Heaven's Gate

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Souldrainer
Nom de l'album Heaven's Gate
Type Album
Date de parution 25 Novembre 2011
Enregistré à Empire Studio
Style MusicalDeath Symphonique
Membres possèdant cet album10

Tracklist

1. The Quest
2. Fed by Fire
3. Low
4. Alien Terror
5. Hung on the Wall
6. The God Delusion
7. Gate Guard
8. The Legacy
9. Remember Me
10. Dying for Your Sick Belief
11. Goodbye Farewell
12. Heaven's Gate
13. Tools of Torture el Parador

Chronique @ Matai

22 Novembre 2011

Le retour inattendu de Souldrainer

Ils nous avaient émus, ils nous avaient touchés, ils nous avaient embarqués dans un univers poignant, sombre et désespéré, et les voici revenus, quatre ans après le désormais reconnu « Reborn ». Ce dernier témoignait d'une maturité et d'une originalité sans conteste, proposant un death mélodique symphonique de très bonne facture, bourré de morceaux aussi prenants les uns que les autres, « First Row in Hell » ou « Angel Song » en étaient les dignes représentants.

Peu de temps après, Souldrainer céda à cette fâcheuse manie qui est de se décharger des frontmen et des principaux guitaristes, comme certains groupes récemment, trop nombreux pour les citer. Le vocaliste Johan Kiltkou et le guitariste Daniel Dlimi partent donc de leur côté, le charisme et la rage de chacun de ces deux membres étant remplacés par le membre originel, Marcus Edvardsson, s'occupant aussi de la musique et des paroles.

De nouveau, Souldrainer a décidé de travailler seul, sans producteur, afin non seulement d'éviter les influences externes, mais aussi de présenter une musique aussi organique que possible. Ce « Heaven's Gate » se retrouve malgré tout signé chez Vicisolum Productions et enregistré aux Empire Studios, en Suède.

Comme l'album précédent, les Suédois nous proposent un album sombre et chaotique, où la mélancolie et les chœurs démoniaques sont de la partie, à travers un death mélodique loin de ressembler à tout ce qui se présente en ce moment, dans une veine moderne ou électronique. Souldrainer s'échappe donc de ce courant-ci en nous montrant quelque chose de beaucoup plus lourd et moins banal, proche tout de même des célèbres Hypocrisy ou Amon Amarth pour ce qui est du côté brute et aérien à la fois.

Il est aussi question de death symphonique sur ce « Heaven's Gate », mais en moins accru, les arrangements purement orchestraux étant malheureusement moins présents au détriment de l'émotion. Ce sont donc les chœurs, masculins en majorité, qui servent de toile de fond, renforçant cependant le côté atmosphérique de certaines compositions, comme sur « The Quest » ou « Low » aux légères consonances arabisantes voire impériales.

De toute manière, c'est d'un monde relativement décadent que nous parle Souldrainer, la guitare mélangeant riffs death et riffs thrash dans un fond mélodique, aidée par un chant grave et hargneux au débit soutenu, comme sur l'opus précédent. Toutefois, la plus grosse différence réside dans le timbre, bien différent de celui de Johan Kiltkou, qui bien qu'étant soutenu par des effets d'amplification, restait pour le moins charismatique et bien mis en valeur. Une bonne caractéristique que l'on ne retrouve plus tellement au sein de ce « Heaven's Gate ».

Le côté glauque a aussi perdu en intensité, puisque les samples, effets et autres chœurs féminins ne rendent plus compte de cette atmosphère dérangeante. Mais les claviers restent omniprésents, même lors du court, agressif et excellent « Fed by Fire », aux riffs imparables et au dynamisme contagieux, ou lors de « Alien Terror » un peu étrange mais aux chœurs imposants, comme sur un « Together » de Samael. En parlant de ce morceau des (petits) Suisses, les connaisseurs se rappelleront de son rythme ralenti et de son côté mélancolique, ces caractéristiques-ci étant aussi celles du nouveau Souldrainer. En effet, par rapport à un « Reborn » à la bonne rapidité d'exécution, les morceaux de « Heaven's Gate » possèdent un rythme sans doute moins rapide, mais tout de même relativement dynamique en majorité, bien que « Low », « The God Delusion » ou « Gate Guard » soient assez lents dans leur ensemble. Et même si le groupe se qualifie de « doom/death mélo », il semble un peu exagérer de faire mentionner le terme « doom », la majeure partie des titres ayant un rythme certain et une approche death/thrash bien poussée, quoique le titre éponyme peut largement être catégorisé comme tel (avec les forts relents funéraires en prime).

Contrairement à un « Reborn » qui parfois nous proposait des sons de boîte à musique, « Heaven's Gate » lui fait parfois apparaître quelques clochettes, de nouveau sur un « Low » mettant le paquet sur les ambiances, ou des sonorités électroniques à l'instar d'un « Gate Guard » mettant en avant ce côté extra-terrestre (la pochette!) et même atmosphérique, comme sur un « Deus Ex Machina » de The Monolith Deathcult, la brutalité en moins.

Qu'on le veuille ou non, Souldrainer a tout de même changé une partie de sa recette, rendant l'opus sans doute moins original que « Reborn » ne l'était. Même si les Suédois nous font un death mélodique loin des sorties actuelles, il n'empêche que certaines pistes voire passages détiennent des longueurs ou une linéarité quelque peu dérangeantes, rendant ce « Heaven's Gate » moins transcendant qu'il aurait pu l'être. La banalité de certains riffs peut tout aussi bien se retrouver écrasée par une exécution bien recherchée, ce qui détonne particulièrement d'un titre à l'autre.

En clair, cet opus reste particulièrement bon, même si l'on aurait aimé plus de prises de risque et de folie, toutefois le changement de line-up semble avoir eu une certaine conséquence sur la mise en forme des compositions, le rendu étant quelque peu différent. Il n'empêche que si vous aimez les ambiances chaotiques, sombres et parfois mélancoliques, cet album pourrait vous intéresser.

5 Commentaires

11 J'aime

Partager

VampiricGoth - 22 Novembre 2011: Eh bien, j'en attendais beaucoup de ce groupe et ce ce nouvel album après le magnifique Reborn. Du peu que j'ai pu entendre et avec ce que tu dis, je constate que la niveau a quelque peu diminué, et c'est bien dommage...d'ailleurs, j'avais aussi pu constater que la voix du "nouveau" chanteur n'est pas aussi transcendante que celle du précédent, il faut dire qu'elle apportait beaucoup à la musique du groupe par sa profondeur et sa hargne...enfin en tout cas, merci ma Reine pour cette superbe chronique ;)
Little_Scarab - 23 Novembre 2011: Fan du 1er album je vais me pencher sur celui-ci, merci pour la chronique je savais même pas qu'il sortait.
Matai - 23 Novembre 2011: J'attendais justement que tu te manifestes, vu que tu avais écrit la chronique du premier opus (très bonne chronique par ailleurs). J'avais adoré le premier opus aussi donc l'écoute de cette suite était évidente. J'espère avoir un avis de ta part dès que tu auras écouté ce "Heaven's Gate".
Pipotron3000 - 06 Décembre 2011: Je suis plus marqué par les structures simplistes et sans surprises que par la voix du chanteur ;)
Sa voix est certes moins tranchante, mais reste classique pour le style.
Mais les structures, la composition...y a pas moyen.
Cela me rappelle trop les recettes qui marchent à tous les coups, a part qu'au bout d'un moment, ben justement ça marche plus ;)
Je m'en vais écouter Reborn et merci pour la kro qui va me faire (justement) écouter le précédent album :D
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire