Heathen Warrior

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Stormwarrior
Nom de l'album Heathen Warrior
Type Album
Date de parution 27 Mai 2011
Style MusicalPower Mélodique
Membres possèdant cet album37

Tracklist

1. ...Og Hammeren Hæves Til Slag...
2. Heathen Warrior
3. The Ride of Asgård
4. Heirs to the Fighte
5. Bloode to Bloode
6. Fyre & Ice
7. The Returne
8. Wolven Nights
9. Ravenhearte
10. The Valkyries Call
11. And Northern Steele Remaineth

Chronique @ dark_omens

04 Fevrier 2014

Classique mais efficace...

Il serait très aisé de nourrir quelques aprioris faciles devant une posture aussi ouvertement caricaturale que celle des Saxons de Stormwarrior. Et, ainsi, de recouvrir l'ensemble de son œuvre d'une négligente inattention dictée par ces attitudes bien-pensantes, fomentées par cette intelligentsia avide de révolutions permanentes, et abhorrant farouchement un classicisme rigoureux. Pour ces gens-là, point de salut dans ce conservatisme qu'ils jugent vain et qu'ils combattent sans cesse de leurs railleries. Grand bien leur fasse, mais cette manière de jeter l'opprobre, outre son aspect totalement inique et imbécile, omet un détail crucial. Une vérité incontournable. Une réalité cinglante. Stormwarrior est composé d'excellents musiciens dont le propos sans fioriture est, souvent, d'une efficacité exemplaire.

Cette vérité acquise, on ne pourra, toutefois, pas nier qu'il règne en ce Heathen Warrior, quatrième album studio de ces Allemands, un parfum délicieusement passéiste, mais surtout délicieusement académique. Ce legs évident, tant culturel qu'inspiré, s'exprime dans les méandres d'un Heavy Speed Metal épuré aux relents épique que n'aurait, sans aucun doute, pas renié certains compatriotes de ce groupe. La musique de ces teutons n'est en effet pas sans nous évoquer celle de formations telles qu'Helloween, Running Wild, X-Wild, ou encore, par exemple, telles que Gamma Ray. Indubitablement, Stormwarrior fait partie de cette famille-là. Pourtant loin de cultiver grossièrement cette parenté, Lars Ramke et ses comparses, nous en offre une version toute personnelle de laquelle ils parviennent à extraire une identité, certes connu, certes reconnaissable, certes stéréotypé mais remarquablement probante.

Tant et si bien que, fort de ces voix rugueuses typiquement germaniques, fort de ces titres, aux riffs convaincants, aux mélodies attachantes et aux rythmes tantôt véloces tantôt un peu plus quiètes nous offrant un résultat délectable et suffisamment nuancé, fort de tout son talent et de toutes ses qualités, en somme, Stormwarrior nous procure bien des plaisirs. Citons, afin d'étayer un peu cet état de fait, des titres tels que les superbes Heathen Warrior, The Ride of Asgard, Wolven Nights et leurs refrains communicatifs réussis, mais aussi le remarquable Valkyries Call. Evoquons encore les rapides Bloode to Bloode et Ravenhearte qui, bien qu'étant plus classique encore que ces autres morceaux qu'ils côtoient, demeurent suffisamment intriguant pour ne pas amoindrir les satisfactions nées de l'écoute de cette œuvre. Terminons cette revue en parlant de Fyre & Ice et de The Returne. Le premier est le seul qui ne pourra pas, quant à lui, suffisamment se délester de cette familiarité proche de la musique de Running Wild avec laquelle il partage, à l'évidence, bien trop de points communs. Et le second s'alourdit d'un refrain étonnamment guilleret et raté, alors même que, pourtant, sur le reste de cette œuvre, l'exercice constitue un des atout déterminant de cette formation. Ces deux titres sont les seuls à ne pas parvenir totalement à nous séduire.

Concernant les autres défauts de ce manifeste, parlons aussi de cette pochette à l'imagerie saugrenue et navrante. Si elle est, assurément, désolante, elle sacrifie, indéniablement, à une tradition qui, parfois, est de mise. Souvenons-nous donc, entre autres, du guerrier ornant les premiers plaidoyers de Custard ou des combattants chevauchant des sangliers sur ceux des Suédois de Wyvern. Cette démarche est étrange puisqu'elle accrédite les thèses nourrissant les railleries des intellectuels pourfendeurs de traditionalisme que j'évoquais au début de cette dissertation.

Quoi qu'il en soit, Stormwarrior nous offre, avec ce Heathen Warrior, une œuvre efficace aux propos Heavy Speed Metal épique, sans ornements superflus, des plus remarquables auxquelles les plus scrupuleux reprocheront un manque de personnalité, un renouvellement absent, une insuffisance de nuance, une démarche bien trop passéiste ou que sais-je encore. Laissons leur ce crédit, bâtis sur des constats pas totalement infondés, et, quant à nous, jouissons donc de ces plaisirs simples que nous offrent cet opus et ce groupe.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire