Guilty as Charged

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Criminal Element
Nom de l'album Guilty as Charged
Type Album
Date de parution 20 Octobre 2008
Style MusicalDeath Grind
Membres possèdant cet album23

Tracklist

1. Blood Money 03:31
2. Shots Fired 02:48
3. Snitch Bitch Homicide 01:09
4. Smash and Grab 02:43
5. Unjust Incarceration 03:08
6. Murder One 02:47
7. Guilty as Charged 03:10
8. Future Felon 02:44
9. Habitual Offender 02:45
10. Suicide by Cop 04:44
Bonustracks (European Release)
11. Pounding Metal (Exciter Cover) 04:23
12. Angry Neurotic Catholic (Carnivore Cover) 03:05
Total playing time 29:29

Acheter cet album

Criminal Element


Chronique @ Fabien

19 Novembre 2008
Criminal Element se forme à New York en 2001 sous l'impulsion du chanteur Vince Matthew, ex-membre de Dying Fetus. Loin de compter des manchots parmi ses membres, le groupe voit ainsi défiler un nombre prestigieux d’interprètes, permanents ou simple guests, tels que Hobbs, Mullen ou Cincotta, issus de formations telles que Suffocation ou Catastrophic. Lors de l’enregistrement de Guilty as Charged en cette année 2008, outre son noyau dur composé de Matthew, Boyer, Morris, Kloeppel & Jarvis, membres actuels ou anciens de Suffocation, Misery Index ou Dying Fetus, le groupe aligne en plus des invités tels que Gallagher, Netherton & Voyles, réunissant notamment le line up actuel complet de Misery Index !

Avec de telles références, Criminal Element place donc la barre très haut pour son premier album, décrochant un contrat parallèle entre Sevared Records & Lacerated Enemy, respectivement aux Etats-Unis et en Europe. Guilty as Charged existe donc en deux versions, avec deux pochettes différentes, la version européenne de Lacerated Enemy comprenant en plus deux reprises d’Exciter & Carnivore en guise de bonus, exécutées par Doug Bohn (ex-Suffocation) derrières les fûts.

Criminal Element pratique ce death nerveux & contestataire, teinté de hardcore, initié par Napalm Death (période Harmony), Solstice (US) ou Crusher, et brillamment repris par Dying Fetus & Misery Index quelques années plus tard. Les compositions de Matthew & Morris sont ainsi très rentre-dedans, bâties autour d’une assise rythmique imparable de Jarvis & Boyer, solide & précise, supportant les riffs percutants du duo Kloeppel / Morris, le guttural particulièrement hargneux de Matthew, et les backings furieux de Gallagher / Netherton, à l’image des entrainants Blood Money & Future Felon, qui déclenchent inconsciemment ce plaisir associé à des headbangs incontrôlés.

La force de Guilty as Charged réside parallèlement dans son ancrage indéniable dans un brutal death, lâchant une série de riffs complexes & nuancés, se superposant impeccablement, à l’instar des rafales délivrées sur les excellents Shots Fired, Habitual Offender ou Suicide by Cop, lui conférant dans ces moments cette touche à la Effigy of the Forgotten (Suffocation) particulièrement jouissive.

Parfait compromis entre la complexité du death brutal et le percutant du hardcore grind, fluide et brillamment interprété, Guilty as Charged ravira sans conteste les amoureux des derniers missiles de Dying Fetus & de Misery Index, et aussi de Suffocation. Sans posséder encore le charisme des groupes précités, Criminal Element dégage ainsi une allure et un caractère déjà fortement marqués, mais possède parallèlement une maîtrise & une technique inattaquables, le hissant parmi les outsiders sujets à un avenir plus que prometteur.

Fabien.

8 Commentaires

5 J'aime

Partager

Fabien - 21 Novembre 2008: Je cite effectivement Effigy of the Forgotten en paragraphe 4, Guilty as Charged dégageant par moment un parfum commun à ce joyau. Tous ces musiciens sont plus ou moins issus de la même école, celle qui m'a charmé et a forgé un pan de ma personnalité musicale il y a bien des années.

En revanche, de là à écrire que les similitudes sont nombreuses et flagrantes entre les deux albums, il existe un pas que je ne franchirai pas. Je considère surtout Guilty as Charged comme une passerelle solide entre les scènes brutal death et hardcore grind.

Fabien.
 
theblackbeast - 21 Novembre 2008: Ok merci du conseil, dsl pour ma mauvaise interprétation. Je vais m'adonner à l'écoute de cet album, étant un fervent partisan de la scène Grindcore j'espère sincèrement trouver mon compte chez Criminal Element.
BEERGRINDER - 12 Avril 2009: Un bon complément en effet aux skeuds de Misery index et Dying Fetus, pas forcément d'une originalité à toute épreuve bien sûr, mais avec des compositions solides, précises et suffisamment brutales : c'est suffisant à mon bonheur.
ArchEvil - 27 Fevrier 2010: Effectivement, comme BG, gros amateur de Dying Fetus ou Misery Index ( surtout quand on voit que ce projet est encore sous la férule du combo du maryland ), ce Guilty as Charged ne pouvait que me plaire. Très énergique, des riffs travaillés et très bien synchronisés dans leurs superpositions, nettement plus pêchu avec un rendu encore plus lourd ( le mariage brutal-death/grind marche à merveille ). C'est pas original mais ça tient très bien la route. pas déçu de l'achat.

Merci pour la chro super bien détaillée encore une fois.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire