God Has a Plan for Us All

Liste des groupes Metal Symphonique Angtoria God Has a Plan for Us All
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Angtoria
Nom de l'album God Has a Plan for Us All
Type Album
Date de parution 24 Avril 2006
Style MusicalMetal Symphonique
Membres possèdant cet album154

Tracklist

1. The Awakening 01:31
2. I'm Calling 04:57
3. God Has a Plan for Us All 04:33
4. Suicide on My Mind 04:15
5. Deity of Disgust 04:59
6. The Addiction 03:27
7. Six Feet Under's Not Deep Enough 03:51
8. Do You See Me Now 04:25
9. Original Sin 03:38
10. Hell Hath No Fury Like a Woman Scorned 04:43
11. Confide in Me 04:14
12. That's What the Wise Lady Said 04:31
Bonustrack (Limited Edition)
13. A Child That Walks the Path of a Man 03:59
Total playing time 49:04

Chronique @ dark_omens

04 Mars 2014

Plus sincère et moins inutilement démonstratif que nombre d'autres dans le même genre...

Certains artistes, au sein de la scène Metal Symphonique, pensent que l’audace consiste à ajouter toujours plus d’éléments et d’idées à leur musique. Véritable empilement de strates où la confusion règne noyant l’émotion principale, initiale, et essentielle, dans une cacophonie toujours plus grande d’instruments classiques toujours plus nombreux, d’orchestres philharmoniques toujours plus envahissants, d’arrangements toujours plus magnifiques, pour des œuvres, certes, belles, mais dont l’intention première d’une émotion touchante à la pureté simple, sans détours sinueux, est difficilement perceptible. Ainsi cette surenchère inepte de la part de ces groupes obtus avec leurs intentions sans inspirations profondément nouvelles, et parfois même pas tout à fait complètement les leurs, rend laborieux une quelconque tentative de déceler au milieu de cette immonde fange sans âme, celui, ou celle, qui saura véritablement se révéler. Cette difficulté consacrera inévitablement certains, et pas nécessairement pour leurs qualités artistiques, à une renommée un peu facile et surtout un peu usurpée, alors que d’autres continueront dans cette quête d’une survie artistique, à être ensevelis indéfiniment et inexorablement sous les affres d’un anonymat certain.

Angtoria fait assurément partie de ceux qui, avec une sincérité indéniable, tentent de s’affranchir des carcans étrécis d’un genre qui, comme tant d’autres, est trop étroitement défini, entre autres, par des adeptes, parfois revêches, aux attentes préjugées inaliénables.

Formé par quelques musiciens efficients de scènes diverses telles que Black Metal, Death Metal, Power Metal, ou encore Progressive, avec notamment une Sarah Jezebel Deva au chant (Cradle Of Filth, Therion ou Mortiis) ; ou encore un Dave Pybus à la basse (Cradle Of Filth, Anathema) mais aussi Christian et Tommy Rehn aux guitares et claviers (Evergrey, Abyssos), nous étions en droit d’attendre d’une telle confrontation d’influence, forcément, un mélange surprenant.

Dès les premières mesures d’une courte intro, The Awakening, on sent davantage une symphonie aux accents tragédiens, composés pour réellement nous conter une histoire bien plus proche d’une réalité sincère que celle plus classiquement proposée à l’accoutumée. Mais c’est surtout à l’aide d’un I’m Calling débarrassé de cette apparence solennelle, d’habitude inévitable, qu’Angtoria nous offre l’aisance d’un morceau efficace aux refrains très réussis. Loin de cette emphase grandiloquente et magistralement ennuyeuse qui alourdit nombre d'œuvres de ses petits camarades, défendues aux sons de sonates soporifiques d’orchestres symphoniques et soulignant le lyrisme de divas divinement pompeuses, Sarah Jezebel Deva et ses comparses ont su revenir à cette simplicité essentielle et fondamentale. Enchainant les titres d’un Metal Symphonique enfin limpide, le groupe affirme une personnalité forte et reconnaissable sur des titres aussi aboutis que God Has a Plan For Us, Six Feet Under's Not Deep Enough, ou encore Do You See Me Now. L’authentique sacre de l’œuvre d’Angtoria est la couronne que constitue Original Sin. Le titre nous mène dans les contrées d’un drame héroïque ou les voix gutturales d'Aaron Stainthorpe (My Dying Bride), et celle plus douce de Sarah Jezebel Deva s’affrontent dans une apocalypse finale délectable.

Ajoutons que la production de ce disque est intelligente, et que, malgré l’usage de nombreux éléments mélodiques, chaque instrument, et notamment les guitares occupent parfaitement l’espace qui doit être le sien.

Bien sûr ce God Has A Plan For Us n’est pas exempt de tout défaut, et l'on y retrouve çà et là certains titres moins essentiels, ou tous simplement moins singuliers, où l’on reconnaîtra aisément d’autres influences. Ainsi certains tels que Confide In Me ou encore Thats what the Wise Lady Said, sont de jolis moments pas forcément indispensables.

Quoi qu’il en soit avec ce disque aux propos plus sincères et moins classiques, avec des orchestrations plus subtiles et moins envahissantes, avec des guitares plus audibles et moins étouffées, avec une volonté d’offrir des morceaux plus essentiels et moins complexes, et avec une chanteuse plus soucieuse d’interprétation et moins de démonstration, Angtoria nous offre d’emblée une alternative pas totalement réussie mais bigrement plus intéressante, là où d’autres se contentent d’un immobilisme sclérosé.

1 Commentaire

3 J'aime

Partager
wildflower - 05 Mars 2014: C'est un bon album assez méconnu ou quelque peu dédaigné dans le petit monde du metal sympho et c'est dommage. Il marque par sa sincérité et la qualité du chant, c'est vrai. Je l'écoute régulièrement. Merci pour ta chro, c'est un plaisir.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ orphet

15 Juillet 2006

Un tout nouveau groupe et déjà un album très remarqué. Nouveau ? Pas vraiment, quand on sait que la chanteuse est une ex de Cradle Of Filth, Therion et Mortiis, rien que ça. Angtoria ne manque pas de nous surprendre par sa présence très ancrée dans le symphonique, prouvé par les nombreuses mélodies et arrangements que ce premier album contient. "God Has a Plan for Us All" est un subtil mélange envoûtant de teintes colorées et atmosphériques très appréciées. Le tout enjolivé par la sublime voix de Sarah Jezebel Deva. Une voix que je n'arrive pas à décrire d'ailleurs. Ni trop lyrique ni trop éteinte... bref magnifique. Dans tous les cas, le groupe voulait quelque chose de très orchestral. Il est donc normal que la base de l'album parte de ce point de vue.

D'entrée, l'album nous offre "The Awakening", une intro bien trouvée, enchaînée par le titre "I'm Calling", qui aurait pu faire un excellent single. Un titre que l'on retient facilement et qui se chante volontiers. Angtoria impose de suite son style si particulier. Puis vient le premier single du même nom que l'album "God Has a Plan for Us All", titre qui pourrait résumer à lui seul l'ambiance à la fois sombre et légère de l'album. C'est ensuite le tour de "Suicide on My Mind", qui change un peu de registre par une intro légère reprise par de bons riffs. Puis arrive "Deity of Disgust" dans lequel on retrouve des ambiances quelque peu orientales. "The Addiction" reste calme et régulier après une intro très instrumentale. Sarah pose sa voix sans trop d'effets. Elle laisse juste la place à son timbre si particulier et si doux. "Six Feet Under" présage une belle envolée avec son intro qui monte et cède la place au chant pour être reprise un peu plus loin avec de bons effets bien trouvés en arrière plan. Un refrain entêtant, une mélodie bien travaillée avec de petites touches de piano et quelques riffs çà et là. Bien joué.

"Do You See Me Now" inclut une intro et quelques passages (synthétiseur) prouvant que le groupe ne donne pas toujours dans la même constante. Quelques teintes légères qui repartent sur un rythme d'instruments tout en puissance. "Original Sin" s'impose direct avec son style (entrée des gladiateurs). Puis retombe pour laisser Sarah s'exprimer. Puis l'on découvre une seconde voix, plus sombre, contrastant parfaitement avec celle de Sarah pour donner un final des plus sublimes. "Hell Hath..." est un titre contenant encore une intro magnifique ainsi que des cadences très fortes laissant place au chant pour remonter en perspective d’un refrain toujours aussi bien travaillé. "Confide in Me" propose, dans la même flambée que les précédents titres, un piano et des orchestrations légères, avec des riffs bien exécutés, mettant en valeur la voix encore plus sublime de cette madame Jezebel Deva, qui décidément fait preuve d'un excellent potentiel tout au long de cet album. On ne s'en lasse pas, avec une fin des plus belles. Pour finir, "That's What..." annonce un titre calme et enjôleur ; un piano, une voix, quelques effets ça et là. Très agréable. La mélodie domine largement le reste et les guitares ne sont là que pour donner le ton, avec un passage de solo bien joué et reposant. Je parlerai également de la version Digipack que je possède, avec le titre bonus "A Child... ". Titre merveilleux proposant des mélodies et une orchestration encore une fois très présentes. Le timbre de voix de Sarah est parfait, doté d'un petit côté synthétique qui crée une réelle osmose avec la musique.

Angtoria promet de belles choses. Seule ombre au tableau, la jaquette, que je trouve trop fade pour le Digipack et trop glauque pour la version normale.

4 Commentaires

4 J'aime

Partager
metal_princess - 10 Novembre 2007: merveilleux album que je ne cesse d'écouter
un 18 également ;-)
Ravenwings - 22 Janvier 2008: Je ne peux qu'être d'accord avec toi, ce groupe est fantastique. 18 de même :)
DragonMaster - 26 Mars 2008: Très bon album, cependant Angtoria aura un travail fort à faire sur le prochain pour maintenir le niveau. Nos attentes sont probablement toutes plutôt élevé. Esperons que le groupe ne plongera pas dans la stagnation
MakraM - 27 Août 2010: Perso je trouve que c'est du Symphonique un peu mou et gnan-gnan, pas vraiment accrocheur, un peu du copié-collé de tous ces autres groupes.

Vu la chanteuse qu'ils avaient, je m'attendais à du bon...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Angtoria