From Wisdom to Baked

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Cannabis Corpse
Nom de l'album From Wisdom to Baked
Type Album
Date de parution 20 Juin 2014
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album33

Tracklist

1.
 Baptized in Bud
 03:08
2.
 Zero Weed Tolerance
 02:53
3.
 Weedless Ones
 03:29
4.
 Individual Pot Patterns (ft. Chris Barnes of Six Feet Under)
 03:03
5.
 Pull the Carb
 03:22
6.
 Considered Dank
 03:11
7.
 Voice of the Bowl
 03:06
8.
 T.H.C Crystal Mountain
 04:06
9.
 With their Hash He Will Create
 03:00
10.
 From Wisdom to Baked
 03:40
11.
 Medicinal Healing
 03:55

Durée totale : 36:53


Chronique @ dakefhi

26 Août 2014

Un modèle d'efficacité

J'ai vu en recevant la promo du nouvel opus des Cannabis Corpse qu'aucune chronique n'avait été faite en français sur Spirit of Metal, sur quelque album que ce soit. Il convient donc de faire un très rapide historique : Cannabis Corpse (la référence n'échappera à personne) est un groupe américain crée en 2006, et dont le troisième album sorti en 2014 s'intitule « From Wisdom to Baked » (autre référence à un album de Gorguts cette fois).

Le gros tort, lorsqu'on se penche sur Cannabis Corpse, c'est de penser qu'on met les pieds dans de l'amusement, du parodique, voire du grotesque. Ne nous mentons pas : si le nom du groupe et les titres des pistes sont humoristiques, faits de détournements majijuana-isés (au hasard « Considered Dank », "dank" signifiant la qualité de l'herbe), l'esprit est décomplexé et on a affaire à de la très bonne came musicale.

Une dynamique bien thrash engagée dès les trente premières secondes de l'album nous met direct les pieds dans nos pantoufles de headbanger ou nos bottes, si vous préférez (c'est d'ailleurs la galette la plus thrashy de tout ce que le groupe a pu sortir). Par contre, « Baptized in Bud », ce morceau inaugural, joue un peu trop la carte du break en guise de transitions entre les parties, ce qui est assez déplaisant car c'est trahir d'une certaine fainéantise de composition sur le coup(« T'emmerde pas à chercher l'accord qui fera le pont on va faire un break, mec » « Encore ? » « T'inquiète »). Heureusement ce petit défaut est abandonné lors de la suite d'un disque qui va avec délectation osciller entre le thrash trapu (à ce titre « Zero Weed Tolerance » est un cas d'école et « With Their Hash He Will Create » est lourdissime) et un death énergique (entre autres le « Medicinal Healing » de clôture qui n'a rien d'un médicament pour les tympans).

En parlant d'ouverture de morceaux, on remarque, soit dit en passant, que nos musiciens ont un sacré sens de l'intro, entre la double-pédale massive de « Weedless Ones », la triturade (si l'on me permet le néologisme) sonore de « Individual Pot Patterns » , et la lointaine sitar de « Son of the Bowl ».
Ce dit morceau, septième piste du disque, nous gratifie d'ailleurs d'un très beau solo de guitare, qui ne ferait pas tache sur du death mélodique, voire technique, preuve flagrante du talent de Cannabis Corpse pour ceux qui ne pensaient qu'à la blague.

La qualité remarquable de la production permet d'apprécier chacun des instruments et notamment la basse : un grand plaisir d'entendre sans effort un instrument trop souvent noyé dans le mur de son général. Le label Season of Mist (poids lourd indépendant et français qui compte parmi ses artistes Mayhem ou The Dillinger Escape Plan pour ne citer qu'eux) donne visiblement à Cannabis Corpse les moyens techniques de qualité qui leur ont notamment fait défaut sur leur premier opus « Tube of the Resinated », signé chez Tankcrimes Records.

Je conseillerais simplement cet album à n'importe quel groupe de death metal débutant. Car « From Widsdom to Baked » est un modèle d'efficacité, sachant mettre à profit des compétences musicales idéales au service d'un caractère, d'une puissance, sans prétention, en d'autres termes , abreuver avec poigne les affamés auditifs que nous sommes.

8 Commentaires

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Balze - 28 Août 2014: Pas de souci, dis. Je le trouve agréable cet album. Et l'artwork exceptionnel. Ce death boosté au thc, c'était une niche à exploiter.
Pour compléter la chronique, il serait judicieux de parler des guests : Chris Barnes, Trevor Strnad (Black Dahlia Murder) et Digestor (Ghoul), band avec lequel ils ont pondu un split début 2014 mais que je n'ai pas encore eu l'occasion d'entendre.
Par ailleurs, le guitariste/bassiste/vocaliste Land Phil est le bassiste/backing vocals des Municipal Waste.
Balze - 28 Août 2014: Je cite :
"Cannabis Corpse a tout signé sur Tankcrimes, mais effectivement pas ce dernier opus qui sort chez Season of Mist"

A nouveau, ce n'est pas exact. Il n'y a que "Beneath Grow Lights..." et le EP "The Weeding" qui ont été signés chez Tankcrimes. Les précédents ("Tube..." et "Blunted..") l'ont été chez Forcefields Records. Ces derniers ont été réédités chez Tankcrimes mais, de fait, plus tard.
dakefhi - 28 Août 2014: S'ils ont été réédités par Tankcrimes, c'est qu'ils ont été signés sur ce label ;) Je n'ai effectivement pas précisé sortie initiale ou ressortie. En l'état ces titres sont actuellement dispos sur Tankcrimes. Le split avec Ghoul est aussi sorti sur Tankcrimes d'ailleurs j'en ai fait la chronique aussi, pour faire d'une pierre deux coups.
Fabien - 08 Fevrier 2016: Détournant les titres de nos groupes favoris (Cannibal Corpse, Morbid Angel, Deicide, Gorguts ou Death) à la sauce marijuana, et marchant initialement sur les pas de Cannibal Corpse avec savoir-faire et efficacité (l’album Tube of the Resinated en haut de la pile), Cannabis Corpse se détache à mon sens de l’influence CCorpsienne sur ce quatrième album. Le groupe des frères Hall est devenu une entité à part entière, avec un disque au top musicalement et qui possède sa propre coloration. Cannabis joue avec justesse et précision, maîtrisant impeccablement ses nombreuses accélérations et variations, tout en lâchant de sacrées leads et entretenant une atmosphère macabre et singulière. Considered Dank, THC Crystal Mountain, From Wisdom to Baked, sont honnêtement des modèles d’orfèvrerie et d’interprétation, à la saveur si particulière. FABIEN.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Cannabis Corpse


Autres albums populaires en Death Metal