Following

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
14/20
Nom du groupe Since Ever
Nom de l'album Following
Type EP
Date de parution 14 Novembre 2018
Style MusicalMetal Symphonique
Membres possèdant cet album3

Tracklist

1.
 Following
Ecouter03:56
2.
 Derailed
Ecouter03:35
3.
 Rebirth
Ecouter04:04

Durée totale : 11:35

Acheter cet album

Since Ever



Chronique @ ericb4

18 Novembre 2018

Une agréable proposition, entre autres...

Il est des projets suivant une évolution insoupçonnée, pour le moins inhabituelle. et qui en redéfinit le contenu, comme l'atteste celui de la formation suédoise. Ainsi, après leur premier et galvanisant album full length « Isolation », le groupe nord-européen revient dans les rangs, trois ans plus tard, avec, cette fois, un modeste EP 3 titres intitulé « Following ». C'est donc avec prudence qu'il se relance dans l'arène, le temps d'affûter sa logistique et de peaufiner ses compositions. Cette fois, la production, le mastering, et l'ingénierie du son sont assurés par le guitariste, programmeur et choriste Niklas Johansson, assisté du bassiste Isac Danielsson (Convivium). Aussi, l'opus jouit-il d'un mixage bien équilibré entre lignes de chant et instrumentation et d'une belle profondeur de champ acoustique.

Dans cette nouvelle aventure, aux côtés d'Isac et Niklas, on retrouve la charismatique frontwoman Linda Lundberg et le batteur Olle Holst Ussing, le claviériste Andreas Bohlin ayant, quant à lui, quitté le navire. De cette collaboration émane un message musical certes convenu eu égard à ses harmoniques, mais émoustillant, à l'efficace mélodicité et à la technicité éprouvée, dans la continuité de leur projet, initialisé en 2013 à Stockholm. C'est dire que le combo officie toujours dans un registre rock'n'metal symphonique progressif, qui n'est pas sans rappeler Amberian Dawn (seconde période), Delain, Beyond The Black ou encore Xandria.

D'entrée de jeu, nos acolytes témoignent d'une sérieuse envie d'en découdre, nous octroyant un headbangant effort, aisément inscriptible dans les charts. Aussi, l'accroche s'effectuera d'un battement de cils sur « Following » ; ''delainien'' mid tempo aux refrains, certes prévisibles, mais immersifs à souhait, mis en habits de lumière par les toniques et sulfureuses inflexions de la sirène, aux faux airs de Jennifer Haben (Beyond The Black). Doté d'une ligne mélodique convenue mais bien customisée, d'arrangements de bon aloi, et d'un saisissant solo de guitare, ce hit en puissance dispose d'armes suffisamment efficaces pour impacter le chaland déjà sensibilisé à leurs sources d'influence.

Soucieux de varier ses exercices de style, c'est sur des charbons ardents que s'effectue la suite du parcours, et ce, dans une perspective moins tubesque. Ainsi, à mi-chemin entre Beyond The Black et Xandria, le magmatique « Derailed » délivre ses riffs épais, sa basse vrombissante et d'insoupçonnées et grisantes variations rythmiques. On appréciera, en outre, les truculentes montées en puissance tant de l'orchestration que des impulsions de la déesse, et cela sur une plage aux séries d'accords moins empruntées que celles de sa voisine mais qui ne s'avérera pas moins impactante, in fine.

C'est sur une toute autre dynamique que s'achève notre traversée, avec quelques effets de surprise à la clé. Ainsi, sur le vivifiant « Rebirth », de sulfureuses modulations de la maîtresse de cérémonie introduisent en douceur un mid tempo syncopé, à la fine gradation du corps orchestral, et où sonnent des tambours martiaux. Pour maintenir constante l'attention de l'auditeur, le combo nous octroie un break opportun à mi-morceau, aussitôt balayé par la déferlante sur la crête d'un entêtant refrain, que n'aurait nullement renié Beyond The Black. Une fois encore les harmoniques investis font mouche.

Au final, les 12 minutes de cet opus glissent avec célérité dans nos pavillons alanguis. Cependant, les sentes mélodiques concoctées pourront en rappeler certaines des maîtres inspirateurs du combo. Ce dernier nous livre certes un album à l'ingénierie du son soignée et aux prestations de bon aloi mais ne concédant que peu de prises de risques, en définitive. On aurait également souhaité une palette plus étoffée de l'offre, par l'octroi d'une ballade, d'une fresque et/ou d'un instrumental, entre autres. Bref, on effeuille une œuvre à la fois seyante et accessible, qui pourtant peinera à se démarquer de la concurrence. Ce qui ramène ce laconique effort à une agréable proposition, entre autres...

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Since Ever