Folklore and Superstition

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Black Stone Cherry
Nom de l'album Folklore and Superstition
Type Album
Date de parution 08 Septembre 2008
Produit par Marlette Bob
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album130

Tracklist

DISC 1
1. Blind Man
2. Please Come in
3. Reverend Wrinkle
4. Soul Creek
5. Things My Father Said
6. The Bitter End
7. Long Sleeves
8. Peace Is Free
9. Devil's Queen
10. The Key
11. You
12. Sunrise
13. Ghost of Floyd Collins
Bonustrack (Japanese Release)
14. Cowboys
DISC 2 (American Special Edition)
1. Yeah Man
2. Big City Lights
3. We are the Kings
4. Bulldozer
5. Cowboys
6. Drinkin' Champagne
7. Peace is Free (Acoustic)
8. Hell and High Water (Acoustic)
9. Lonely Train (Acoustic)
10. Maybe Someday (Acoustic)

Chronique @ Julien

16 Septembre 2008
Black Stone Cherry avait été ma grosse révélation 2006. Un pur concentré de rock’n roll avec juste ce qu’il faut de testostérone et de talent pour concocter des titres bluesys et puissants à la fois. Après moult récompenses et autant de salutations de la part d’un public conquis les revoilà avec un second album très attendu. C’était annoncé partout, ce disque va être différent, plus posé permettant ainsi d’emballer sévère. Alors qu’en est il vraiment de ce Folklore and Superstition ?

A première vue comme ça rien n’a vraiment changé. Les Paul, micro vintage le tout dans une foret avec quatre crasseux, le rock’n roll semblait être au rendez vous. Je glisse la galette tranquillement et c’est le terrible « Blind Man » qui ouvre les hostilités et pas de doute c’est du Black Stone Cherry pur jus. Le son est reconnaissable entre mille, le riff est bien trouvé, le refrain imparable : en gros un tube. Mais vous sentez dans écriture que ça ne va pas forcement durer et c’est vrai.
Passé ce premier titre nous tombons dans un album plus posé, plus Hard Rock FM. En soit ce n’est pas bien grave mais il fallait y être préparer. Je vais donc passé sur l’effet de surprise pour me concentrer sur le fait que cet album est très différent de l’éponyme précédent.
Fini donc les gros tubes rock’n roll que pouvaient être « Rain Wizard » ou encore « Maybe Someday », place maintenant des titres plus mid tempo et aux balades. Force de constater que même dans ce registre plutôt cool, le groupe excelle. Les mélodies sont très facilement assimilables et les refrains d’autant plus. Au final le pari est plutôt osé mais les filles vont tomber comme des mouches. Quand à nous les hommes et bien on trouvera ça bien mais ça manque malgré tout d’un petit quelque chose.
C’est vrai les titres sont bien ficelés avec des riffs bien senti et des soli toujours aussi limpides et efficaces. Le vrai problème c’est que ça manque d’avoine. Si l’on prend Folklore and Superstition et l’éponyme que l’on mélange pour faire 2 nouveaux albums, vous auriez 2 chefs d’œuvres. John nous le disait, certains des ce titres sont anciens, il aurait peut être mieux valu, mieux repartir les titres et ne pas faire un album qui envoie et un album de mid tempo/balade.
Je me fais une raison et je reviens sur cet album. Le son est donc toujours aussi personnel et toujours aussi épais. C’est un vrai régal que d’entendre les guitares résonner. Il y a même du piano pour une balade mélancolique. Chris Robertson se montre toujours aussi impressionnant au chant. Sa voix bercer à la liqueur de son état est un must du genre. Même sur ces titres plus cool, il ajoute un plus indéniable et un coté rock’n roll que l’on ne peut pas renier.

Je suis donc surpris par ce choix de mettre des titres si différents du premier opus, mais au final il se révèle plutôt agréable à la longue. Il faudra juste mieux équilibrer le prochain album pour que tout le monde y trouve son compte en même temps. J’attends avec impatience le concert de la Boule Noire qui risque d’être une vraie tuerie.

Longue vie a Black Stone Cherry !!!!!!!!!!!!


5 Commentaires

10 J'aime

Partager

_irr3el_ - 19 Septembre 2008: j'adore cet album
Defnael - 01 Mai 2009: Après presque 8 mois d'écoute, je suis toujours amoureux de cet album.
Plus je l'écoute, plus je l'aime !
GXmega5 - 27 Janvier 2011: Très bon, comme le précédent album ! Vivement le prochain !
samolice - 29 Mars 2013:

Merci pour la chronique.
Pour pleins de raisons, j'apprécie beaucoup ce disque. J'ai juste une petite réserve sur la chant. La voix est très agréable, c'est évident, mais j'ai un peu l'impression d'entendre Eddie Vedder et/ou Chris Cornell. Il me manque un peu plus de "personnalité" mais bon, ce n'est pas non plus de sa faute si son timbre est ainsi.

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ dark_omens

06 Mars 2014

Dommage...

Alors que son premier effort avait été brut, épais, suranné et moderne à la fois, puisant son inspiration principalement au cœur d'une musique à la croisé d'un Hard Rock, d'un Heavy Metal lourd (propre à celui dont Black Sabbath fut l'un des formidables instigateurs en ces années 1970), d'un Southern Rock et d'un Stoner Rock, malheureusement, il n'en sera pas de même pour le second de ces américains de Black Stone Cherry. Ce nouvel opus, baptisé Folklore and Superstition, sera, en effet, quelques peu différents et, in fine, source de quelques contrariétés.

Quelles sont les donc les signes les plus embarrassants de ce changement notoire? Et surtout pourquoi est-il la cause principale d'une désillusion?

La musicalité un peu trop mélodique dont nous déplorions l'infime présence sur quelques passages de certains des superbes titres d'un excellent premier pas éponyme, est désormais une engeance de laquelle ces natifs d'Edmonton, dans le Kentucky, non seulement, se complaisent, mais surtout, nourrissent très largement leur créativité. De telle sorte qu'après les volutes d'un premier titre intitulé Blind Man, laissant déjà, planer quelques doutes sur une expression un peu trop harmonieuse (notamment au sein de refrains bien trop mélodiques), le suivant, Please Come, n'en laisse, quant à lui, aucun. Nous sommes bien en présence d'un album conçu pour séduire le plus grand nombre fort d'airs simples et abordables.

Une constance d'ailleurs généralisée sur une œuvre où s'il est possible de retrouver, de manière bien trop parcimonieuse selon votre humble serviteur, les excellentes qualités qui firent précédemment l'essence de ce groupe, les refrains de ce nouvel effort, viennent, quant à eux, de leur harmonieuse beauté et de leur douce accessibilité, constamment contraster avec une lourdeur bien trop concises. Et ainsi faire naître une déception assez insistante.

Entendons-nous bien, l'amertume née de l'écoute de ce disque n'est pas seulement due à des modifications stylistiques qui propulsent Black Stone Cherry du rang de formation d'exception à celui, peu enviable, de groupe plus ordinaire, mais aussi au résultat, né de cette cette nouvelle orientation, qui manque singulièrement d'intérêt.

Au-delà de ces considérations subjectives liées au ressenti de chacun, parlons de morceaux tels que Please Come, Things My Father Said, Long Sleeves, Peace Is Free, You ou encore, par exemple, tels que Sunrise et ses climats, toutes proportions gardées, Reggae. Autant de pistes qui, poussant cette musicalité à son paroxysme, illustrent parfaitement ce rapprochement d'une expression artistique plus fédératrice qui n'est pas sans nous évoquer celle du groupe de Rock chrétien Third Day.

Bien évidemment, outre cette déconvenue, les qualités de ces musiciens talentueux n'ayant pas totalement disparues (notamment celle d'un chanteur, Chris Robertson, à la voix toujours aussi prenante et habitée), sombrant ainsi dans ces compositions plus amènes et plus promptes à la communion, il est possible de trouver ici quelques moments suffisamment bons pour ne pas totalement boire le calice jusqu'à la lie (Blind Man, Reverend Wrinkle et ses faux airs de Come Together (The Beatles), Devil's Queen, mais aussi, par exemple, The Key et son break final délicieusement Blues-Country Roots).

Finalement, Folklore and Superstition, deuxième album des américains de Black Stone Cherry, est bien trop mélodique pour nous séduire pleinement. Ce nouveau disque entache donc quelques peu les excellentes impressions que nous avait laissées une première œuvre éponyme remarquable. Dommage.

3 Commentaires

1 J'aime

Partager
samolice - 11 Mars 2014: Merci pour la chro Dark. J'aime bien ce skeud, même si je trouve que la voix manque un peu de "personnalité". Mais ce disque et en particulier un titre me touche pour une raison très personnelle et je ne peux donc que l'apprécier. Tu as aiguisé ma curiosité pour leur premier labum. A suivre...
dark_omens - 11 Mars 2014: Je préfère le premier que je trouve plus roots, moins mélodique et plus personnel...
samolice - 11 Mars 2014: Je l'avais bien compris comme ça et c'est précisément ce qui aiguise ma curiosité. Il me semble que Zaz (Panzer)m'avait fait la même remarque d'ailleurs.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire