Folkemon

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Skyclad
Nom de l'album Folkemon
Type Album
Date de parution 2000
Labels Nuclear Blast
Style MusicalFolk Metal
Membres possèdant cet album75

Tracklist

1. The Great Brain Robbery
2. Think Back and Lie of England
3. Polkageist!
4. Crux of the Message
5. The Disenchanted Forest
6. The Antibody Politic
7. When God Logs Off
8. You Lost My Memory
9. Deja Vu Ain't What It Used to Be
10. Any Old Irony?
Bonustrack
11. Swords of a Thousand Men

Commentaire @ Trashking

14 Juin 2008
Malgré une bonne longévité et des sorties régulières d’albums, Skyclad n’a jamais atteint un niveau de popularité exceptionnel et ne bénéficie pas d’une grande couverture médiatique. Pourtant, ils ont très tôt fusionné un heavy saupoudré de thrash avec de la musique folk/celtic dû principalement à l’omniprésence d’un violon ainsi que de la flûte, mandoline,….
Je le dis direct, je ne connaissais que les trois premiers albums de cet formation donc Folkémon permet de me faire découvrir ce qu’est devenu le groupe, son évolution depuis 1993.

Ça commence fort. En effet, l’album débute par un riff assez violent. Ouf, la voix de Martin Walkyier n’a pas changé. Le chant est toujours chanté en clean mais reste assez agressif. Aucune surprise quand on connaît un peu le folk Metal, les refrains sont chanté en chœurs. Petite déception néanmoins, sur ce morceau, le violon s’entend à peine et est très peu utilisé. Loin d’être original, ce morceau est quand même une bonne mise en bouche.
On entend mieux le violon sur « Think back and lie of England » et y’a pas à chier cet instrument apporte de jolies mélodies qui s’emmêlent admirablement bien avec les gros riffs de guitares. Ça fait plaisir d’entendre que Skyclad n’ a pas abandonné les solos de guitares.
Sur Polkageist, on retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succés de Skyclad, des purs passages folk avec guitares acoustiques et violon qui s’enchainent avec d’autres passages Heavy Metal. Le refrain chanté en chœurs et très entrainant et le solos est magnifique. Ce titre est un régal.
« Crux of the Message » me plait largement moins. Après une intro avec des bruitages de pluies (vive les clichés) et quelques arpèges à la guitare, le morceau se transforme en power symphonique. Chiant d’autant plus que la chanson est assez répétitive.
« The disenchanted forest » rattrape le coup puisqu’il est très varié et alterne entre passages calmes et heavy. En plus des chœurs dynamiques, de nombreux breaks originaux marquent cette chanson et on a enfin le droit à un petit solo de violon. Le genre de musique qui te donne envie de courir à poils dans les rue avec une bonne grosse chope de bière à la main.
Le titre suivant ne casse pas trois pattes à un canard mais reste sympa à écouter. Un titre tout ce qu’il y a de plus Skycladeste.
La mélodie de « When God locs-off » est sublime et le duo violon/guitare fait des merveilles au milieu du morceau.
« You Lost My Memory » est du pur Skyclad avec de jolis passages acoustiques qui mettent bien en valeur les chœurs.
« Déjà’vu ain’t what it used to be” est surement le plus heavy de Folkémon. Les riffs sont bien plus agressifs mais laissent malheureusement moins de place au violon qui est rabaissé à un instrument d’accompagnement.
L’album se termine avec un superbe morceau très folk doté d’un refrain très accrocheur et d’un superbe solo de violon.

Cet album, sans être un chef d’œuvre incontournable reste néanmoins correct et satisfera les fans de folk metal où ceux qui aimeraient connaître un peu plus ce style.

2 Commentaires

3 J'aime

Partager
Apophis2036 - 24 Août 2008: sûr que ce pauvre Skyclad est loin de faire l'unanimité auprès des Métalleux (même à ce jour…).

Il faudrait peut-être l'aide des POkémon (lol) pour lui permettre d'accéder à l'immortalité…

Espérons qu'il atteigne la barre des 20 acquéreurs d'ici peu !
morgothduverdon - 13 Juillet 2010: Je me contenterai de parler du titre bonus, bien dansant, britanico épique, avec un refrain inoublaible, qui donne envie de dévaler des pentes de montagnes à travers les herbes en chantant.

Un groupe, parmi les fondateurs du genre (si ce n'est LE fondateur) trop méconnu.
Bonne chronique.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire