Duality

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
14/20
Nom du groupe Fifth Dawn
Nom de l'album Duality
Type Album
Date de parution 27 Avril 2018
Style MusicalMetal Mélodique
Membres possèdant cet album1

Tracklist

1.
 Element
Ecouter04:00
2.
 Defying Symmetry
Ecouter03:57
3.
 Another Reason
Ecouter04:06
4.
 Pressure
Ecouter04:12
5.
 Instinct
Ecouter03:11
6.
 It's Cold Outside
Ecouter04:09
7.
 Finding Stars
Ecouter03:48
8.
 Cities Are Lost
Ecouter03:34
9.
 High Towers
Ecouter04:12
10.
 Allure
Ecouter04:48

Durée totale : 39:57

Acheter cet album

Fifth Dawn



Chronique @ ericb4

22 Juin 2020

Une œuvre palpitante et rayonnante insufflée par la formation australienne...

Les événements se sont enchaînés à la vitesse grand V pour le quintet rock'n'metal mélodique australien fondé à Sydney en 2014. A son introductif et encourageant EP « The Horizon » sorti un an plus tard, lui succéderont les singles « Pressure » (2017) et « Defying Symmetry » (2018), tous deux faisant partie intégrante de son premier et présent album full length « Duality ». Auto-production où s'enchaînent 10 titres sur une bande auditive de 40 énergisantes minutes, à nouveau dans la veine de Evanescence, We Are The Fallen, Paramore et Lacuna Coil, jouissant d'une ingénierie du son plus aguerrie qu'autrefois, à commencer par une belle profondeur de champ acoustique. Aussi, suivons la parolière et frontwoman aux puissantes inflexions Samantha Faul et ses acolytes dans leurs pérégrinations...

C'est à nouveau sur des braises incandescentes que s'effectue le plus clair de la traversée, non sans générer quelque émotion difficile à endiguer. Ainsi, c'est d'un battement de cils que les fringantes et ''evanescentes'' séries d'accords et les clapotis piano déversés sur le single « Defying Symmetry » et que la sanguine rythmique émanant des entrailles de « Instinct » happeront le tympan du chaland. Dans cette énergie, on n'éludera ni les riffs roulants et les franches attaques d'une basse libertaire jaillissant du trépident et efficace « Cities Are Lost », ni « Another Reason », pulsionnel et ''paramorien'' méfait au tapping mesuré, voguant sur une sente mélodique apte à procurer quelques frissons et finissant crescendo. Et comment ne pas se sentir transporté par les vibes enchanteresses exhalant de « It's Cold Outside », effort pop metal bien cadencé mis en habits de lumière par les pénétrantes impulsions de la déesse?

Quand il retient un tantinet les chevaux, le collectif parvient une fois de plus à nous retenir sans avoir à forcer le trait. Ce qu'atteste, d'une part, le ''lacunacoilesque'' et félin mid tempo aux riffs effilés « Element », entraînante offrande aux enchaînements intra-piste sécurisés et décochant un refrain certes convenu mais qu'on entonnerait à tue-tête, mis en exergue par les toniques inflexions de la sirène. D'autre part, dans le sillage de We Are The Fallen, pourvu d'infiltrants harmoniques, d'une basse vrombissante et de couplets finement ciselés et des plus enveloppants, le tubesque et sensuel « Pressure » ne ratera pas plus sa cible. Enfin, on s'orientera encore vers les caressants mid tempi syncopés « Finding Stars » et « High Towers » eu égard à leur enivrant sillon mélodique, sur lequel se greffent les poignantes patines de la belle.

Lorsqu'ils nous mènent en d'apaisantes terres, nos acolytes nous adressent leurs mots bleus les plus sensibles, générant alors la petite larme au coin de l'oeil que l'on tenterait bien d'esquiver, en vain. Ainsi, l'envoûtant cheminement d'harmoniques qu'emprunte la ''lacunacoilesque'' ballade atmosphérique progressive « Allure » saura faire plier l'échine à plus d'une âme rétive. Mis en habits de soie par les délicates et magnétiques modulations de la maîtresse de cérémonie et doté d'un fondant refrain, l'instant privilégié nous plonge au cœur d'un océan de félicité.

A l'instar de son aîné, on effeuille un opus à la fois enjoué, volontiers impulsif, troublant, jouissant d'une ingénierie du son plutôt soignée mais non aseptisée, qui ne se quittera qu'à regrets. On aurait cependant espéré, là encore, une palette atmosphérique et vocale plus étoffée, des exercices de style plus diversifiés et moins convenus, ainsi que l'une ou l'autre prise de risque inscrite au cahier des charges. De plus, des sources d'influence non totalement digérées ne permettent pas encore au projet de gagner en épaisseur artistique. Toutefois, le collectif australien affiche un potentiel technique plus judicieusement exploité tout en témoignant d'une féconde inspiration mélodique. Bref, une œuvre palpitante et rayonnante, qu'un auditorat déjà sensibilisé aux vibes de ses maîtres inspirateurs ne saurait éluder...


0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Fifth Dawn