Cult

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
13/20
Nom du groupe To Die For
Nom de l'album Cult
Type Album
Date de parution 26 Juin 2015
Style MusicalMetal Gothique
Membres possèdant cet album9

Tracklist

1. In Black 04:03
2. Screaming Birds 05:08
3. Unknown III 06:06
4. Mere Dream 02:36
5. You 04:40
6. Straight Up 05:00
7. Let It Bleed 04:22
8. End of Tears 05:27
Total playing time 37:22

Chronique @ Matai

26 Juillet 2015

"Cult" est loin d'être un album culte...

Pendant une période, To Die For faisait partie des groupes phares de la scène metal gothique finlandaise. Il faut dire que les musiciens avaient fait bonne impression avec des albums comme "All Eternity" ou "Epilogue" tous deux signés chez Nuclear Blast, développant une atmosphère sombre et onirique. Leur réputation s'était forgée grâce à la présence du claviériste Anti Matti Talala de Kalmah et du batteur Tomni Lillman d'Ajattara, To Die For pouvant être perçu comme un side-project plus mélodique et romantique.
Mais au fil des années, l'enthousiasme que pouvait susciter cette formation s'est affaibli, la faute à des opus décevants, dotés de morceaux plus que moyens, et des changements de line-up incessants. Le tout a mené à une séparation en 2006, après la sortie de "Wounds Wide Open", les membres ne pouvant gérer tous leurs soucis personnels. Pourtant, To Die For est revenu en grandes pompes avec un "Samsara" en 2011 qui est quasiment passé inaperçu. Quelques éléments folk faisaient leur apparition, sans non plus apporter quelque chose de nouveau. Les Finlandais espèrent toutefois conserver leur identité et ce qu'ils aiment appeler le "suomi metal". Ils le font fièrement avec l'arrivée de leur septième album, "Cult", signé chez Massacre Records.

On nous propose ici 8 pistes pour un temps total de moins de quarante minutes. C'est très peu et on espère que To Die For va à l'essentiel. C'est ce qu'essaie de nous montrer "In Black", un titre qui ne surprend pas, tant il reste dans la même veine que les albums précédents : une guitare mélodique en fil conducteur, un rythme lancinant manquant de lourdeur, quelques moments plaintifs, quelques touches électroniques, une voix éraillée à la Ville Laihiala de Sentenced, sans profondeur ni charisme toutefois. To Die For a décidément perdu toute sa vigueur. Son identité gothique semble s'être envolée au profit d'un rock/hard mou du genou, loin d'être captivant. Où sont donc les ambiances sombres et mélancoliques? Où sont les mélodies désespérées ? Où est partie cette voix grave et émotive? Le line-up a beaucoup changé, certes, mais le chanteur Jarno et le guitariste Juppe, membres originels, sont toujours de la partie. A croire que l'orientation de leur groupe ne leur convenait plus.

On s'ennuie pas mal sur ce "Cult" et ce ne sont pas les hurlements plaintifs de "Screaming Birds" ou les nappes de synthés type heavy des 80's de "Unknown III" qui feront remonter la pente. Les pistes manquent de pep et de mélodies catchy. Aucune ambiance ne ressort véritablement, à part peut-être sur "Mere Dreams", un titre qui se rapproche davantage des travaux passés de To Die For. Le piano est de la partie ainsi que le côté mélancolique et désabusé. Une ballade de deux minutes qui nous emmène au plus profond des regrets. Dommage qu'il n'y ait pas de lien logique entre tous les morceaux, j'aurais aimé retrouver ce type d'atmosphère sur "You" mais, à la place, on se retrouve avec un hard rock fade et insipide. Les riffs sont d'une banalité affligeante et le chant semble complètement à côté de la plaque.

Et puis, il y a, par contre, une petite prise de risques avec la reprise de "Straight Up" de la chanteuse et danseuse Paula Abdul (qu'on a pu voir récemment dans American Idol ou X Factor, si vous voyez le genre...). Un titre de pop sorti en 1989, plutôt sympathique, mettant l'accent sur le rythme et une mélodie répétitive au synthé. To Die For met en avant les guitares et le chant au détriment de la batterie et de la fameuse mélodie. A noter la présence d'une chanteuse lors des refrains, qui fait le job mais sans plus. Finalement, je préfère la chanson originale.

"Cult" est donc loin d'être un album Culte...le To Die For du passé ne semble plus être celui du présent. La musique est, certainement, plus facile d'accès, mais moins personnelle et plus insipide. On s'ennuie et, au final, 8 titres, c'est pas si mal. Ce n'est donc plus vers To Die For que l'on se tournera si on cherche du metal gothique...

28 Commentaires

9 J'aime

Partager

Volesprit - 29 Juillet 2015: Et ben putain...
Matai - 29 Juillet 2015: "Je caricature qui je veux meme la pseudo gothique depressive qui a voulu prouver qu'elle sait écrire"
Dit celui qui se plaint d'attaques personnelles et de moqueries. L'hôpital qui se fout de la charité en somme ! T'es trop drôle nico, toi qui est "booker" de groupes, tu as déjà pensé à faire du stand up? Tu ferais un carton et tu pourras réconforter ton Japinou préféré (t'es pas une groupie mais tu l'as dans tes contacts, hpf!)


Je t'invite à aller jeter un oeil du côté des autres chroniques qui trainent sur le net. Certaines notes sont encore plus vilaines que la mienne (pourquoi ne vas-tu pas incendier les auteurs?), certaines sont plus gentilles (mais venant de webzines lèche-cult ce n'est pas étonnant).

Bref. Fin de la conversation aussi pour moi, j'ai d'autres choses à faire, comme pleurer toutes les larmes de mon corps, revetir ma cape de chauve-souris et préparer ma prière pour la prochaine pleine-lune. Ahou!
AlonewithL - 29 Juillet 2015: Qu'Allah, parfum de rose et de jasmin, t'entende chère reine enervée des rayons surgelés. C'est pas tout mais un infidèle m'attend pour se faire égorger.
Game_system - 08 Août 2015: J'ai lu tout les commentaires. Merci pour le show, c'était super.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire