Cryptic Implosion

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Odious Mortem
Nom de l'album Cryptic Implosion
Type Album
Date de parution 24 Avril 2007
Enregistré à Castle Ultimate Studios
Style MusicalDeath Technique
Membres possèdant cet album45

Tracklist

1. Fragmented Oblivion 04:47
2. The Endless Regression of Mind 03:33
3. Dysmorphic Avulsion 01:48
4. Vile Progeny 03:16
5. Conjoint Species 03:38
6. Nux Vomica 02:49
7. Gestation of Worms 02:23
8. Subcortical Desiccation 03:05
9. Domain of the Eternal Paradox 05:53
10. Collapse of Recreation 03:58
Total playing time 35:10

Chronique @ Fabien

18 Mars 2008
En ce mois d'avril 2007, Odious Mortem revient avec un deathmetal complètement revisité. Fort d’un véritable growler, le groupe californien conserve toute sa brutalité mais délaisse en revanche son brutaldeath caverneux au profit d’un style plus aéré, d’une technique désormais renversante. Il conclut dès lors un précieux contrat avec l'écurie Willotip Records, débouchant sur l’enregistrement de Cryptic Implosion aux Castle Ultimate Studios sous la houlette de Zack Ohren.

D’emblée, le couple rythmique de KC Howard et Joel Horner impressionne par sa vitesse et sa précision, sans compter sur ces nombreux contretemps, servant les riffs très techniques de Dan Eggers, qui exploite au maximum les possibilités de sa guitare, débordant sur une série de soli parfaitement maîtrisés, à l’image des très bons morceaux Fragmenced Oblivion & Vile Progeny. Anthony Trapani complète alors idéalement la donne avec son chant guttural profond et compréhensible, un brin monocorde, sur des paroles intelligentes abordant divers sujets de société.

Malgré la clarté de son enregistrement, son sacré déballage technique, ses riffs atypiques et ses blast-beats millimétrés, autant d'éléments bluffant le deathster averti, Cryptic Implosion manque toutefois d’atmosphères variées, oubliant au passage quelques brèches plus subtiles ou des acoustiques bien senties, à l’instar de l’excellente outro d’Eternal Paradox, qui lui aurait certainement permis d’enrichir ses compositions et d’apporter plus de relief à l’ensemble.

Sous l’influence des récents efforts de Necrophagist ou Spawn Of Possession, Odious Mortem propose ainsi un brutaldeath d’une approche relativement moderne, se hissant parmi les formations death brutales et techniques sur lesquelles le deathster peut se fier. Cryptic Implosion constitue une des bonnes surprises de l’année 2007, dévoilant une formation au potentiel impressionnant et confirmant parallèlement la bonne santé de la scène brutaldeath californienne.

Fabien.

3 Commentaires

10 J'aime

Partager
MetalDan - 17 Septembre 2011: Je découvre ce groupe avec quelques années de retard étant devenu graduellement fan de la plupart des bands où KC Howard est passé auparavant (Decrepit, Element)et je dois avouer que Odious Mortem m'a vraiment renversé. Un des albums les plus techniques qu'il m'a été donné d'entendre. Il rejoins pratiquement selon moi le niveau d'intensité de Antithesis de Origin. Et que dire des quelques clins d'oeils savoureux à Death, vraiment un album incontournable!
Martin71 - 09 Juin 2012: Tu es un peu sévère, "Collapse of Recreation" et "Domain of the Eternal Paradox" relèvent du pur génie.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Odious Mortem