Cristo Satanico

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Asesino
Nom de l'album Cristo Satanico
Type Album
Date de parution Fevrier 2008
Produit par
Style MusicalDeath Grind
Membres possèdant cet album87

Tracklist

1. Intro
2. Regresando Odio
3. Soy Maldito
4. Rituales Salvajes
5. Yo No Fui
6. Padre Pedofilo
7. Enterrado Vivo
8. ¡Puta con Pito!
9. Adelitas
10. Triquiado
11. Perro Primero
12. Sadistico
13. Batalla Final
14. Cristo Satánico
15. Y Tu Mama Tambien
16. Misas Negras
17. Matando Gueros

Chronique @ tonio

24 Mars 2008
Dino Cazares, vous connaissez forcement le bonhomme, acteur principal de deux formations cultes, Brujeria et surtout Fear Factory. Le voici de retour pour un deuxième album avec son projet death / grind du nom de Asesino, s’offrant au passage le plaisir d’inviter quelques guest de luxe comme A. Kisser (Sepultura) ou Jamie de Hatebreed

Après plusieurs écoutes, je dois dire que mes impressions sont mitigées concernant ce « Cristo Satanico ». Sûrement parce que j’attendais plus de la part du grizzli Cazares, et que si l’on met de côté l’exotisme du chant en espagnol, on se retrouve avec un album de death pas vraiment grind et pas renversant du tout. Sur les 50 longues minutes que compte l’album, beaucoup de passages sont répétitifs et malheureusement dignes de figurer sur n’importe quel album de n’importe quel groupe de death. Je ne parle pas d’une plantade totale non plus, certaines ambiances malsaines pimentées de synthé sont réussies ("Padre Pedofilo") et Cazares sait placer de bons gros riffs qui font mal là où ça fait du bien, comme sur les bons "Maladito", "Twiquiado" ou "Rituales Salvajes", titres à faire headbanguer une plante verte. Mais quel dommage que Asesino se complaise régulièrement dans la facilité d’un death trop prévisible et accouche au final d’une galette trop longue et répétitive. Si le groupe n’avait gardé que le meilleurs de ses compos pour concentrer ses efforts sur une trentaine de minutes, là ok, on aurait probablement eu droit à une bombe aux relents de Terrorizer. Pour l’instant, ce deuxième album (y en aura t’il d’autres ?) manque de spontanéité, de hargne, et fait beaucoup de bruit pour pas grand chose. En gros, il fait pas mal de remplissage.
Je ne suis tout de même pas compétemment d’accord avec beaucoup de chroniques qui ont descendu l’album en flèche, accusant Asesino de nous servir une soupe complètement fadasse et sans piment. Faut pas exagérer non plus, « Cristo Satanico » renferme quelques parties vraiment réussies qui en concert doivent faire très mal. Mais Asesino a un gros défaut, celui d’avoir été mis sur pied par Cazares, les attentes concernant cet album sont donc forcément énormes.

Malgré son fréquent manque d’originalité et sa durée trop longue dans le style, Cristo Satanico reste tout de même tout à fait correct et surpasse bien d’autres daubes sans saveur. Ce n’est certainement pas une merveille dont on parlera encore dans 5 ans, mais cet album ne fera pas tache dans votre discographie. Amen.

5 Commentaires

6 J'aime

Partager
Fabien - 27 Mars 2008:
J'attendais pour ma part beaucoup d'Asesino avec son chant en espagnol, mais les écoutes répétées sur MySpace n'ont toujours pas réussi à me convaincre, la sauce ne prenant désespérément qu'à moitié.

Fabien.
Tico - 16 Avril 2008: J'aime l instrumental, un peu moins la voix. Les textes? Atroces, dégutants..."Padre Pedofilo" plus que les autres!
dying - 31 Mars 2009: Ton avi peut se défendre je suis daccord sur le point de la durée mais j'aime tant ctte album...
albundy57 - 08 Septembre 2009: ASESINO ne renouvelle pas grand chose dans le style, c'est vrai. On sent énormément le côté BRUJERIA qui ressort, et en tant que gros fan du groupe, j'écoute avec grand plaisir ASESINO!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire