Corridos de Muerte

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Asesino
Nom de l'album Corridos de Muerte
Type Album
Date de parution Novembre 2002
Style MusicalDeath Grind
Membres possèdant cet album53

Tracklist

1. Asesino
2. Rey de la Selva
3. Despedazando Muertos
4. Sequestro Nuestro
5. Amor Marrano
6. Luchador Violador
7. El Patro Mando
8. Cyko Maton
9. Carnicero
10. Chota Sucia
11. Donde Estòi Corte
12. La Ejecuciòn
13. Corrido del Asesino

Commentaire @ Loki_Gates

12 Mai 2010
Asesino, aka Dino Cazares. Eh oui, notre bon gros Dino collectionne les projets et les groupes. Après avoir mis de coté un moment Fear Factory et dissout Brujeria, Dino est revenu avec Asesino, un concept qui tourne autour d'un personnage qu'il s'est créé. Il s'agit donc d'un tueur à gage à qui il arrive nombreuses péripéties.

Bref, trêve de bavardage, Asesino présente son premier album, Corridos de Muerte, littéralement traduit en français "Couloirs de la mort".
A l’aide de Tony Campos (bassiste de Static X) et d’Emilio Marquez à la batterie, Dino offre un groupe aux tendances Death Grind quelques peu industrialisé et aux ambiances vraiment malsaines.
Un album relativement court, puisque on enregistre que 37 min de son, une longueur honorable pour le genre, pour 14 titres.

Que dire, cet album est violent, les riffs de Dino sont percutants, les blasts sont magnifiquement cadrés avec la guitare, le chant en espagnol ajoute un coté exotique qui n’est pas pour déplaire. Dès le premier morceau, on sait que ca va être violent et que headbanger sera un moindre mal. Chose à savoir, cet album s’écoute très fort.

Pourtant, il manque à ce premier album « un petit je ne sais quoi » qui le rendrait manifestement plus brutal, on reste parfois sur sa faim, du fait aussi que certaines structures se répètent pendant l’écoute du disque. Chose qui peut être décevante quelque peu, c’est que cette galette s’écoute très vite et l’on est en droit d’en demander encore plus.
L’artwork de l’album est franchement à revoir pour ma part, il est très simple mais n’attire pas vraiment l’œil. En effet, il n’y a que le son qu’offre ce cd qui peut nous ravir quelque peu.

Pour conclure, un premier album honorable de la part à la bande à Cazares, il ne restera pourtant pas dans les anales du genre Death Grind mais il offre pourtant un bon moment d’écoute pour les initiés et les fans de brutalité et de cynisme les plus prononcés.

LG

3 Commentaires

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
albundy57 - 27 Octobre 2010: Super 1er album pour ce groupe qui déchire!
Mais on peut se demander pourquoi Dino a-t-il stoppé BRUJERIA pour former ASESINO , deux groupes extrêmement similaires... Mais bon on ne va pas s'en plaindre! Fans de BRUJERIA procurez-vous ASESINO (si cela n'est pas déjà fait...)!!!
hyndir - 18 Fevrier 2015: sans vouloir jouer les puristes, tu peux certes traduire "Corrido" par "couloir" mais en fait c'est un jeu de mots : le corrido c'est une forme traditionnelle mexicaine de chanson qui raconte une histoire. Ces derniers temps les "narcocorridos" où les traficants de came racontent leurs exploits ont un gros succès. Ecoute "El Cocaino" par Los Buitres pour en avoir un apercu...ou joue à GTA V, ils sont sur la bande son de la radio hispanique...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire