Church of Atrocity

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Clandestine Blaze
Nom de l'album Church of Atrocity
Type Album
Date de parution 2006
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album49

Tracklist

1.
 Church of Atrocity
Ecouter04:59
2.
 Ashes of the Eternal Wanderer
Ecouter11:42
3.
 Storm of Purification
Ecouter04:46
4.
 Last Morning of Old North
Ecouter07:40
5.
 Frozen Angel
Ecouter05:42
6.
 Unforgiven Acts
Ecouter07:37

Durée totale : 42:26

Acheter cet album

Clandestine Blaze



Chronique @ placentA

16 Décembre 2009
Clandestine Blaze, projet solo de Mikko Aspa, chanteur dans le désormais célèbre groupe de Black Metal Deathspell Omega, et musicien dans bien d'autres projets.
Ici il officie dans un registre Black Metal qui peut paraitre simpliste mais qui dégage des ambiances complexes à aborder. C'est le genre de disques très riches qui s'apprécie sur la durée. Sorti en 2006, ce Church of Atrocity est une sorte de quintessence de l'esprit Clandestine Blaze.

Une mise en scène torturée et maladive se présente à nous dès les premières notes. On se sent soudainement tout petit au milieu de cette immensité, il fait froid, c'est la nuit, on est en train d'agoniser à cause d'une maladie particulièrement vicieuse. La mort approche, tout au long du disque elle s'approche mais semble ne pas réussir à nous atteindre, une ambiance lourde et suffocante tout en étant ouverte sur l'immensité et le vide de la nuit.

On sait qu'on y échappera pas, mais quand va t-elle nous prendre, cette faucheuse impitoyable qui semble se rire de nous, pendant notre agonie?
Ce vide, froid, même glacial qui se joue de l'auditeur est extrêmement stressant. On avance mais plus on avance moins de solutions pour se sortir de la souffrance n'apparaissent.
Ces riffs de guitares minimalistes mais en même temps alambiqués et torturés y sont pour beaucoup, il sont majoritairement assez mid tempo histoire que cette ambiance devienne encore plus pesante. De plus ces fameux riffs, par leur coté simplistes vont droit au but, s'imprègne au plus profond de notre corps, tel un virus qui prend un plaisir malsain à détruire le corps de son hôte.

Ces vocaux complètements torturés sont très importants eux aussi pour donner à l'auditeur ce sentiment de désespoir face à une torture irréversible.
On sent la noirceur et la violence du bout des doigts.

Le tout devient sublimé par une batterie qui fait parfaitement son job, avec un son vraiment net et froid, qui fait ici office d'arme, celle de la victime et celle de la mort.
Elle apporte vraiment sa contribution à l'ambiance tout en encadrant la musique de façon nette et radicale.

Notre Mikko a encore une fois fait très fort avec ce disque, les ambiances torturées et maladives, les riffs simples qui font mouche, la batterie chirurgicale. Tout est là pour qu'on touche de près le chef d'œuvre. Les fans de Black Metal classique comme ceux qui préfèrent les ambiances dépressives y trouveront leur compte.
Le sort en est jeté, ce disque va très certainement finir par être un classique incontournable pour tout blackeux qui se respecte.
A posséder, vous ne le regretterez pas, cette œuvre est tout simplement magistrale.

3 Commentaires

2 J'aime

Partager
ArchEvil - 16 Décembre 2009: Tiens, j'l'ai pas celui-là. j'ai beaucoup apprécié Deliverers of Faith, ze Mikko Touch et un disque foutrement immersif.

Ce dernier full lenght est-il différent de DoF?
Ihopeyoudie - 21 Décembre 2009: Clandestine Blaze n'est pas le projet solo de passion glacier, mais son groupe principal, PUIS Deathspell Omega PUIS ses multiples projets. La batterie aussi n'est pas chirurgicale, enregistrée sans le moindre trig sur des peaux ultra tendues, ça s'entend et elle ne se contente que de garder le rythme.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire