Chapters of Repugnance

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Defeated Sanity
Nom de l'album Chapters of Repugnance
Type Album
Date de parution 04 Mai 2010
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album64

Tracklist

1. Introitus 03:01
2. Consumed by Repugnance 03:46
3. Carnal Deliverance 03:08
4. Salacious Affinity 03:55
5. Engulfed in Excruciation 03:27
6. Coerced into Idolatry 04:15
7. Blissfully Exsanguinated 03:16
8. Calculated Barbarity 02:42
9. Lurid Assimilation 04:21
Total playing time 31:51

Chronique @ Fabien

16 Juin 2010
Déjà auteur de deux albums parus en 2004 et 2007, dont l’immense Psalms of the Moribund, ce trou noir au champ gravitationnel d’une densité hors du commun, le groupe de brutaldeath allemand Defeated Sanity parvient à rejoindre cette année le très bon label Willowtip Records (Severed Savior, Gorod, Fleshgod Apocalypse), déjà gage de qualité en soi. Bien que son précédent effort soit déjà élevé en référence chez de nombreux deathsters, il faut avouer combien l’arrivée récente du growler AJ Magana, officiant sur le terrible Consume the Forsaken du maître californien Disgorge, a pu apporter un surcroît de notoriété au groupe allemand, parfait concurrent de son compatriote actuel Despondency.

L’influence première de Defeated Sanity, élève de l’école Suffocation-Pyrexia, reste bien sûr principalement nord américaine, non sans rappeler la brutalité excessive de Disgorge et Deeds Of Flesh. La pochette de son nouvel album Chapters of Repugnance (une nouvelle fois enregistré aux Soundforge Studios de Berlin) ne trompe d’ailleurs pas sur la marchandise, illustrant à travers ses nombreuses scènes de supplices une vision toute particulière de l’enfer.

Annoncé par son label comme l’un des disques les plus brutaux de ces derniers mois dans le style, Chapters of Repugnance reste en effet difficilement accessible. Si le premier titre instrumental fixe d’emblée une atmosphère oppressante, l’album se poursuit sur des Consumed By Repugnance ou Carnal Deliverance complexes, particulièrement riches en double pédale, blast-beats et contretemps. Le couple basse-batterie technique de Lille Gruber et Jacob Schmidt affole littéralement le deathster, et offre une assise lourde aux riffs entremêlés et au palm-muting serré de Christian Kuehn, sans compter les growls d’AJ Magana ne laissant décidément que peu d'aération au cœur des morceaux. Compact est d’ailleurs le qualificatif convenant le mieux à ce 3ème album de notre quatuor qui, s’il entretient l’épaisseur d’un climat mieux que personne, notamment sur le mémorable Blissful Exangiunated (l'un des morceaux phares), oublie parfois de lâcher du lest pour mieux relancer sa machine.

Mélange imparable entre technicité hors norme et climat putride d’une densité à toute épreuve, Chapters of Repugnance offre un vrai régal technique durant 32 minutes. Le forfait de Wolfgang Teske, guitariste et fondateur du groupe en 94 aux côtés de son fils Lille Gruber, ne semble pas avoir trop affecté musicalement Defeated Sanity, qui conserve son inspiration et son aisance à gérer autant de pointes techniques, de tricotages et de contretemps au cœur de chaque morceau. Le quatuor désarme une fois encore en livrant un troisième effort destiné à des deathsters exigeants, prêts à des écoutes attentives pour apprécier pleinement ses innombrables subtilités, ce qui n’est déjà pas une mince affaire !

Fabien.

6 Commentaires

17 J'aime

Partager

BEERGRINDER - 16 Juin 2010: Un album qui a bien tourné chez moi mais qui m'a laissé en partie sur ma faim, d'où ma notation égale à la tienne.

Moins marquant que le redoutable Psalm of the Moribund, ce nouvel effort de Defeated Sanity est correct mais manque effectivement de variété et du petit plus qui fait la différence.

Chez nos amis d'outre Rhin je préfères assez largement le terrible Brutalities of Moderne Domination de Gorezone, surprenant de violence et de dextérité.
Fetus - 17 Juin 2010: Quoiqu'il en soit la pochette tue!
Scylla69 - 18 Juin 2010: J'ai du mal avec ce genre de groupe un peu trop bourrin pour bourrin, mais revanche la chronique est excellente, vraiment bien rédigée! Il y en a certains qui se débrouillent bien ici.
Martin_Fillion - 14 Mars 2011: excellent album.disgorge style
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire