Chains of Solitude

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Reject The Sickness
Nom de l'album Chains of Solitude
Type Album
Date de parution 13 Novembre 2015
Style MusicalDeath Mélodique
Membres possèdant cet album3

Tracklist

1. Intro 01:15
2. Chains of Solitude 02:53
3. My Agony 03:42
4. Only Darkness Is Real 03:42
5. Depravity 04:35
6. Psychopath 03:38
7. Alone 02:09
8. Heaven Turns Black 04:07
9. Hopeless 05:08
10. Seedless 04:05
11. The Fire's Burning 05:04
Total playing time 40:18

Chronique @ Matai

07 Novembre 2015

Rien de nouveau à l"horizon, mais le dynamisme, les mélodies et les atmosphères font l'affaire

Reject The Sickness ne vient ni d'Allemagne, ni de Suède, mais de Belgique, là où le death mélodique n'est pas aussi en vogue que le death technique ou le black atmosphérique. Originaire de Gand, dans la Flandre Orientale, le quintet est actif depuis 2010 et n'a sorti qu'un EP en 2013 avant de se faire remarquer par Mighty Music pour la sortie d'un premier full length "Chains of Solitude". Le combo a choisi de s'inspirer de la vie professionnelle du frontman Guy Vercruysse, travailleur social, qui aide en permanence des jeunes gens à retrouver une place dans la société et à faire face à leurs agresseurs. Le mixage et le mastering ont été effectués par Jochem Jacobs aux Split Second Sound (Textures, Crimson Falls, Scarred...) et confèrent aux onze morceaux une certaine lourdeur et une certaine densité.

L'intro inquiétante, très dark ambiante, nous embarque dans le vif du sujet avec sa mélodie troublante et cette voix de femme désorientée, tel le témoignage d'une personne abusée. Ce passage laisse ensuite place à l'éponyme "Chains of Solitude" qui nous montre dans quel style évolue Reject The Sickess : il s'agit d'un death mélodique teinté de quelques éléments -core, alternant brutalité, mélodie et atmosphères. Les guitares font la majeure partie du boulot, avec ces riffs tantôt incisifs, tantôt lamentés, et sont accompagnées d'un growl tirant sur le scream et de quelques touches de claviers venues soutenir les moments où les paroles ont du poids. Il y a une belle cohérence entre la musique et les écrits et c'est un point fort, comme sur "My Agony", sur le viol des adolescents, avec sa montée en crescendo et son break atmosphérique.

Reject The Sickness n'a pas la prétention de faire un death mélodique original, mais il ne tombe pas dans la facilité pour autant. Il n'y a ni passages lancinants, ni chant clair mielleux, tout simplement parce que cela serait inapproprié. On a, au contraire, quelque chose de très dynamique, avec des mélodies et des ambiances souvent poignantes, et un chanteur qui ne se contente pas de jouer dans le même registre : les différentes intonations permettent de mettre en valeur différents personnages et différentes mises en scène, comme sur le tragique "Only Darkness Is Real" ou "Depravity".

On regrettera toutefois des répétitions dans certains types de riffs qui reviennent régulièrement, comme sur "Psychopath" ou "Heaven Turns Back", mais cela est souvent compensé par une belle énergie, des refrains qui se distinguent, et une certaine progression qui permet de sortir du schéma classique du couplet/refrain. Au moins, ces cinq musiciens font preuve d'adaptation.

"Chains of Solitude" est un album intéressant mettant en musique des sujets malheureusement encore d'actualité. Il n'y a rien de nouveau dans ce death mélodique aux quelques touches metalcore, mais il y a les mélodies et le dynamisme qu'il faut, et une ambiance bien particulière.

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Reject The Sickness