Cauldron

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Ruins (AUS)
Nom de l'album Cauldron
Type Album
Date de parution 10 Mars 2008
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album21

Tracklist

1. Where Time Is Left Behind (Echoes of Ghosts)
2. Threshold Forms
3. Cauldron
4. Hanged After Being Blinded
5. Genesis
6. Upon These Skeletons (Bury the Dead)
7. Suicidal Pulse

Chronique @ Nafthar

10 Fevrier 2011

Ce label ne sort que des merveilles de noirceur

Ne connaissant ce groupe que par la chronique faite dans Metallian, soit en 2007, j'ai néanmoins fait l'acquisition de ce CD par le simple fait d'avoir vu inscrit "Debemur Morti" au dos. N'ayant jamais été déçu par eux, je me rends vite compte qu'une de fois de plus c'est vrai !!
Ce label ne sort que des merveilles de noirceur, de brutalité, de groupes qui s'investissent à fonds, et là encore, ça se sent drôlement !!

L'album s'ouvre sur un mid-tempo mettant en place les bases d'un monde chaotique, même si le son est froid quoique très bien produit et plein de profondeur. Nous sommes alors baladés par des changements radicaux de rythme, allant du bon mid-tempo bien lourd au blast 'sévère', nous retrouvant obligés de suivre le groupe au gré de leurs pérégrinations sans aucune échappatoire possible.
Il est d'ailleurs utile de noter que le groupe n'est composé que de deux membres, l'un (Alex Pope) s'occupant des grattes/voix et de la réalisation, et l'autre (Dave Haley), composant la batterie, véritable pilier des compositions dans cette réalisation.

Une fois que ce ton est donné, le groupe nous offre alors une savoureuse alternance de rythmes tantôt saccadés, techniques, ou encore beaucoup plus "speed" et même parfois dévastateurs (Cauldron) mais surtout une musique agrémentée d'ambiances malsaines très violentes et vraiment percutantes (Threshold Forms).
La voix varie beaucoup également. Le bonhomme suit une ligne basée sur une voix plutôt martiale mais se laisse facilement aller dans des tons beaucoup plus criards voire totalement déjantées ("Upon these skeletons"), donnant alors un maximum de relief à l’album. Je ne me suis personnellement pas lassé un seul instant de cette écoute que j’ai facilement effectué d’une traite, tant la noirceur et la maîtrise du style étaient palpables.

Maintenant, ma seule réserve concernant cet album serait le final. Je ne veux pas faire trop de mauvaise pub mais celui-ci se termine trop simplement, trop soudainement, que l'on se met à espérer un rebondissement, une chanson bonus, un petit truc...hélas non. Dommage, on reste un peu sur notre faim (or, peut être qu'une ligne directrice suit leurs réalisations). Il ne me reste plus qu’à aller jeter une oreille sur Front the Final Foes.

Malgré cela, c'est un album qui est bon, voire très bon, et qui vaut la peine d'être découvert par tout amateur de black brutal, tout particulièrement par ceux qui veulent un groupe original à écouter d'une oreille attentive, car celui-ci ne peut nécessiter qu'une seule écoute pour en extraire toutes les subtilités. C'est donc avec un 16 que je note cet album, la seule réserve, vous l'aurez compris, s'avérant être leur final.

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire