Carriers of Dust

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
18/20
Nom du groupe Mirrorthrone
Nom de l'album Carriers of Dust
Type Album
Date de parution Janvier 2006
Style MusicalBlack Symphonique
Membres possèdant cet album49

Tracklist

1. A Scream to Express the Hate of a Race 09:23
2. Mortphose 04:49
3. De l'Échec et de son Essentialité (Point I. Marginalité Démystifiée) 10:22
4. Ils Brandiront leurs Idoles 22:10
Total playing time 46:44

Chronique @ Deathpair

09 Fevrier 2009
Vladimir doit s'ennuyer dans sa Suisse. En effet en plus de Mirrorthrone, il officie dans deux autres groupes à savoir Unholy Matrimony et Weeping Birth, qui sont tous les trois des one-man-band (!).
Et quand l'on écoute cet album, on ne peut que se dire, Vladimir est un génie. Alors oui, je préviens, cette chronique sera hagiographique.

D'abord, une pochette étrange, voire moche, blanche et seulement 4 titres. Hum.

Mais une fois le CD introduit dans le lecteur, de grands accords d'orgue vous prennent aux tripes et se lancent une lutte à mort dans une église : "A Scream to Express the Hate of a Race". Les mots me seront faibles pour décrire l'intensité des oeuvres présentes dans cette galette. Cette chanson est un pur condensé de mal et de violence, de riffs aggressifs sur toutes les cordes couplés à une batterie épileptique et à des mélodies d'orgue lancinants. Sublime. Cette puissance quand il hurle son appel au génocide, cette rage envers l'espèce humaine. Pure violence. Mais entrecoupée de breaks salvateurs au chant clair, magnifique, qui était le principal sur le premier album.

En effet Vladimir est également un chanteur de talent, allant du grave death au sec et rêche black, me rappelant quelque peu VVA, en passant par son sublime chant clair. Assistés par une production clinique, sa voix et tous les instruments d'ailleurs sont mis en valeur.
Les guitares ne sont que distordues et attestent d'une maîtrise certaine des doigts de Vladimir, comme le solo-refrain de "De l'Echec et de son Essentialité". Des fois suraigües, des rasoirs sur "Mortphose", des fois des riffs en p.m. bien death (sur la même chanson), les mélodies et les jeux de guitares sont extrêmement variés.
Les claviers ne sont pas en rade, soit très techniques, soit de sublimes orchestrations, apportant de magnifiques atmosphères. Presque la plus grande maîtrise du clavier que j'aie jamais entendue.
Et la batterie, ah la batterie! Je ne sais pas quel drum-machine sortie de l'enfer il utilise, mais il l'utilise à la perfection ! Le son est extrêmement crédible, à vrai dire si je n'avais su qu'il s'agissait d'un one-man-band je n'aurais pas remarqué. Les jeux sont inimaginablement variés, et sont la force motrice de cet album. Les blasts ne risquent pas d'être lassants ainsi exécutés. Magnifique.

Je m'arrêterai néanmoins sur "Ils Brandiront leurs Idoles". Cette dernière chanson, monstre long de 22 minutes, est celle qui m'aura le plus marqué, et nécessité le plus d'écoutes pour en apprécier la qualité.
Cette chanson est plus ambiante peut-être, mais ne vous laissez pas décourager, elle est empreinte d'une intensité sans borne, et résume l'album en soit : tous types de chants, blasts à plus de 300 BPM, parties orchestrales, death, brutales et calmes, tout y passe. Et quelle maîtrise sur la fin, cette brutalité sans borne nappée d'une voix claire calme.. De plus, entendre du français, il faut l'avouer, c'est bon.

Je ne saurais que dire pour conclure, sinon d'écouter ce CD. Cette chronique n'est qu'une malheureuse et infructueuse tentative de vous rendre compte des émotions que provoque cet album. Un joyau.

Les mots de la fin seront pour Unclevladistav:
"Je trouve cela marrant qu'un one-man-band de Black Metal comme Mirrorthrone puisse créer une musique aussi géniale, et qu'il faille 9 personnes dans Slipknot pour créer une telle merde."

5 Commentaires

10 J'aime

Partager

Deathpair - 09 Fevrier 2009: Merci, cela me touche beaucoup de ta part.
Pour le concept, oui certes j'ai pris l'habitude de ne m'intéresser qu'à la musique, peut-être est-ce dû à mon addiction à des groupes aux idéologies douteuses tel Nokturnal Mortum..
Eternalis - 12 Fevrier 2009: Ce n'est pas bien grave, j'ai aperçu dans les soumissions quelques unes de tes chroniques, je vais me pencher dessus.
Je suis retombé sur cet album dans metallian, effectivement, la chronique était également très élogieuse!
=XGV= - 08 Août 2009: Magnifique conclusion !
Oxide - 17 Janvier 2010: Merci pour ta chronique, grâce à toi j'ai pu découvrir ce génie qu'est Vladimir Cochet. Son black touche à tout avec perfection et on ne s'en lasse pas. C'est ma révélation 2010 (Oui, je sais on est qu'au mois de janvier :p ).
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire