Blot

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Einherjer
Nom de l'album Blot
Type Album
Date de parution 21 Novembre 2003
Style MusicalBlack Viking
Membres possèdant cet album66

Tracklist

1.
 Einherjermarsjen
 01:38
2.
 Ironbound
 03:41
3.
 Dead Knight's Rite
 05:34
4.
 Wolf-Age
 04:44
5.
 The Eternally Damned
 03:01
6.
 Ware Her Venom
 05:57
7.
 Hammar Haus
 08:02
8.
 Starkad
 04:18
9.
 Ride the Gallows
 06:48
10.
 Ingen Grid
 04:06
11.
 Berserkergang
 05:55
12.
 Venomtongue
 06:25

Durée totale : 01:00:09


Commentaire @ selva

10 Juillet 2008
Allez je me lance pour ma toute première chronique d'albums - l'idée m'étant venue en écoutant à fond le dernier album du groupe, "Blot", pour ne pas m'endormir au volant au petit matin en revenant du Hellfest 2008…

Einherjer nous offre un dernier album qui ravira certainement les amateurs du genre, avec un black résolument épique mais qui ne se prend pas trop le chou, une thématique sur les légendes nordiques (viking oblige), des mélodies entrainantes, un chant (anglais et norvégien) black "léger" (entendez par là pas très "rêche" et qui a l'avantage d'être compréhensible).

L'album débute par une petite introduction pour vous mettre dans l'ambiance épique, avec roulements de tambour et cris d'une horde (peut-être un peu "kitsch" parfois avec ce clavier un peu simplet, ces hurlements de loup et ces petites clochettes, mais dans l'ensemble ça nous prépare a l'ambiance).

"Ironbound" donne une furieuse envie d'headbanger, avec un jeu de batterie entrainant et un chant énergique !
"Dead knights rite" : guitare rythmique un peu trop répétitive à mon goût et qui appuie un rythme lourd, mais le refrain - en grande partie instrumental - est bien ficelé et de petites touches de double grosse caisse bien placées atténuent le côté simplet du morceau.
"Wolf age" : le rythme s'accélère, c'est péchu, mais pas d'une grande originalité.
"The Eternal Damned" est un peu plus sombre (enfin dans les limites d'un métal épique bien sûr).
"Ware her venom" poursuit dans un registre sombre puis, petit à petit, distille de nouveau un parfum épique.
"Hammarhaus" et "Starkad" sont en norvégien, deux morceaux moyens mais efficaces.
* Mention spéciale pour "Ride the gallows" et son alternance de batterie en phase/déphasée (qui donne un petit plus au morceau) et à "Berserkergang" que j'aime aussi beaucoup pour son son chant saccadé souligné par la batterie dans le refrain… un vrai régal !
"Ingen grid" est le morceau calme de l'album, dont la particularité réside dans le chant : pas de chant black mais un petit coeur de voix claires "vikingesques".
"Venomtongue" : un refrain qui a petit air de bourrée norvégienne… toujours sympa pour clore un album de black viking !

Merci pour tout commentaire sur mon… commentaire ;)

0 Commentaire

7 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire