Backlash

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Bad English
Nom de l'album Backlash
Type Album
Date de parution Août 1991
Labels Epic Records
Produit par Ron Nevison
Enregistré à Conway Recording Studios
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album61

Tracklist

1. So This Is Eden 05:10
2. Straight to Your Heart 04:09
3. Time Stood Still 05:23
4. The Time Alone with You 04:41
5. Dancing Off the Edge of the World 04:54
6. Rebel Saw a Prayer 04:24
7. Savage Blue 04:34
8. Pray for Rain 05:04
9. Make Love Last 05:19
10. Life at the Top 04:51
Total playing time 48:28

Chronique @ Loloceltic

09 Avril 2013

Confirmation malheureusement sans suite.

Rarement une formation aura autant été à la hauteur du qualificatif de 'super-groupe' que Bad English dès son premier album éponyme. Festival de mélodies et refrains imparables, "Bad English" s'est imposé comme un véritable monument de l'Aor, incontournable pour tout amateur du genre. Autant dire que la suite est attendue avec impatience, même si, en ce début des années 90, la mode n'est plus vraiment à ce style musical.

Produit par Ron Nevison (Survivor, Kiss, Ozzy, Heart, Led Zep, etc…), "Backlash" se veut plus compact que son prédécesseur car ne comportant que 10 titres et se concentrant sur un spectre musical moins large. Ceci n'enlève rien à sa qualité, chaque morceau ayant à nouveau le potentiel d'un hit en puissance, et ceci sans abuser de l'exercice de la ballade. Dans ce domaine, "The Time Alone With You", qui a bénéficié de la participation de Diane Warren à son écriture, est le seul titre à respecter les codes classiques du genre mais touche directement au but, John Waite étant toujours un merveilleux pourvoyeur d'émotions avec sa voix légèrement éraillée et voilée, soutenue par les claviers de Jonathan Cain et un beau solo de Neal Schon. "Time Stood Still", "Savage Blue" ou "Make Love Last" œuvrent plutôt dans le domaine 'power' et sont dotés de changements de tempo qui varient les ambiances au sein même des chansons, renforçant la puissance des sentiments qu'elles traduisent.

Mais Bad English est également d'une efficacité sans faille quand il s'agit de faire preuve d'énergie communicative, et dans ce domaine, nous sommes à nouveau gâtés. "So This Is Eden" ouvre les hostilités avec ses chœurs fédérateurs alors que "Dancing Off The Edge Of The World" est à la fois catchy et dynamique. Les refrains sont toujours aussi accrocheurs, que cela soit avec le single "Straight to Your Heart" ou un "Rebel Say A Prayer" qui n'est pas sans rappeler certains titres de Bon Jovi. "Life At The Top" vient conclure l'ensemble avec un refrain hymnique et une énergie débordante, sans qu'aucune baisse d'intensité ne soit jamais venue relâcher l'attention d'auditeurs à nouveau sous le charme.

Car si "Backlash" ne bénéficie pas de l'effet de nouveauté de "Bad English" dont il est une suite logique, il n'en est pas moins un nouvel exemple de ce que l'Aor peut produire de meilleur. Malheureusement, il ne rencontrera pas le succès escompté, la faute à une mode qui ne s'intéresse plus aux mélodies et leur préfère une rébellion dépressive basée sur 2 accords. Bad English n'y survivra pas, Schon et Cain repartant vers Journey en emmenant Castronovo dans leurs bagages, John Waite se concentrant sur une carrière solo alors que Ricky Phillips rejoindra Styx après avoir épaulé Coverdale et Page lors de leur courte collaboration. Le quintet laisse néanmoins deux magnifiques albums aboutis qui se doivent de trôner dans les discothèques des amateurs du genre dignes de ce nom.

1 Commentaire

2 J'aime

Partager
ZazPanzer - 09 Avril 2013: J'adore ce second disque, effectivement aussi abouti que le premier et dans le haut du panier de l'AOR - Hard FM.
Encore une bonne chronique; je précise néanmoins que l'explosion du Grunge n'a rien à voir avec la séparation du groupe : les gars n'ont même pas fini d'enregistrer ensemble ce second disque qui a d'ailleurs pourtant relativement bien marché.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire