Ascending from Below

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
16/20
Nom du groupe Dehuman Reign
Nom de l'album Ascending from Below
Type Album
Date de parution 27 Mai 2016
Labels FDA Rekotz
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album16

Tracklist

1. The Ascension
2. Apply Salt to the Open Wound
3. Recipients of the Abominable
4. Minds of the Insane
5. Drown in Agony
6. Garden of Decay
7. Articulating the Unspeakable
8. Grey Entity
9. Heart of the Hypocrite
10. Stench of the Infected

Chronique @ Darksaucisse

01 Mai 2019

Un premier album implacable, à l'énergie folle et d'une maturité remarquable !

Fondé en 2011 à Berlin, Dehuman Reign s’était fait remarquer avec un excellent premier EP, le bien nommé "Destructive Intent", sorti en 2013 sous la houlette de l'excellent label d'Outre Rhin FDA Rekotz ! Et c'est trois ans après, courant 2016, que les Berlinois toujours via leur label, nous envoient leur nouveau missile de death metal en travers de la tronche avec ce "Ascending from Below" !

Fort d'un magnifique artwork représentant l'invocation d'un démon dans un cercle de pierres dressées par toute une horde de joyeux cultistes, aux intentions semble t-il pas franchement pacifiques, ce premier album démarre sur une piste d'introduction où l'on entend une voix lugubre entonner une espèce de rituel sur fond de cuivres et de percussions chamaniques, en parfaite adéquation avec la scène illustrant la cover !

Et passé l'intro, le groupe ne se fait pas prier et démarre au quart de tour avec un "Apply Salt to the Open Wound" direct et frontal, dans la veine des titres de leur précédent EP, où le groupe déploie d’emblée l'artillerie lourde avec ce déluge de blasts et de riffs vicieux ! La recette des allemands est simple : balancer un bon gros death metal à l'ancienne, qui suinte la scène américaine des Malevolent Creation, Deicide... à l'aide de gros riffs de bûcherons bien costauds et de blasts apocalyptiques histoire de faire voler les dentiers !

L'influence de la scène américaine se ressent d'autant plus à l'écoute de certains morceaux comme le redoutable "Minds of the Insane" avec ces rythmiques thrashisantes qui nous feront penser aux floridiens de Malevolent Creation, ou encore avec un "Grey Entity" aux riffs savoureux renvoyant immédiatement aux new-yorkais de Suffocation et à leur jeu de guitare si particulier !

Bien que la vitesse et les accélérations soit ici un principe de base, le groupe sait néanmoins ralentir le tempo afin d'aérer ses compositions et propose des morceaux mid tempos, plus calmes (on reste sur du Death Metal rassurez vous !) et gagnant en lourdeur avec notamment la doublette "Drown in Agony/Garden of Decay"', avant bien sur de repartir sur les chapeaux de roues sur le furieux "Articulating the Unspeakable".

Et côté production, les mecs se sont payés les services du Sunlodge Studios pour parfaire ces compos en béton armé en leur offrant une production massive, surpuissante, à même de décorner un bœuf, et qui laisse entrevoir chaque instruments avec clarté. Notons une belle présence de la basse claquante de Rouven, très audible et qui se fait bien sentir sur certains moreaux comme "Drown in Agony" ou "Stenched of the Infected" !

L'alliage de ces riffs aux effluves parfois thrashisantes, agrémentés des solos fluides de Ulf, d'une assise rythmique imparable avec ce duo claquant basse/batterie et du chant d'Alex alternant judicieusement entre un growl profond, gras comme une coulée de goudron et des vocaux plus éraillés, donne toute sa saveur, toute son énergie à ces dix missiles qui feront très certainement de gros ravages en live, le redoutable "Heart of the Hypocrite" en témoigne !


Dehuman Reign vient confirmer le flair de son écurie en matière de jeune combo prometteur, en déboulant tel un char d'assaut lancé à pleine vitesse avec ce "Ascending from Below", implacable, à l'énergie folle et d'une maturité remarquable ! A n'en point douter un groupe qui va faire des ravages et saura au vu de ce premier full-lenght parmi mes sorties favorites de 2016, se faire sa place sur une scène death metal des plus prolifique !

0 Commentaire

4 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire