Ark

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Ark
Nom de l'album Ark
Type Album
Date de parution 2000
Style MusicalMetal Progressif
Membres possèdant cet album81

Tracklist

1. Burning Down 05:25
2. Where the Winds Blow 05:06
3. The Hunch Back of Notre Dame 08:54
4. Singers at the Worlds Dawn 06:57
5. Mother Love 08:43
6. Center Avenue 05:56
7. Cant Let Go 09:41
Total playing time 50:41

Chronique @ Midiane

06 Octobre 2007
Quelques mots sur le groupe :

Ark est un groupe de heavy métal progressif suédois fondé en 90 par John Macaluso (TNT), Tore Otsby (Conception) et Jorn Lande (The Snakes).
Même si à ce jour le groupe n'existe plus et même si chacun des membres a repris sa route vers des projets différents tels que Masterplan pour Jorn Lande ect… Ark fut une comète dans le monde du métal progressif se démarquant par une certaine complexité et une originalité à toute épreuve.

Nous avons donc Jorn Land (au chant), Tore Otsby (à la gratte) Jonh Macaluso (à la batterie), Mat Olausson (au clavier) et enfin Randy Coven (à la basse).


L'album Ark sort en 99 et est le premier des deux seuls albums que le groupe produira.
C’est un album complexe et difficile d’accès, il faudra plusieurs écoutes pour apprécier réellement les morceaux. La voix profonde de Jorn Lande et la virtuosité de Tore Otsby font de cet album aux multiples influences une pièce décisive dans le chemin progressif de l’époque.


On entame donc la galette avec Burning Down, titre efficace au refrain prenant empreint de puissance par la voix de Jorn Land alliée à des chœurs très présents. Les escapades techniques s’alternent avec parfois un chant plus doux et font de ce morceau un titre diversifié mais simple d’écoute.
La présence des chœurs se poursuit avec Where The Winds Blow mais ces derniers se font plus poussifs, presque agressifs montant tjs plus haut dans les aigus. Ca surprend un peu mais après plusieurs écoutes ils deviennent partie intégrante de la chanson, presque nécessaires.
Avec The Hunch Back Of Notre Dame nous voila résolument dans la veine prog. Les influences s’alternent et se mélangent...jazz, pop, flamenco ? …Pas facile de s’accrocher, pas ou quasiment pas de mélodie, encore moins de refrain. Ce morceau s’illustre comme le plus complexe de l’album mais aussi comme celui nécessitant certainement le plus de technique et de maîtrise.
Singers At The Worlds Dawn quant à lui se distingue par ses évadées instrumentales qui seront rappelées au cinquième titre, Mother Love.
Une intro un peu longue, il faut environ 2min50 pour que ça commence réellement, mais plus d’unité par la suite. Peut être le morceau que je préférerais le plus dans l’album, celui qui me semblera le plus cohérent.
Pour les deux derniers morceaux, la voix de Jorn Land donne l’impression de se faire plus caressante. Center Avenue et Cant Let Go sont plus « langoureuses » que les titres précédents tout en gardant leur force.
Cant Let Go semble être la vraie ballade de cet album, la voix se fait plus profonde. Le titre est le plus long de l’album mais est parfois accablé d’une certaine lourdeur. Il conclut cependant l’album sur un final en apothéose, accompagné d’un piano et de la petite voix d’un chanteur improvisé.



Ma conclusion est que je ne pense pas qu’on puisse ainsi « résumer » un album de Ark. C’est définitivement exceptionnel, compliqué et tortueux et peu de gens certainement accrocheront à ce premier opus.
Cependant c’est a écouter du moins une fois dans sa vie, ne serait ce que pour élargir son horizon musical et si l’album n’entre pas dans vos références personnelles, il restera une expérience à part entière.
On aime ou on aime pas et beaucoup sont à ne pas aimer, en tous cas ça ne laissera personne indifférent. C’est un de ces albums sans concessions qui font les fans ultimes ou les détracteurs enragés.

Midiane

6 Commentaires

5 J'aime

Partager

faffio - 26 Juillet 2012: Une pure merveille cette galette.Mais nécessite plusieurs écoutes attentives.Burn The Sun viendra enfoncer le clou 1 an plus tard.J'attends toujours depuis une reformation pour un éventuel nouvel album.
 
David_Bordg - 23 Janvier 2014: tout comme burn the sun ce skeud est fantastique, un chef d œuvre absolu!! j ai parcontre une tres legere preferance pour ce premier ark!!
 
David_Bordg - 23 Janvier 2014: moi aussi comme toi j attends un miracle et une reformation du groupe pour une troisieme tueries!! d autant plus que jorn se perd depuis le superbe premier opus masterplan et son deuxieme album solo worldchanger!!
 
David_Bordg - 23 Janvier 2014: ne pas oublier le chef d œuvre ou jorn pose sa voix the devil s hall the fames de beyond twilight!!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Ark