Analysis

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Minority Sound
Nom de l'album Analysis
Type Album
Date de parution Septembre 2010
Labels Metalgate
Style MusicalCyber Metal
Membres possèdant cet album5

Tracklist

1. Cyberkitty 02:43
2. Emergency Truth 03:17
3. Analyzing the Forbidden 04:16
4. Matter Alive 04:17
5. Paradox 03:19
6. Unreality (v 2.01) 03:35
7. Save Your Words 03:36
8. Primary Slave - Secondary Master (v 2.01) 03:57
9. Never Enough (v 2.01) 03:31
Total playing time 32:17

Acheter cet album

Minority Sound


Chronique @ Matai

24 Mai 2011

A travers ce "Analysis" se cache un opus intéressant et technologique.

Composé de membres de Rites of Undeath et de Return to Innocence (Ota et Gulesh), Minority Sound est un jeune groupe de Cyber Metal formé en 2007 à Prague en République Tchèque. Alors que le style industriel semble peu pratiqué dans ce pays, le quatuor essaie tout de même de sortir des sentiers battus, et de nous proposer autre chose que du Black et du Death à travers une musique relativement moderne et conceptuelle.

Minority Sound sortit tout d’abord une démo autoproduite en 2008 avant de se lancer dans la conception d’un premier album, mettant en valeur le style dont il est fier de pratiquer. « Analysis » sort donc fin 2010 chez Metalgate et offre du Cyber Metal en bonne et due forme. Ainsi même si la base reste heavy, il s’agit bien de ce style, regroupant les éléments clés permettant sa désignation. En effet, si les riffs tranchants sont radicalement machinisés et parfois saturés, le rythme n’en reste pas moins mécanique, linéaire et assez « techno » sur certains morceaux, alors que la voix est tantôt grave et décharnée, presque death, tantôt synthétique, presque robotique et que les samples et claviers nous en mettent plein les oreilles en matière de sons électroniques. Les ambiances, elles, restent pessimistes, sombres, futuristes et cybernétiques, les sonorités mettant en valeur un certain côté technologique.

Car c’est de la montée en puissance du génie informatique et de la détérioration du monde dont parle Minority Sound au sein des ses compos : un univers régit par les lignes de codes des machines créées à la chaîne dans un futur on ne peut plus proche. L’humain n’est presque plus rien et sa vie ne se résume qu’à un vulgaire code binaire, dont les chiffres 0 et 1 ne font que défiler…les mots deviennent donc plus que précieux. Enfin, il est aussi question de vie virtuelle, l’homme devenant davantage machine et les machines devenant humanisées. Un monde en noir et blanc, où tout semble avoir été détruit et remanier par de nouvelles vies artificielles…Rien que le nom de l’album, « Analysis », évoque les analyses lancées sur les programmes informatiques.

Si ce concept se retrouve dans les paroles et l’imagerie (la pochette rappelant une machine, les membres des groupes étant mi-humain, mi-machine), la musique elle-même reflète bien les thèmes sus-cités, à la manière de « Unreality » (déjà présent sur la démo de 2008) qui se caractérise par un rythme dynamique, un chant aux deux visages, des riffs acérés et un ensemble cybernétique et mécanique proche de Fear Factory ou même Thy Disease. Idem pour « Save Your Words » et ses vocaux depechemodiens…

Même si l’ensemble de l’album peut paraître redondant, surtout au niveau du rythme et du riffing, qui finalement peinent à varier, ce « Analysis » recèle bien des surprises. Notamment une certaine montée en puissance à partir du milieu de l’album : les meilleurs morceaux apparaissant à partir de « Paradox », plus forts en claviers, plus sombres, plus electro et plus directs, aussi bien dans le riff que dans le chant, plus profond, comme un « Never Enough » à la mélodie originale et au chant diversifié. Enfin, l’instrumental efficace « Primary Slave – Secondary Master » rappelle un peu Neurotech au niveau des claviers, mais surtout l’historique des machines, anciennement esclave des hommes et maintenant dominatrices…

Enregistré aux Minority Sound Studios, et produit et masterisé par Ota Hobst lui-même, Minority Sound nous livre un bon album, quelque peu influencé par Fear Factory ou Static-X, ou encore par la New Wave à la Depeche Mode. Ce « Analysis » fait bien ressortir l’aspect technologique, metallique, cybernétique et futuriste, et s’annonce comme un très bon début pour le quatuor tchèque, malgré ses trente deux minutes.

6 Commentaires

8 J'aime

Partager

Matai - 24 Mai 2011: J'ai des critères de notation assez particuliers mais oui, 14 c'est une bonne note pour moi ;)
EndiMistery - 26 Mai 2011: Le 14 a toujours été une bonne note, normalement l'album sort du lot à partir de cette note ;)
Vite, que j'aille le piquer à mon voisin bourré qui a fait couler du jus de pomme sur son menton (tiens ça me rappelle quelque chose ça...)
bojart - 26 Mai 2011: interèssant tout ça!
Celldweller55 - 22 Juillet 2011: L'ambiance est unique, j'ai bien aimé.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Minority Sound