Age of Capricorn

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Arkona (PL)
Nom de l'album Age of Capricorn
Type Album
Date de parution 13 Décembre 2019
Style MusicalBlack Pagan
Membres possèdant cet album9

Tracklist

1.
 Stellar Inferno
 08:13
2.
 Alone Among Wolves
 07:32
3.
 Age of Capricorn
 07:45
4.
 Deathskull Mystherium
 06:52
5.
 Towards the Dark
 07:57
6.
 Grand Manifest of Death
 08:27

Durée totale : 46:46


Chronique @ Ghul

29 Janvier 2020

Bref, c'est de mieux en mieux !

A l'écoute de l'excellent Imperium, le black metal pagan d'ARKONA parvint à me convaincre que même dans leur passé, le groupe polonais savait œuvrer sur des compositions fortes. Ce premier album véhicule déjà des émotions prenantes, en même temps que d’accélérer violemment au niveau rythmique. Et selon moi, c'est la grande force des polonais. Mais je ne suis pas là pour parler d'Imperium.

J'ai découvert ARKONA au hasard. J'y ai apprit que le groupe était polonais, formé à l'époque du Temple of the Fullmoon, un cercle de groupes de black metal de Pologne, connu pour son radicalisme, mais ayant beaucoup apporté au black polonais. Et lorsque j'appris en 2016 qu'ils allaient sortir un album nommé Lunaris, j'ai décidé de franchir le pas pour écouter l'album en question. Pour ceux qui ont vus mon top de 2016 de fin d'année, j'avais mis cet album-là en première place. Il m'avait fait une très grosse impression, notamment, encore une fois, au niveau des mélodies. Ces dernières, ténébreuses comme il faut, m'avaient faites vivre des émotions particulièrement fortes.

Et fin 2019, nous sommes de nouveau là pour écouter la nouvelle offrande d'ARKONA, Age of Capricorn. Qu'est-ce que ça raconte ?

Age of Capricorn est, sur certains points, encore plus impressionnant que Lunaris. Les mélodies sont notamment encore plus poignantes, notamment à partir d'"Age of Capricorn". Déjà, les deux premiers titres sont très bons, surtout "Alone Among Wolves". Mais les quatre prochains ont, vraiment, chacun leur passage poignant, pouvant faire péter un câble aux plus sensibles d'entre vous. Écoutez "Towards the Dark" dans les bonnes dispositions et vous m'en donnerez des nouvelles. C'est comme un voyage, et je ne dis pas ça pour faire le parallèle bancal entre voyager et écouter de la musique ! Non, ici, vous ressentez les côtés positifs, mais aussi négatifs, du voyage, notamment l'idée d'être éloignés de ses proches. Bref, « poignant » est un mot-clé idéal pour cette partie de l'album.

Mais ARKONA ne néglige pas la puissance de frappe pour ne se concentrer que sur les émotions et la mélodie. La violence de la musique est servie par une production moderne rappelant fortement celle de Lunaris. C'est donc du propre. Les instruments de musique traditionnels, guitare, basse et batterie, sont joués de manière véloce, entre rapidité et passages plus lents. "Alone Among Wolves" est l'exemple qui me vient le plus rapidement en tête. Et comme si ça ne suffisait pas, sur ce morceau, on a droit à des montés de clavier joués avec le son du piano. En plus de convenir au visage mélodique du groupe, le mot-clé « poignant » que j’appose à cet album convient également pour son visage plus violent.

Et depuis Imperium, le premier album d'ARKONA, le style du groupe s'identifie aisément. En plus de s'identifier, il s'est distingué au fil de l'évolution du groupe. Age of Capricorn continue, en 2019, sur cette lancée. Le style d'ARKONA, toujours très émotionnel, est plus distingué ici que sur Imperium. Il est également plus fort et démarqué ici que sur Lunaris. Un album hors pairs pour l'année passée. J'espère juste que le prochain album continuera d'être excellent, mais attention à ne pas être déçu à cause d'une attente trop exigeante !

Bref, c'est de mieux en mieux !

0 Commentaire

6 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire