13's Reborn

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Girugämesh
Nom de l'album 13's Reborn
Type Album
Date de parution 27 Septembre 2006
Style MusicalVisual Kei
Membres possèdant cet album31

Tracklist

1. 13
2. Jarring Fly
3. Shadan
4. Mouja no Koushin
5. Aimai na Mikaku
6. Robust Conviction
7. Ame to Fukousha
8. Furubita Shashin
9. Deceived Mad Pain
10. Fukai no Yami
11. Owari to Mirai
12. Kaisen Sengen

Acheter cet album

Girugämesh


Chronique @ SH4RK

19 Avril 2011

Une poésie marquée au fer rouge

Un an après le mini-album Goku - Shohan Kata Enban, Girugämesh sort en 2006 son premier véritable album : 13's Reborn. La pochette contraste nettement avec la précédente, celle-ci est beaucoup plus claire. Pour ma part j'aime beaucoup. Je ne sais pas vraiment ce que cela représente mais j'aime beaucoup! Chacun peut y voir ce qu'il souhaite je pense. Personnellement je distingue une personne tenant un nouveau-né au clair de lune. Ce qui est certain, c'est que cette étrange figure forme un G, la première lettre du nom du groupe. Enfin passons et intéressons nous désormais au contenu.

L'album débute par "13", une intro bruitiste qui laisse déjà envisager une atmosphère sombre et tortueuse. Celle-ci marque l'entrée en scène du premier morceau : "Jarring Fly". Un titre complet, énergique, avec un refrain plutôt sympa. Mais bizarrement on en ressort pas totalement satisfait. Les deux morceaux qui suivent, "Shadan" et "Mouja no Koushin", sont dans la même veine. Des titres tout à fait corrects, mais auxquels il manque un petit quelque chose pour qu'ils soient réellement bons. La crainte se fait alors sentir que tout l'album conserve ce côté neutre, convenable mais sans plus. Heureusement, le morceau suivant prouve déjà le contraire. "Aimai na Mikaku" est une sorte de ballade mélancolique, envoûtante, dotée d'une atmosphère tout à fait particulière. Le refrain (comme le reste de la chanson) est vraiment superbe. La voix de Satoshi y est bouleversante d'authenticité.

En poursuivant l'écoute, on se rend compte que finalement l'album déçoit légèrement en un point : les morceaux énergiques typés neo metal, qui s'ils restent tout à fait convenables, ne parviennent pas à marquer véritablement l'auditeur ("Shadan", "Robust Conviction", "Furubita Shashin", "Deceived Mad Pain"). Et en définitive, c'est à travers ces ballades, à la fois envoûtantes et déchirantes, que 13's Reborn trouve sa véritable raison d'être ("Aimai na Mikaku", "Ame to Fukousha", "Fukai no Yami"). Néanmoins un titre déroge à la règle : "Owari to Mirai". Ce morceau plein de verve, qui figure parmi les titres phares du groupe, est en effet la pointe dynamique la plus réussie de l'album.

Pour conclure, 13's Reborn est selon moi un album qui vaut principalement pour ses ballades. Une sorte de poésie marquée au fer rouge dont la justesse atteint directement l'auditeur. Néanmoins il n'y a pas de morceaux véritablement "mauvais", disons que c'est avant tout à travers cette amertume si singulière, présente dans quelques morceaux, que le groupe réussit à se distinguer sur cet opus.


15/20


SH4RK


1 Commentaire

5 J'aime

Partager
 
Crusard - 14 Juin 2011: Euuuuuuuuuuuuh, ouais, ok. D'accord, pas de soucis. je prends note.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire