logo Orakle

biografía : Orakle

> Printemps 1994 : Clevdh (batterie), âgé de 14 ans, fonde son premier groupe, qui deviendra par la suite Orakle avec Crys (guitares). Achernar a 15 ans lorsqu'il rejoint le groupe en 1995 pour assurer le chant puis la basse.

> 1995 - 1997 : le groupe formé par Clevdh, Achernar, Crys et Harmst (qui officie à la 2eme guitare) fixe sur deux cassettes ses premiers morceaux, dans un style orienté thrash/death. Le groupe se sépare quelques temps suite au départ de Harmst.

> 1999 : Orakle, en trio (Clevdh, Achernar et Crys), reprend son activité, ce qui aboutit à une 1ère sortie à la fin de l'année : la démo CD "Neath the Rapture Streams" (250 ex.), 21 minutes de Dark metal très atmosphérique et nostalgique.

> 2000 - 2001 : Orakle tente de se faire connaître mieux en jouant sur plusieurs dates dans l'hexagone. Les trois musiciens, âgés de 20 ans, composent également quelques nouveaux morceaux ("Le théâtre de la nature" actes I et II, "La beauté déraisonnée"), enregistrés fin 2001.

> 2002 : Le 1er enregistrement "professionnel" d'Orakle sort : il s'agit d'un Mcd intitulé "L'ineffable émoi... de ce qui existe" (500 ex.) ; ce Mcd d'une vingtaine de minutes, achevé sans Crys (guitares) puisque ce dernier fut viré à la fin des enregistrements, recevra des échos très favorables en France ainsi qu'à l'étranger.

> 2003 : Après l'arrivée en tant que guitaristes de Amar Ru (ancien membre de Nihilist) puis de Nazirpal, Orakle recommence à jouer en France, tout en composant de nouveaux titres destinés à figurer sur un 1er album.

> 2004 : l'année est consacrée à travailler les nouvelles compositions, en vue d'un enregistrement en fin d'année. Le départ de Nazirpal (guitares) ne change rien à ce processus ; à la fin de l'année, Melancholia Records propose un contrat au groupe pour la sortie de ce 1er album, qui s'intitulera "Uni aux Cîmes" et contiendra 9 titres.

> 2007 : Après avoir assuré la guitare lors de plusieurs concerts, Eithenn intègre le groupe. De nouveaux titres sont composés pour le second album, une nouvelle fois dans un style épique, sophistiqué, mais avec davantage d'expérimentations, de parties avant-gardistes et d'ambiances. Le potentiel annoncé par "Uni aux Cîmes" séduit le label Holy Records, qui propose à Orakle un contrat pour deux albums. "Tourments & Perdition" est alors enregistré en début 2008

(source : site officiel)