IMPALED NAZARENE + Guests

the Friday 21 April 2006, Perpignan



Impaled Nazarene

IMPALED NAZARENE
21.04.2006 PERPIGNAN (le Crock More)


17h, départ de Montpellier. Nous filons à Perpignan pour cette grosse soirée Black Metal. Au Crock More. Arrivés dans Perpignan, nous tournons en voiture pour trouver la salle, lorsque nous apercevons au bord de la route trois metalleux : nous nous arrêtons donc pour demander notre route à ces trois messieurs…qui n’étaient autres que Mika Luttinen et ses acolytes !!! C’est donc Impaled Nazarene eux-mêmes qui nous indiquent le chemin du Crock More !
On se gare, on boit quelques bières, et nous voici enfin dans le lieu de l’action. On commence sérieusement à se demander si les musiciens et leurs équipes ne sont pas plus nombreux que le public…qui finalement arrive peu a peu.
Ambiance très conviviale, tout le monde est dehors, dans la petite cour, même les musiciens. J’en profite pour taper la discute 5 minutes au hurleur de Imp.Naz, et vers 21h30 le concert commence.

C’est les français de DEADALION qui ouvrent le bal devant une salle peu remplie…un black metal plutôt bien carré et bien envoyé, manquant peut être de puissance (un batteur parfois approximatif…) et d’originalité. A part le bassiste/chanteur, les guitaristes restent assez statiques sur scène, concentrés sur leurs manches. Une bonne petite mise en bouche.

Ce sont ensuite les italiens de RESURRECTURIS qui déboulent sur scène, torse nu, haranguant la salle qui se remplit peu à peu. Les gars se donnent à fond : le bassiste et le guitariste arpentent la petite scène, hurlent les paroles. J’avais déjà jeté une oreille sur leur dernier album, et en live ça envoie encore plus : un Death Metal plutôt technique qui part aussi bien dans des riffs Trash que Hardcore. Une prestation très énergique et puissante. Le guitariste et le bassiste remuent et headbanguent dans tous les sens leurs crânes rasés. Ils semblent connaître parfaitement leurs manches et leurs riffs, montrant une bonne maîtrise de leurs instruments. Leur musique est très agressive mais assez variée, ce qui rend ce groupe très appréciable. Le public commence a se rapprocher de la scène (Hop, je lance le pogo !), et ovationne les italiens, qui finissent leur set tout transpirants mais contents de l’accueil.

Petit temps mort encore entre les groupes, le temps de parler 5 minutes avec le chanteur de
Resurrecturis, et c’est au tour du groupe Suisse DARK RISES d’investir la scène. Cette fois on passe dans un registre très lourd : du Death Metal assez brutal, mais toujours maîtrisé. Un bon batteur, qui blaste à fond la caisse (double grosse), et qui fait bien entendre sa double pédale. Autre point fort du groupe : les deux guitaristes chantent, ce qui rajoute encore de la puissance. Question-réponse ou chœurs, leurs voix Death (assez similaires) nous remue le ventre. Une prestation très musclée, un bon groupe de Death Metal (qui en plus nous parle en français) , qui fait encore monter la température d’un cran.

Et nous voilà proche du final. Mika se grille une dernière cigarette dehors, pose son chapeau de cow-boy, et les IMPALED NAZARENE investissent la scène du Crock More. Les ayant vus au Rockstore deux ans auparavant avec un son complètement pourri, j’espérai trouver ici un bien meilleur son : je ne suis que très moyennement satisfait, le son reste assez brouillon, et la voix ne s’entend pas très bien. J’irai presque jusqu'à admettre que les groupes précédents avaient un meilleur son. Mais les finlandais sont là ce soir, devant nous, a coté, sur la petite scène de Perpignan, et la machine de guerre est lancée ! C’est le premier titre du dernier opus, « Weapons To The Tame A Land », qui ouvre les hostilités. La couleur est annoncée. Puissance, rapidité, violence, hargne : ils ne font pas semblant. « Let’s Fucking Die » continue de faire pogoter une dizaine de chevelus enragés, suivi par « Goat Sodomy » du dernier album. C’est Onraj 9mm (guitare) qui appuie les chœurs. Le public exulte, headbangue, hurle. Mais notons qu’il faut bien connaître les morceaux pour pouvoir les reconnaître, tant le son est moyen. Il est difficile de distinguer les riffs de guitares. Pas le temps de respirer, les tueries s’enchaînent : « Tribulation Hell », « Zero Tolerance », « Sadhu Satana », pendant lequel deux fans montent sur scéne pour hurler le refrain dans le micro du gratteux. Je me déplace dans la salle pour tenter de mieux entendre. Il est vrai que devant les amplis on entend mieux les guitares, et on apprécie plus les solos de Tuomio. Rep Misanthrope continue à tirer la tronche derrière sa batterie, tout en blastant et frappant dans tous les sens. Techniquement irréprochables,les gars se donnent à fond, jouant avec le public aglutiné à la scène. Moments forts : « Armageddon Death Squad » et «The Lost Art Of Goat Sacrificing”, qui provoquent des vagues de folies dans le public. Une surprise : « Humble Fuck Of Death », extrait de l’album Absence Of War…, jusqu'à présent rarement joué, et quel dommage ! On regrettera quand même l’absence de « Satan Generation », et du morceau « Absence Of War ».
Le groupe termine avec « Winter War » et remballe, visiblement content de l’acceuil du Crock More, a moitié plein ce soir.
Une bonne soirée dans une ambiance très conviviale, et encore une impressionante démonstration de Nuclear Metal Finlandaise, même si le son n’était vraiment pas très bon.

Reste la question du public : est il normal que quand une tournée internationale avec un groupe phare de la scène Black Metal passe dans le sud, seulement 50 personnes viennent au concert ? Un milieu trop Underground ? Pas assez de promo ? Plus de metalleux passionnés ? Mais ceci est un autre débat…




Bruno
Tigrunge@hotmail.com


1 Comment

0 Like

Share
Alexandre - 13 May 2006: J'étais également présent!

Putain quel Show!!!

See You
    You must be logged in to add a comment

Impaled Nazarene

Brutal Black - Finland
Learn more