Jumping Jack

Nouveau phénomène de la scène nantaise, qui devrait très rapidement faire parler de lui dans tout l'Hexagone et au-delà, Jumping Jack a su mettre le public du Metalorgie Fest d'accord autour d'un show suvolté qui restera dans les annales du festival. Sur le point d'enregistrer un premier album, nos trois hommes ont répondu aux questions de Spirit of Metal dans une ambiance conviviale qui devrait vous convaincre, si ce n'est déjà fait, qu'il est impératif de se pencher sur ce groupe.

interview Jumping JackEtant donné que c’est votre première interview pour Spirit of Metal, pourriez-vous commencer par une présentation rapide de la formation ?
Oui on peut, exact, alors Jumping Jack, groupe de rock teinté de stoner et de metal, on existe depuis janvier 2009 dans cette formation actuelle.





Ah vous êtes jeunes !
Oui, on ne paraît pas comme ça, ça s’est fait vite en fait, deux mois après on commençait les concerts, désormais on se classe dans le rock, plus dans le stoner ou le metal qui sont juste des teintes, parmi d’autres influences.

Ok, parce que pour moi c’est pas rock rock, ça m’évoque pas mal les Spiritual Beggars par exemple.
Oui, il y en a des touches c’est vrai, on retrouve des passages plus metal, plus rock, etc…ça dépend des morceaux.

Ok, alors quelles sont vos influences globalement ?


C’est ça qui est difficile, tout ce qui est 70’s, Black Sabbath entre autres, sinon tous les gros groupes de l’époque, après personnellement on a chacun nos petites influences.



C’est ce qui vous a inspiré pour votre premier CD ?


Oui, notre premier album nous a bien inspiré en effet (rires). Ah tu parles de notre EP, c’était une autoprod mais là on va faire un véritable album, en studio, avec plus de titres. Normalement on l’enregistre pour cet été, mais on ne sait pas exactement. Mais pour l’EP qu’on a sorti juste avant, c’est pareil, on a apporté chacun nos petites influences à droite à gauche et on mélange tout ça. Bien sûr, on ne se dit pas « je vais apporter un peu de ça, un peu de ça,… », ça vient naturellement. C’est pour ça qu’il y a pas mal de styles dans une chanson, même dans tout l’album, c’est vraiment varié, tu retrouves différentes ambiances d’une chanson à l’autre.



Et sur l’album vous pensez réenregistrer des morceaux de l’EP ou c’est complètement du neuf ?
Non, c’est totalement nouveau, on a une douzaine de titres normalement, on a hésité à en réenregistrer mais finalement non.





Vous commencez à faire un buzz en ce moment, vous pourriez l’expliquer ?


Non, tu nous l’apprends, enfin on sait que ça marche pas mal p
interview Jumping Jackarce que les gens commencent à bien parler de nous, je pense que c’est la production du CD, il a mis une bonne claque avec ce gros son. D’ailleurs même des groupes pro, qui tournent pas mal, apprécient cet EP. Et à priori les prestations scéniques plaisent bien aussi.





Vous pensez tourner en dehors de la région ?


Oui un peu, même à l’étranger si on pouvait. Cela va commencer avec une mini tournée cet été, avec des dates comme Lyon, Strasbourg, sinon les labels arrivent, on nous signe, on va distribuer notre EP, ils vont produire notre prochain album. Pour l’instant il n’y a pas vraiment de dates posées, mais on va essayer de bouger autre part qu’à Nantes, parce que jusqu’à maintenant toutes les dates qu’on a faites étaient à Nantes, donc les gens commencent à bien nous connaître ici, puis on a des contacts qui peuvent nous proposer des dates.



Et vous jouez au Metal Corner pendant le Hellfest, non ?


Non, ça a été annulé, on avait rien demandé mais on nous avait proposé, après on nous dit que c’est bon, puis finalement que non, il n’y a pas assez de places. C’était pour jouer au Metal Corner, avec d’autres groupes comme les Hellscrack qui ont aussi été annulés. Mais on n’avait pas annoncé la date, tant que ça n’était pas confirmé.





Ça sera pour l’année prochaine alors !
Oui voilà, l’année prochaine on sera sur la Mainstage ! (rires)





Et vous avez eu des bonnes réactions avec l’EP ?


Oui, très bonnes, on a vendu plus de 75 CDs en une soirée au Ferrailleur, donc ça marche bien, on a aussi des milliers d’amis sur Facebook (rires), ça fait de la pub Internet, c’est important.





Et vous vous voyez où dans 5 ans ?




On espère que ça va marcher, et surtout qu’on va pouvoir tourner et gagner de l’argent autrement qu’on violant des grand-mères, on se comprend ! (rires)



Ne dites pas ça trop fort, il y en a beaucoup dans le coin de la Barakason ! Plus sérieusement, mettons que je n’aie jamais écouté Jumping Jack, vous me diriez quoi pour me donner envie de m’y mettre ?


Viens en concert, ou écoute sur CD ou sur In
interview Jumping Jackternet, c’est gratuit ! Mais je n’ai pas envie de définir le groupe, expliquer de la musique avec des mots je n’aime pas ça. On a mis trois morceaux de l’EP sur Myspace, plus un ancien morceau qu’on joue à chaque fois, avant début 2009. C’était un titre de l’ancien Jumping Jack. C’est pour cela que l’on dit que le groupe date de janvier 2009, parce qu’on a créé tout un répertoire nouveau, on a vraiment fait comme si on créait un nouveau groupe tous les trois. On a juste gardé un morceau, qui apparemment plaît bien et que les gens du label veulent qu’on réenregistre.

Et vous pouvez m’expliquer le nom du groupe ?
Je ne sais pas, en fait l’idée c’était une marionnette, on ne se pose pas vraiment la question. Sinon c’est l’héroïne en argot apparemment. C’est surtout une référence à l’exercice physique parce qu’on adore ça (rires).

Ah d’accord, je pensais que c’était une référence à la Jack Daniels, vu la pochette de votre EP !
Ah c’était possible, sauf que Jumping Jack existait bien avant qu’on ait l’idée de faire cette pochette. Enfin ça a déjà été fait 3000 fois tu sais, je pense à un live de Pantera notamment, c’est l’emblème du rock et ça attire les mecs qui aiment ce style ; rien qu’en voyant la tête de l’EP ils peuvent se dire « Tiens, ça se pourrait que j’aime ça ». Donc on a eu raison de choisir cette référence même si ça n’est pas lié.

D’accord. Et vous pourriez me dire un peu comment vous composez ?




On compose comme ça nous vient, on se pose pas de barrières du moment qu’il y a du gros son et que ça envoie du steak, c’est ça notre seul mot d’ordre. Après on joue les riffs qu’on veut, on peut faire des trucs qui changent complètement comme ça, du moment que ça nous plait.



Et vous pensez faire l’album dans la continuité de l’EP ou pas ?


Il y aura peut-être plus de mélodie, c’est un peu moins metal, enfin on verra selon la production, vu que jusque là on avait un son autoproduit, et ça dépend aussi de comment les gens vont le percevoir.





Pour finir, j’ai envie de vous demander, comme à Headcharger hier, avez-vous des groupies ?


Ah ça, on verra aux States ! (rires)




r>
Interview done by Gyroscope

1 评论

0 Like

分享
Eternalis - 24 五月 2010: Des bons souvenirs du concert, des mecs bien sympa et une très bonne interview.

Merci bien Tiff ;)
    你必须先登录才能发表评论

查看更多