logo Corrosion Of Conformity

传记 : Corrosion Of Conformity

Corrosion of Conformity débute son aventure à Raleigh (Caroline du Nord) en 1982. A l'époque composé de Reed Mullin (batterie), Woody Weatherman (guitare), Mike Dean (basse) et Benji Shelton (chant), le groupe n'évolue pas encore dans le registre qu'on lui connaît aujourd'hui, mais dans un hardcore punk qui lui vaut d'être considéré comme l'un des pionniers du style. C'est ainsi que le quatuor apparaît sur des compilations telles que No Core ou Why Are We Here aux côtés de formations régionales comme Blood Mobile ou Stillborn Christians.

Très tôt, Corrosion of Conformity doit faire face à des problèmes de line up. Benji quitte le groupe juste avant l'enregistrement de Eye For An Eye en 1984. Emmené par le nouveau chanteur Eric Eycke, le combo de Raleigh commence à côtoyer le monde du métal en tournant avec Slayer.

Le départ précoce d'Eric transforme involontairement Corrosion of Conformity en trio, Mike et Reed se partageant le chant sur Animosity, album qui reçoit de bons échos autant de la presse spécialisée métal que de celle du punk.

Toutefois, c'est sous la forme du quatuor qu'est enregistré Technocracy en 1987, Simon Bob (Ugly Americans) intégrant la formation. Pas pour longtemps. En compagnie de Mike Dean, il quitte le groupe la même année, laissant Corrosion of Conformity dans un état végétatif qui durera deux années.
Reprenant du poil de la bête, Reed Mullin et Woody Weatherman recrutent Karl Agell (chant), Phil Swisher (basse) et Pepper Keenan (guitare) pour l'enregistrement de Blind qui marque un orientation radicalement métal, permettant à Corrosion of Conformity d'accéder à une notoriété jusque-là inespérée. La vidéo de "Vote With a Bullet" est récompensée de plusieurs prix et l'album se vend à plus de 250.000 exemplaires rien qu'aux States.

L'année 1993 marque un nouveau changement de line up. Le départ d'Agell et Swisher provoque le retour de Mike Dean, Keenan se chargeant désormais du chant. Corrosion of Conformity signe l'année suivante chez Columbia Records pour y signer son plus gros succès commercial, Deliverance, vendus à 440.000 exemplaires.
L'échec de Wiseblood n'empêche pas le combo de Raleigh d'être nominé aux Grammy Awards pour le titre "Drowning in a Daydream". Mais apparemment, cette notoriété n'est pas suffisante pour Columbia qui se débarrasse du groupe.
Corrosion of Conformity sort America's Volume Dealer en 2000 chez Sanctuary Records avant d'entrer dans une période d'instabilité suite au départ de Mullin et à l'incapacité du groupe à lui trouver un remplaçant tenant la route. Après plusieurs essais, le choix se porte finalement sur Stanton Moore qui participe à l'enregistrement de In The Arms of God, dernière production en date parue en 2005. L'album obtient un franc succès et le groupe part en tournée en compagnie de Motörhead. Corrosion of Conformity fera également plusieurs tournées en tête d'affiche avec Crowbar, Fu Manchu, Alabama Thunderpussy, ainsi qu'une virée au Royaume-Uni en janvier 2006 en compagnie de Clutch.




Source : Metalorgie