The ARRS : Condition Humaine

Metalcore / France
(2003 - Self-Released)
了解更多

歌词

1. CXH

Privatiser les ressources humaines.
Les relations primaires peinent.
Et la gangrene bouffe désormais tout le systeme.
Naturalisé dans la haine.
Prendre, se servir, détruire
Pour tout reconstruire
Telle est la loi de la nature humaine.
Peu importe qui saigne.
Esclaves des temps modernes ont saigné,
Saignent et saigneront
Laissant une histoire en berne
Saigneurs de nations pour l'exploitation.
Sacrifier une vie à rêver.
Vivre enchaîné, pieds et mains liés.
Le doigt pointé vers le ciel,
De ces créatures anonymes affamées.
L'espoir subsiste dans l'éternel.
Concentrées errant dans un enclot damné.
Sacrifier une vie à rêver.
Vivre enchaîné, pieds et mains liés.
Peu importe qui saigne.


2. UNITÉ

Aujourd'hui plus que jamais les pénitents
Ont les genoux qui saignent.
Il serait temps de mettre un terme
A ses villes problemes.
Marre d'entendre toujours
Les mêmes voix qui se plaignent.
Ecrire les pages de nouvelles tragédies,
Unis pour le meilleur et surtout pour le pire.
On persiste et signe ; préferant résister
Plutôt que de se résigner.
Syndrome V'Ville, Violence.
Le temps n'est plus à la guerre.
HxC, préserver l'unité.
Divisés pour régner qu'on s'étonne pas
Que nos frères n'arretent pas de saigner.
Contre les langues de bois
Contre les langues de putes.
C'est l'opinion du peuple qui détruit et qui meuble.
Une opinion commune aux regards trop aveugles.
C'est pot de fer contre pot de terre.
Les dés ne sont pas jetés, en rien le sort n'en est joué.
Plus rien à perdre tout à y gagner.


3. PASSION

Dévoré par la passion.
Consumé dans l'excitation.
Les mots se choquent
Et s'entrechoquent.
Un tremplin pour la vie
Ma jeunesse est ma force.
Cette jeunesse se projette ici.
C'est au jour le jour que je construis ma vie.
D'échecs en réussites
Pas de destin utopique.
Mais conscient qu'ici vivre libre n'est qu'une pure folie :
Qu'ici vivre libre reste un rêve antique.
Je cours dans ce couloir.
Des milliers de portes erigées là,
Pour sortir du noir.
Devant chacune d'elle,
Pour me guider, une âme.
Derriere l'une d'entre elle l'espoir.
L'espoir de ne plus vivre en tatonnant,
Mais d'affronter le front,
De définir le néant.
Vivre pour c'que j'aime.


4. GRAVÉS SUR LA PIERRE

Indécis mais conscients de leur fin atroce,
Vivre ou se laisser mourir,
Que l'apocalypse s'amorce.
Leurs écris resteront
Gravés dans la pierre.
Le ciel flamboie, brûlant l'humanité,
Donnant cette couleur poupre
A ces terres brûlées,
Sombre tableau.
Les lumières sur la ville s'estompent,
Constat de notre incivilisation.
La mort s'étend. Place à la pénombre.
Pris sous nos bombes
Du haut des derniers remparts
Le reste d'humanité surplombe,
L'oeil hagard, l'hécatombe,
Le désastre final.


;歌词由 添加 Gnon__ - 修改此歌词