South Troopers Festival - Jour 1

le Vendredi 21 Septembre 2018, Jas'Rod

Il est clair que le South Troopers Festival est un rendez-vous des amoureux du Heavy Metal, et de celles et ceux qui étaient peut-être là quand tout ça a commencé. Les jaquettes en jean sont plus nombreuses qu’à l’accoutumé dans la belle salle du Jas'Rod où nombre de formations et genres musicaux se sont agités. Les patch à l’effigie des groupes de puristes du genre fleurissent les vestes et les tee-shirts ce soir. Les générations se retrouvent autour des groupes cousus au tissu bleu dont les cheveux blond, bruns et blancs sont couverts.



The Warm Lair

C'est The Warm Lair qui aura le privilège d'ouvrir cette première soirée. La formation Marseillaise qui a tout juste cinq ans d'existence, attaque avec un Hard Rock fougueux. Les titres sont à l'image des jeunes qui animent la scène en ce début de soirée.
Le troisième titre met un peu de feu dans la constance et fait bouger notre tête plus que de raison. Les refrains qui se résument à quelques mots délivrés à trois voix sont vraiment efficaces. Ce choix énergique pour entamer ce festival est des plus judicieux.


Les solos décochés par un chanteur leader sont vraiment bien sentis. Avant une dernier composition, c'est une reprise demandée que joueront les Warm Lair. Et c'est parce qu'ils adorent « Breaking The Law », que les riffs acérés commenceront à déclencher les cris des fans au premier rang. A cette heure-ci, il reste encore de l’espace pour faire les photos contre la scène. Mais le public encore éparse est réceptif et hurlent face à ce pilier du Heavy Metal.


Le dernier titre, à l’intro bien Hard, part sur une rythmique endiablée menée par la basse et la batterie qui assurent depuis le début de la prestation. Un set concis et efficace qui a pris de la vitesse au fur et à mesure. The Warm Lair aura fait le show en jouant l'intégralité de « Reach The Fire », leur premier EP sorti en 2017. Le groupe prépare un album qui sortira très bientôt, probablement assorti d'un clip. Mais là, c'est une autre histoire.

Set List : Rockpleaser – Predator On Hight Heels – If You Get Me Up – Lovin' Troubles – Threaten Me Honey – Hiding The Lambs – Coffee Time – Rocking On A Sad Day – Breaking The Law (Judas Priest cover) – Reach The Fire

Venin

À l’instar des grands festivals Français, les groupes commencent à l’heure. Le retour de Venin sur une scène de Marseille, sa ville d'origine, est un événement. Trente ans après et, « La Morsure du Temps » en plus (leur nouvel album sorti en mars), ils débarquent sur la scène du Jas'Rod avec le premier titre de cet opus.

Les titres déboulent et déchaînent les fans venus en nombre pour voir les idoles de leur jeunesse. Puis, un titre plus lent, au son de guitares feutrées fera scander un public qui s’est encore épaissi. Des notes et des mots pour une partie jouée à deux guitares, de concert, avant que ça ne s’accélère par un guitariste qui en impose.


C'est un riff bien Heavy qui accrochera nos tympans, avant de calmer à nouveau le jeu pour mettre en avant une voix cassée distillant des paroles bien françaises. Le titre qui suit reprendra du poil de la bête lorsque les deux guitaristes se succèderont sur les solo. Puis c’est un vieux morceau annoncé qui fera chanter le premier rang fidèle et constant comme le temps.


C'est un come-back qui a du mordant avec deux guitaristes qui mettent leur cœurs face au public.
Il sera enfin l'heure des remerciements pour une fin de set qui suscite un rappel. Mais le temps est imparti pour un Venin à l’accent bien d’ici.

Set List : Trafiquant de Rock – La Raison du Plus Fou – La Morsure du Temps – Pensées pour Eux – Souviens Toi – Des Notes et des Mots – Quet Apens – Passe Temps – L'Instant – La Faute aux Souvenirs

Night Demon

Au delà de l’étendard du South Troppers Festival voilà le premier groupe avec un backdrop à l'effigie d'un être démoniaque. Nous remarquons une « réduction du kit de batterie » pour un son plus lourd ; les USA seraient ils passés par la ?
Comme pour Venin, les Night Demon sont très attendus. Le devant de la scène se rempli d’un public impatient. Et très vite, c'est la claque : rapidité et modernité viennent de s’inviter sur scène. Le power trio qui sévit devant nous envoie du feu de dieu et emporte le public. Chauffé à blanc dès le troisième titre, dont le rythme se fait guerrier, ce sont des poings qui se lèvent sur un refrain percutant.


Cheveux aux vents le guitariste fait son chaud alors que le chanteur bassiste et le batteur sont déjà en nage.
Un intermède lugubre calmera le jeu sur une intro plus lourde...pour repartir aussi vite que le coup du chanteur à la tête aussi puissante que son jeu de basse. Il y a un démon dans les bras et les yeux du batteur pour mener un rythme aussi rapide.
Toujours aussi rapide malgré une voix qui remonte sur la suite, ils se déchaînent et nous entraînent dans une démence Heavy.


La basse roule et claque au rythme des chevelus dans le public. Les fins de titres sont aussi brèves que les rythmes sont rapide, comme sur un « Screams in the Night » fracassant. Les stroboscopes accompagnent des rythmes toujours plus rapides. Face à ce chanteur-bassiste et des rythmiques plutôt puissante, nous sommes aux limites de Motörhead teinté d'un Heavy Metal plus sombre.


Les morceaux assez rapide et plutôt percutant sont relativement court. Et là, nous ne sommes pas loin du Punk. Nous venons de nous faire décapiter par des Night Demon fracassants.

Set List : Welcome to the NightFull Speed AheadDawn Rider – Heavy Metal Heat – The Howling Man – Hallowed GroundLife on the Run – Stranger in the Room – Screams in the Night – The Chalice – Flight of the Manticore – In TranceNight Demon

Diamond Head

L'entrée se fera sur une bande son guerrière. Très vite en place, la voix claire sur une rythmique puissante et pesante ne mettra pas longtemps à nous emporter dans l'univers des Diamond Head. Après ces premiers titres très prenant, face au charisme du chanteur, c'est un air étonnamment connu qui éveille notre curiosité. « Helpless », repris par Metallica en 1987, affolera nos oreilles.


La base claque et la guitare file. Le plaisir de jouer ici est partagé par un public qui chante avec le groupe pour s'associer à ce moment puissant. La maîtrise des musiciens nous emporte, variant les rythmes pour le plaisir d’un auditoire envoûté.
Le batteur, en transe, vie à fond, même les titres plus lourd. Une complicité entre les artistes traduit une longue expérience de la scène.

Puis c'est sur un titre presque langoureux que la guitare vient nous piquer de ses notes de solo. Impossible de ne pas dire : « quelle fin de titre, quel professionnalisme, quelle prestation ! »



La salle est pleine et se laisse emporter par des titres forts et chantant à la fois. Ça bouge et ça nous emmène comme un guitariste qui descend dans la foule pour partager ce moment de folie. Nous ne pouvons que saluer ce sens du rythme et du spectacle.
Puis le très attendu « Am I Evil » fera frissonner, chanter et hurler le public dans une communion digne de ce groupe légendaire.


Après ce titre qui a mis en transe une salle conquise, le rappel pourrait paraître un peu faible. Mais, le refrain nous emporte dans un morceau au rythme encore prenant et au solo lumineux. Merci messieurs pour cet excellent concert. La magie a opéré, et c'est sur ces notes de pur Heavy Metal que nous pensons déjà au lendemain qui promet encore de beaux moments du genre.

Set List : Play It Loud – Borrowed T – Dead Relkoning – Bones – Helpless – Heat – Set My Soul – To HeavenLightning – Sucking – Diamonds – Shoot Out – Electric – Prince – Evil


0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Jas'Rod

Marseille, Provence-Alpes-Côte-d'Azur, France
En savoir plus

The Warm Lair

Hard Rock - France
En savoir plus

Venin

Heavy Mélodique - France
En savoir plus

Night Demon

Heavy Metal - Etats-Unis
En savoir plus

Diamond Head

NWOBHM - Royaume-Uni
En savoir plus