Samael + Dagoba, Z7

le Lundi 06 Décembre 2004, Z7



Dagoba

Z7, le 6 décembre 2004

Après avoir été quelque peu déçu par leur show du metal Extreme day de Belfort, je me devais de revoir Samael pour repartir sur une bonne impression, car c’était jusqu’alors, et tout le monde s’accorde à le dire, un des groupes les plus imposants sur scène, avec le charisme légendaire de Vorph, le chanteur.

Donc direction (une fois de plus) Z7, et cerise sur le gâteau, c’est Dagoba qui ouvre donc fortes réjouissances en vue !

Mais c’est tout d’abord Lunatica qui monte sur scène, guest sur cette date puisqu’ils n’ont pas fait la tournée promo de Reign of Light. Le groupe nous sert un bon heavy assez mélodique, avec une belle chanteuse et des musiciens bien en place. Bon, je suis le show d’un peu loin, me réjouissant sans doute trop pour ce qui allait suivre.

Après un petit quart d’heure de pause, les français de la soirée montent sur scène, sur fond de sample quelque peu epic qui pourrait laisser penser à un groupe de heavy ou de death (ou de doom ou de black… enfin bref…). Ce n’est pas vraiment le cas, puisque dès les premières secondes Dagoba fait littéralement exploser leur hardcore dévastateur. En l’espace de trois seconde, le groupe déchaîne une telle énergie qu’on en reste sur le cul… Visiblement plus qu’en forme, limite possédés, les 4 marseillais nous offre 3 quart d’heure d’un show dynamique et violent à souhait. Personne n’aura tenu plus de deux minutes sans commencer à headbanger furieusement (bon sauf peut-être quelque suisse, mais ils on ça dans le sang…).
Je réalise alors tout les progrès fait par le groupe en l’espace de près deux ans, temps qu’ils ont presque entièrement consacré à défendre leur skeud.

Samael

Bon, une petite demi-heure pour ce remettre tant bien que mal de ce show, et voilà que c’est au tour des dieux de la soirée de monter sur scène, sur fond de musique psychédélique avec moult fumigène et effet visuels sur les deux écrans géants placés au fond de la scène.
Et là, c’est parti pour une bonne heure et demie d’un show dantesque.
Light show impressionnant, son parfait, écran géant en fond, et bien sur Vorph… Ce gars là est incroyable… Véritable frontman, il développe un charisme irrésistible et se déchaîne sur scène, avec son visage imprégné d’une haine palpable et son jeu de scène captivant…
Et si par hasard vous arrivez à décrocher votre regard de lui, vous pourrez voir Mas à la bass, sautillant sans cesse (ce gars doit avoir des piles duracell dans le dos…) Makro à la deuxième guitare, les cheveux dans le ventilo pour incarner la classe même et Xy ayant fait de la martyrisation d’une batterie un art de vivre…
Samael passe en revue la plupart des titres de « reign of Light » (tournée promo oblige), mais n’hésite pas à revenir aux classiques de « Passage » en passant par « Eternal ».
La fosse est pour une fois déchaînée (ah, ils remontent dans mon estime les petits suisses), et répond en chœur à leur maître sur scène, telle une assemblée devant son messie…

Un show intense, captivant… excellent…

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Dagoba

Power Metal - France
En savoir plus

Samael

Metal Industriel - Suisse
En savoir plus