Ritualization + Guests @ Bressuire 2016

le Samedi 03 Décembre 2016, La Salle Emeraude

Anthems Of Steel nous habitue courant novembre-décembre à un événement assez inédit tapant plutôt autour du metal extrême. Il avait été prévu pour cette année la venue de la formation de thrash/black/death atypique “Satanika” en provenance d’Italie. Suite à des problèmes de line-up, les italiens ont fort malheureusement annulé. Pour sauver cet événement, les espoirs se sont fondés sur la scène hexagonale et sur les orléannais de “Ritualization”. A cela il faut saluer la venue dans ces lieux de Christophe Moyen, le célèbre illustrateur de pochettes (“Archgoat”, “Beherit”, “Coffins”…). C’est lui d’ailleurs qui signe la pochette du futur album de “Ritualization”. La chose ne saurait que tarder. Pour l’instant place au live.



Bestial Legacy

Quelques jours après leur fameux passage aux côtés d’”Adversor” au Zinc de Poitiers, la jeune formation de death thrash poitevin “Bestial Legacy” faisait la première partie de cette soirée spéciale metal extrême avec une set-list identique. Le lancement des premiers titres se fait de manière quelque peu paresseuse, avant que ça n’atteigne le véritablement potable au milieu de la set-list, sur “Chirurgical Insanity” et “Burned to Ashes”. C’est juste après que le vocaliste Noé signale son intention d’arrêter sa prestation pour ce soir. Il ne pouvait tout simplement plus donner de la voix. Devant cette impossibilité pour leur chanteur de growler, les trois autres membres ont pris le choix judicieux de continuer, en sautant deux morceaux. C’était le batteur qui s’est attelé à produire de la voix, quelques growlé semi-étouffés; qui donnait un résultat putride et pas dégoûtant du tout d’ailleurs.

Set-List:
1. Mind Swamp / 2. War / 3. Stay Connected / 4. Blind Therapy / 5. Mean Machine / 6. Chirurgical Insanity / 7. Burned to Ashes / 8. State of God / 9. Crashdown

Sepulchral Voices

Le second groupe à monter sur la scène nous provient de la lointaine Belgique, de Wallonie plus précisément. Et celui-là produit un thrash black des bas fonds assez sale et rugueux avec des titres n’excédant parfois pas la minute. Pourtant, on avait bien cru que la soirée jouait de malchance et qu’ils arrêteraient prématurément. Au début du set la ride chute lourdement, il faut attendre bien 5 à 6 minutes pour qu’elle soit remplacée et que le batteur puisse continuer. Le trio underground se remet en route. Le public se montre réceptif à ce type de musique, au groupe en particulier, puisque certains semblent même connaître des titres de la formation. Le morceau “Black Leather Bitch” était notamment réclamé et a été joué dans le milieu du set. L’orthodoxie, ainsi que le pendant old school revendiqué, figuraient en qualités indéniables pour le public d’aficionados habitués aux festivités d’Anthems Of Steel. On pourra parfois lui contester une certaine forme de redondance. Le groupe finit toutefois en beauté avec une reprise assez fidèle d’”Outbreak of Evil” de “Sodom”.

Set-List:
1. Intro / 2. Sepulchral Voices / 3. Faster than Death / 4. Burn the False Cult / 5. Gates of Hell / 6. Speed Metal Assault / 7. Defender of the Old / 8. Black Leather Bitch / 9. Total Chaos / 10. Nuclear War / 11. No Regret / 12. Satanic Rock N’ Roll / 13. One Jäger / 14. Outbreak of Evil (Sodom Cover)

Affliction Gate

Une formation d’old school peut en cacher une autre. Mais on passe du registre thrash black à un death metal des prémices, bien sombre. Ce groupe là est originaire du Sud-Est de la France. L’atmosphère y est prégnante, et déjà un peu plus nerveuse et tendue que les deux combos au préalable. Le niveau purement technique se montre aussi visiblement plus relevé. L’écoute des premiers morceaux du set ont produit chez moi une formidable claque. Celà s’essouffle cependant un chouia sur la seconde moitié de la set-list, mais bon sang que c’est bon et fort en maîtrise. Une grande sincérité s’en dégage, et se fut pour moi un gros coup de cœur. A partir de la venue de cette formation l’ambiance est animée dans le public. La puissance musicale ainsi que l’alcool incitent aux cris et aux pogos.

Ritualization

Tard la nuit et après la maestria des provençaux, c’est à “Ritualization”, la tête d’affiche qui a remplacé les italiens “Satanika”, de prendre le relais. Cela cependant après une longue phase de balances. Une fois les préparatifs terminés le groupe de death metal peut débuter son concert. “Ritualization” s’inscrit dans ces groupe de death pour blackeux, jouant sur une approche autant sépulcrale et obscure que possible. Cela se pressent autant dans la musique en elle-même que sur la prestation de son growleur aux yeux révulsés.

Set-List:
1. Intro / 2. The Graveyard Coven / 3. Genesis to Your Curse / 4. Herald of Betrayal / 5. Revealed in Terror / 6. Beneath the Sepulchre / 7. Morbid Magick Stigmata / 8. Heretics / 9. Last Rites to the Damned / 10. Voices of Hades / 11. Outro


0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

La Salle Emeraude

Niort, Poitou-Charentes, France
En savoir plus

Bestial Legacy

Death Thrash - France
En savoir plus

Sepulchral Voices

Black Thrash - Belgique
En savoir plus

Affliction Gate

Death Metal - France
En savoir plus

Ritualization

Black Death - France
En savoir plus