Metal Extreme Day 2004, Belfort

le Samedi 09 Octobre 2004, Belfort



Broken Edge

En ce samedi après midi, le 9 octobre de l’an de grâce 2004, Belfort a la chance d’accueillir un festival avec d’excellents groupes à l’affiche : le Metal Extrem Day et avec lui, deux personnalités de haute importance : Kivan et Black_Requiem de spirit-of-metal. Oui, vous qui y étiez, vous avez peut-être eu l’immense privilège de nous apercevoir ! Bon, en tout cas nous sommes arrivés alors que le set de Phénix touchait à sa fin donc on ne peut vous en dire ne serait-ce que quelques mots.

Ainsi, la soirée (bon, il n’était que 16h50) commença pour nous avec le groupe Dark Poetry. Je n’ai pas grand chose à dire sinon qu’il y avait peu de monde et que le son n’était pas mauvais du tout.


Broken Edge

Ensuite ce fut au tour de Broken Edge (le groupe dont vous avez pu gagner un CD grâce à notre jeu concours il y a 5 mois environ …) d’investir la scène et de répandre son Power Thrash Metal sur la toute petite centaine de metalleux ayant assisté au show. La constatation est simple, un show énergique et puissant, très bien en place avec un chanteur qui sait imposer sa présence sur scène. Les titres sont bien évidement principalement tirés de leur dernier opus « Obey and Conform! ». Moi, cela m’a bien plu et ce fut dommage qu’il n’y ait pas plus de monde à bouger. C’est comme cela que ça se passe pour les débuts de concerts et c’est triste car Broken Edge fait de la très bonne musique. Bon courage les gars !

Benighted (FRA)

Benighted

Place maintenant au groupe qui aura vraiment mis l’ambiance en premier dans ce festival : Benighted et son Death/grind ravageur. A peine sur scène ; c’est la claque. Bénéficiant d’un son immense, Benighted nous explose la tête avec ses compos monstrueuses, tirées également principalement de leur dernier opus « Insane cephalic production ».Par contre carton rouge au gros embaffé qui n’aura rien trouvé de mieux que de se bastonner avec un autre gars… le reste du concert s’est passé sans incident, le groupe ayant assuré comme il le fallait. Un Death/grind qui se laisse écouter sans fin et qui aura vu les premiers pogos et slams de la soirée (même le chanteur sera descendu dans le public plus nombreux pour faire son slam) et un autre membre du groupe aura sauté par dessus la barrière de sécurité en faisant un salto pour aller s’écraser sur le public. Ils sont vraiment fort les gars de Benighted et je leur souhaite le plus bel avenir possible.

Black Bomb A

Black Bomb A

Mainteant Black Bomb A, un groupe qui aura réuni tous les suffrages en cette soirée avec son Metal Hardcore qui aura été salué par tous ; Pour ma part je ne suis pas spécialement amateur de ce genre musical surtout lorsque les chanteurs font encore l’apologie d’une substance verte qui se fume. Certes ça n’est qu’une question d’opinion mais au moins ils auront eu le mérite de mettre une ambiance de feu dans la salle, un halle immense pour bien peu de personnes (350 metalleux à tout casser …).

Crematory (GER)

Crematory

Place enfin sur scène à l’une des plus grosses pointures de la soirée : les allemands de Crematory. Après une longue attente (au moins ½ de check sound), le groupe commence enfin son show, avec deux titres bien sympas que je n’ai cependant pas reconnus, mais bien dans la veine death goth très atmosphérique dans laquelle officie le groupe après des débuts death. Vient ensuite ce qui sera le point d’orgue du set : le hit « Tears of Time », absolument magnifique et saisissant. Le groupe est excellent sur scène… sauf que… Le titre fini, Gerhard le chanteur nous annonce que le titre suivant sera le dernier… QUOI… IMPENSABLE, seulement quatre titre pour Crematory… le public siffle son indignation, mais rien n’y fait ayant prit trop de retard, Crematory est prié de quitter la scène après l’excellent Tic-Toe qui clouera le set… dommage dommage…

Adagio (FRA)

Adagio

Après les gros soucis de son et de réglages de Crematory j’étais très inquiet : je n’étais que venu pour voir enfin Adagio en concert et l’idée d’un set raccourci pour problèmes techniques me filait déjà des boutons. Heureusement le concert fut très agréable et donna lieu à un bon moment musical en cette soirée (le public avait légèrement diminué, sans doute se réservait-il pour Samael …). En tout cas le public belfortain a pu découvrir Gus, le nouveau chanteur de Adagio qui semblait en forme ce soir-là. Malgré un sons trop fort et une balance très mal réglée (seules les parties solo de piano s’entendaient, le reste du temps elles restaient inaudibles dans la masse …), Adagio a donné ce qu’il a pu, les conditions n’étant pas des meilleures. Félicitations (Stefan, le guitariste, me confiait à la fin du set qu’il ne savait pas si le groupe méritait les félicitations … mais bien sûr que si !).

Samael

Samael

Et voici enfin le moment que j’attend depuis 1 ans : celui où je vais revoir Samael sur scène. Il faut dire que le groupe m’avait déjà particulièrement marqué lors de leur set à Graspop Metal Meeting l’an passé, et donc je me réjouissais tout particulièrement.
Après une fois de plus d’interminable check sound (près de 3 quart d’heure), enfin, Vorphalack, la chanteur tant charismatique monte sur scène, drapé d’une robe noir comme à son habitude. Là, grosse frayeur, le son du premier titre est absolument catastrophique, le synthé inaudible rend la musique de Samael âpre et rugueuse, alors qu’elle devrait être belle et mélodique. Heureusement les choses s’améliorent sur les titres suivant et je peux enfin apprécier tout la mangificiances des titres de ce groupe mythique. Vorphalack est toujours aussi excellent, chantant, dansant, hurlant, il occupe a lui seul toute l’attention du public… saisissant… incroyable, rien a dire, Samel sont des monstres de scène, et des titres comme « The Ones Who Came Before », « My Savior » ou « Jupiterian Vibe » sonnent l’apothéose de la soirée !!!!

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Broken Edge

Thrash Metal - France
En savoir plus

Benighted (FRA)

Death Brutal - France
En savoir plus

Black Bomb A

Crossover - France
En savoir plus

Crematory (GER)

Death Gothique - Allemagne
En savoir plus

Adagio (FRA)

Power Symphonique - France
En savoir plus

Samael

Metal Industriel - Suisse
En savoir plus