Zaginatiot Grad (the Lost City)

Liste des groupes Black Metal Baltak Zaginatiot Grad (the Lost City)
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
12/20
Nom du groupe Baltak
Nom de l'album Zaginatiot Grad (the Lost City)
Type Album
Date de parution 1997
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album10

Tracklist

1. Umren (Dead)
2. Goram Vo Ogan (Burning in Fire)
3. Vremeto Me Dode (My Time Has Come)
4. Vo Borba (In Battle)
5. Svetski Rat (World War)
6. Kese Vratam (I Will Return)
7. Magija (Black Magic)
8. Zaginatiot Grad (The Lost City)
9. Sacrifice

Chronique @ Ihopeyoudie

09 Mai 2007
Aaah, la Yougoslavie! Joli bloc communiste en son temps, qui décida d'imploser suite aux rivalités entre les différentes ethnies. Mais avouons que ceux-là furent un peu plus civilisés, au lieu de se tailler à la machette, tout fût fait à la Kalachnikov, et on met tout ça dans un charnier pour dissimuler le travail de sagouin.

Cependant, il faut avouer que oui, dans cette région des Balkans, il y avait autrefois une civilisation qui fut flamboyante de par un homme, conquérant à ses heures perdues, grâce à son don de stratège implacable et sa façon de mener une guerre sans pitié.

Bon... le metal dans tout ça? A vrai dire, hormis les cultissimes Bombarder, je connais presque peau de zob de cette scène, avec The Stone ou Buio Omega, désormais délocalisé en Italie.
Et c'est dans cette vieille langue que fait le macédonien que nos amis de Baltak ont décidé de s'exprimer. Ouais, pourquoi pas.

Moi qui croyais avoir presque tout entendu en black primitif, cradingue et bestial, je viens de me rendre compte que non. Non parce que Baltak a eu la bonne idée d’atteindre mes cages à miel avec le moteur gonflé à bloc. Et ce groupe des plus barrés avoine sec.

Von, Profanatica ou Havohej semblent trop bruyants pour toi? Alors dégage sale lopette, là c'est encore moins pour toi.
Pas de son cradingue, et honnêtement, ça ne sert strictemen à rien de vouloir faire une comparaison proprement musicale asvec ses groupes là. Bien au contraire. Assez bien produit, le rendu de la copie est assez surprenant. Le point faible étant cette putain de boîte à rythme qui aurait pu sabrer l'effort. Mais j'y reviendrais après.

Résultat : j’ai mal à la courge. J’ai beau prendre de l’aspirine mais rien n’y fait. Faut dire aussi que si je me repasse cette galette à la con à chaque fois avant que ces putains de cachetons à la con fassent leur effet, ça doit ma foi aider… Puis rien que d’entendre ce chant encore plus hystérique que Burzum nanti d’un écho monumental… Ces passages alternés ultra rapides où la boîte à rythme, très souvent calée sur le même tempo, donne l’écho à une guitare toujours épique dans ces moments-là… Guitare possédant elle aussi un écho impressionnant. Il n’y a qu’à écouter ‘Umren’ et ‘Goram vo ogan’ (à tes souhaits !) pour en avoir une petite idée.

Oui, le point faible aurait pu être la BàR. Perdu. Ca donne un côté marteau-pilon plus qu'autre chose.

D’ailleurs, immense détail qui ajoute encore à l'effet de style que fait le disque: on dirait que le bimbin a enregistré dans les plaines désertes de Macédoine pour que ça résonne comme ça. On croirait entendre la cavalerie en charge de ce cher Alexandre. D’ailleurs, ce ‘Zaginatiot grad’ (hein quoi ?!?) parle justement des exploits de ce valeureux guerrier. C’est cool, mais sans les traductions de paroles, il y a de quoi se sentir un peu con en lisant. Vu le charabia que c’est… m’enfin.


Et voilà, ça donne donc du black primitif, cradingue et particulièrement bestial, surtout dans les accélérations, comme on croyait que ça n'existait plus. La palme du brutal de chez brutal revient sans conteste à la musique ‘Vremeto ve dode’. Pire qu’un mec qui écrase le champignon sur sa voiture de sport. Ca ronfle ! Ou alors des fois ça donne un tam-poum tam-poum horripilant à souhait, comme sur ‘Vo borba’ ou ‘Kese vratam’, dont la vitesse de croisière permet juste de différencier les morceaux entre eux, limite identiques… Oui, il n’y a pas grand-chose à comprendre. Juste que ce groupe est un peu dément sur les bords.

Bon je vais couper le son, l’autre acharné là-bas au fond, avec son chant de babouin qui se fait serrer les boules dans un étau, qui s’égosille sur son micro comme si sa vie en dépend qui commence à me souler… pas près de me le faire passer mon mal de crâne ! Ah la la…

0 Commentaire

3 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire