Written in Blood

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Manifest (NOR)
Nom de l'album Written in Blood
Type Album
Date de parution 11 Novembre 2011
Labels Violent Media
Style MusicalThrash Death
Membres possèdant cet album3

Tracklist

1. Tonnie Von Adelaine
2. They'll Have to Carry Me Home
3. Food for Flies
4. The Worst Is Yet to Come
5. Pitch Black Inside
6. A.45
7. Lullaby (Bedtime for Bastards)
8. Letter from the Grave
9. Irreversible
10. Savage
11. Written in Blood

Chronique @ Matai

25 Décembre 2011

Les Norvégiens mélangent habilement thrash traditionnel et thrash moderne

Troisième full-length pour les Norvégiens de Manifest qui bien que très actifs, ont encore du mal à être réguliers dans la cadence de sortie des albums. Formé en 1999 par des membres de Atrox et Griffin, il leur aura suffit d'un seul opus, « Half Past Violence » en 2005, pour figurer au Wacken Open Air la même année.

Fort de compositions énergiques et furieuses, mélangeant habilement thrash metal et touches de death metal, Manifest aura quelque peu conquis le cœur d'amateurs désireux de se mettre quelque chose sous la dent. Partageant la scène avec des groupes réputés tels que Malevolent Creation ou Meshuggah, les Scandinaves auront beaucoup appris en plus de dix ans de formation, arrivant à apporter à leurs titres un dynamisme contagieux et un riffing assez maîtrisé.

2011 voit donc l'arrivée de « Written in Blood », produit par Knut Prytz (Keep Of Kalessin, Bloodthorn, Necrophagia), octroyant à cette nouvelle sortie un son digne de ce nom, bien que peut-être trop compressé. Cependant, Manifest, avec leur onze morceaux, adoptent un style moderne dans l'élaboration de leur thrash/death metal, tout en se rapprochant de façon paradoxale et par moments de Slayer ou de Lamb Of God. Le métissage est donc particulier mais loin d'être repoussant, le groove étant là ainsi que l'expérience du quatuor qui ne lésine en rien sur le côté percutant des riffs.

Si l'album s'ouvre avec un « Tonnie Von Adelaine » plus old school dans son approche, « They'll Have to Carry Me Home » étonne par sa rythmique contagieuse et ses drôles de percussions, tout en nous offrant une belle progression, ainsi que dans « Savage », à la limite du tribal style Sepultura. A contrario, un « Food for Flies » montre plusieurs facettes, dont une certaine patte « djent » et son riff dissonant dans l'introduction, avant d'atteindre un « Pitch Black Inside » plus sombre et atmosphérique et un « A.45 to Pay the Rend » proposant quelques saccades, un chant hargneux tirant sur le growl, et une basse très vive.

Étonnamment, certains titres révéleront un soupçon de mélodies arabisantes dans le riff, proche du travail d'Acrassicauda sur leur EP « Only the Dead See the End of the War », sans non plus être très poussé. Les parties death metal ne sont pas très poussées non plus, car même si quelques passages lourds menés par un growl agressif apparaissent de ci de là, ce sont bien les rythmiques thrash qui dominent, guidées par un groove certain et une énergie dont Manifest semble avoir le secret.

Avec ce « Written in Blood », les Norvégiens arrivent à apporter un ensemble très punchy, mélangeant autant le thrash traditionnel et le thrash moderne. Toutefois, il manque un peu plus de personnalité et de diversité dans le riff, principalement, même s'il faut l'avouer, tout reste plus ou moins accrocheur. A voir selon vos envies.

1 Commentaire

10 J'aime

Partager
Chab - 27 Décembre 2011: Très bonne chronique pour un album qui m'a moyennement convaincu ! Néanmoins, certains morceaux m'ont vraiment plu comme "Tonnie Von Adelaine" ou "Pitch Black Inside" !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire