Violent Epiphany

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
17/20
Nom du groupe Icepick
Nom de l'album Violent Epiphany
Type Album
Date de parution 2006
Style MusicalHardcore
Membres possèdant cet album29

Tracklist

1. Devotion Measures Strength 02:15
2. Bitter Twisted Memory 02:44
3. Tomorrow Is Not a Promise 02:54
4. Violent Epiphany 02:25
5. Creations of Chaos 02:34
6. With One Ideal 02:49
7. Show of Force 02:23
8. This Can Never Be Undone 02:31
9. Nothing Without Loyalty 02:53
10. Real Recognizes Real 03:59
11. Onward to Victory 02:04
12. Born to Crush You 03:21
Total playing time 32:47

Chronique @ Bakounine

30 Septembre 2007
Violent Epiphany, voila un bel album de Hardcore, il s'agit du deuxième album du groupe hardcore, formé par deux chanteurs bien connus de la scène hardcore new-yorkaise: Jamey Jasta, membre actif du groupe Hatebreed,et Lord Ezec (aka Danny Diablo), qui est membre, du groupe Skarhead.

La première constatation qui s'impose, dés que cet album démarre, c'est que les deux potes ne sont pas là pour faire du tricot. Dés la première chanson: Devotion Measures strength, les voix bien différente, sont extrêmement rageuses, bien que différentes, celle de Jamey Jasta étant, à mon humble avis plus puissante, que celle de Lord Ezec, qui fait énormément penser à celle de Roger Miret, de Agnostic Front. La guitare est bien puissante, la batterie métronomique.

Et cela ne se dément pas dans les autres titres: notamment Bitter twisted Memory, Show of force, et son intro basse/batterie, Nothing without loyalty, ou encore Creation of chaos, chanson, qui selon moi, est celle qui se rapproche le plus du métal classique.

Mais le titre le plus emblématique, est Real Recognizes Real, où les deux compères invitent leurs amis, à chanter chacun un couplet ou un bout de refrain, et attention, quand je dis leurs amis, ce n'est pas n'importe qui, Pete Morcey, de 100 Demons, Paul Bearer de Sheer Terror, mais surtout Al Barr, des Dropkick Murphys, Freddy Criscien de Madball, Roger Miret d'Agnostic Front, et Ice T............
Oui, le sublime Ice T, de Bodycount.
Réunis tous ensemble, pour un titre qui s'avère être une tuerie complète

Finalement, pour conclure, je dirais simplement, que sans apporter de grandes nouveautés au genre, ou être l'annonce d'un groupe exceptionnel, je dirais que Violent Epiphany, est un parfait résumé, de tout ce souffle nouveau qu'a apporté la scène hardcore new-yorkaise, dans le début des 90's.

Pour cela, ce CD mérite bien un petit 15.

Bakounine

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire