Unholy Evil Metal

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Evil Angel
Nom de l'album Unholy Evil Metal
Type Album
Date de parution 31 Mai 2019
Style MusicalBlack Thrash
Membres possèdant cet album2

Tracklist

1.
 Necro Black Mass
 02:24
2.
 Christ Decays
 03:31
3.
 UGH!
 02:18
4.
 Nuclear Hammer
 03:13
5.
 Legions of Armageddon
 03:31
6.
 Sacrificial Slaughter
 04:23
7.
 Bestial Necromancer
 04:03
8.
 Crawling from the Grave
 05:58
9.
 Ritual Sacrifice
 04:05

Durée totale : 33:26


Chronique @ LeMoustre

06 Juillet 2019

In The Sign of Evil

Groupe Finlandais auteur de quelques démos et splits dans les années 2000, puis d'un unique album paru en 2009 (Unholy Fight For Metal), Evil Angel s'est reformé tout récemment. Composé de cinq membres, dont trois ex-Sacrilegous Impalement passés aussi chez Urn et deux ex-Withtiger, les musiciens n'en sont pas à leur coup d'essai. A en voir leurs bobines et acoutrements digne des débuts de Destruction ou Sarcofago, il n'est pas besoin d'être druide pour deviner que le groupe, conformément à son patronyme, donne dans le blackmetal à tendance evil-thrash comme il en sort par paquets de douze en Amérique du Sud notamment.

9 titres pour 33 minutes, Evil Angel ne donne pas dans la finesse, et dans ce style, c'est tout ce qu'on lui demandera. Les morceaux, totalement représentatifs du genre auquel ils appartiennent, tabassent joyeusement, au gré de "Ugh" empruntés à Ton G. Warrior, de riffs linéaires qui donnent l'impression de courir après la batterie, au gré de variations peu nombreuses de tempo. Pas si éloigné des premiers pas de Sodom parfois, voire de Venom ("Legions of Armageddon"), les titres ne présentent malheureusement pas de signe d'intérêt significatif susceptible de sortir ce second Evil Angel de la masse de groupes et d'albums s'adonnant à ce type de joyeusetés. Pourtant tous les attributs sont là : le son est sec comme il convient, ni trop clair, ni trop crasseux, la pochette revisite celle de Welcome to Hell, et le propos est assumé jusqu'au bout des pointes des bracelets à clous.

Mais, et c'est embêtant, les morceaux proposés ne se retiennent que peu, ne font pas vraiment mouche faute à une absence d'idées préjudiciable à leur efficacité en dehors de quelques passages ("Sacrificial Slaughter" et son refrain, appuyé par plus de "Ugh" qu'une compilation des vieux Celtic Frost n'en contiendrait à elle seule, ou le break à 1'02" de "Bestial Necromancer", qui ralentit judicieusement le tempo pour se rapprocher d'un Motörhead qui aurait embauché un chanteur de blackmetal enroué. Notons également un plus ambiancé "Crawling From the Grave", avec cloches et meilleure composition du lot qui, tout au long de ses presque 6 minutes délivre une progression plus maîtrisée et cohérente tout du long de son déroulé, sans pour autant s'en relever la nuit.

A réserver aux inconditionnels de black/thrash des cavernes qui souhaiteraient explorer toutes les facettes de la scène, Unholy Evil Metal ne convainc que trop rarement faute à un manque d'idées et de signe distinctif, et, dans un créneau musical embouteillé comme un périphérique Toulousain un vendredi soir, aura bien du mal à susciter l'adhésion. Dans le genre, le petit groupe Belge Sepulchral Voices fait beaucoup mieux. Sodom, s'il décide subitement de revenir à ses premiers amours (on peut rêver) peut dormir tranquille.




4 Commentaires

6 J'aime

Partager
tormentor - 07 Juillet 2019:

Merci pour le papier où tu nous montre bien ta déception malgré un album assez pėchu mais linéaire à tes dires. J'irai jeter une oreille quand même pour me faire une idée. 

Sinon bonne vacances à toi et bon déménagement. Tu quittes la région de Toulouse ?

Thrash'em all !!!

witchfucker - 13 Juillet 2019:

Mazette, quelle note !!!! moi qui pensait que seul Steel Panther méritait un 8/20 laugh

Rossbaycult - 13 Juillet 2019:

Je ne connais pas celui-là, mais leur premier est sympa quand même !

deviat - 21 Juillet 2019:

J'aime bien cet album car il m'a fait retrouver ce que j'avais découvert avec Bestial Mockery. Du black/thrash bête et méchant il ne m'en faut pas plus. 

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire