Thy Kingdom Gone

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Flowing Tears
Nom de l'album Thy Kingdom Gone
Type Album
Date de parution 20 Octobre 2008
Style MusicalMetal Gothique
Membres possèdant cet album51

Tracklist

1. Orchidfire 04:07
2. Pain Has Taken Over 05:16
3. Rain of a Thousand Years 04:29
4. Grey 04:47
5. Thy Kingdom Gone 04:22
6. Words Before You Leave 03:50
7. Miss Fortune 05:22
8. Colossal Shaped Despair 05:32
9. Kismet 04:16
10. For My Enemies 03:48
11. Souls of the Neon Reign 04:12
12. The War We Left Behind 04:32
Total playing time 54:33

Chronique @ Little_Scarab

04 Décembre 2008
Moi le gothic metal, ça me gonfle, mais alors sévèrement, souvent très mou, avec toujours ce chant féminin lyrique (ou en tout cas relativement souvent) sans grande profondeur, des compos souvent peu inspirées, une prod souvent trop clean, un niveau musical sans plus, enfin bref, j'aime pas quoi. Bien sûr, cela n'engage que moi.
Alors pourquoi m'embêter à chroniquer un album de Flowing Tears, groupe appartenant à ce genre musical, genre servant souvent à faire passer une pilule sans trop de difficultés grâce à beaucoup de superficialité et de petites astuces qui ne restent finalement....que des astuces?!

Et bien pour commencer Flowing Tears possède en son sein une chanteuse assez étonnante j'ai nommé Helen Vogt, chanteuse au timbre particulièrement grave pour une vocaliste du style et qui a la particularité de savoir pousser quelques growls bien sentis, ayant pour effet de dynamiser un tant soit peu les compos. Car, oui, la plupart des compos restent relativement molles sans pour autant être dénuées d’un certain intérêt. Certains titres sortent toutefois du lot à l'instar d'un joli "Rain Of A Thousand Years" et son refrain accrocheur, un bon "Kismet" et sa mélancolie certaine qui fait mouche, un très bon "For My Enemies" et son rythme excellent ou encore un éblouissant "Thy Kingdom Gone" sur lequel le chanteur de Samael pose sa voix.

L'album est, en fait, relativement inégal avec une première moitié beaucoup moins intéressante que la seconde, la faute due à une redondance assez agaçante sur la structure des morceaux. En effet, tout n'est pas gagné parce qu'on y incorpore une mélodie sympa au piano, mais le groupe montre qu'il a tout de même du potentiel et que s'ils poussaient leur concept un peu plus loin ils pourraient nous pondre un album réellement excellent.

L'album dans sa globalité n'est pas désagréable à écouter, loin de là. On passe un agréable moment, reposant certes mais pas ennuyeux non plus, le groupe arrivant à passer outre certains défauts inhérents au style. Un bon album donc, pas excellent, mais bon tout de même. En attendant un éclair de génie de la part du groupe pour un prochain album plus fouillé et plus accrocheur.

32 Commentaires

11 J'aime

Partager

Vrael - 09 Fevrier 2010: Un bon chroniqueur sait faire le compromis entre ses ressentis vis à vis de la musique et son jugement impartial du talent du groupe, c'est-à-dire faire une chronique qui mêle subjectivité et objectivité sans se contredire. C'est dur et ça paraît même paradoxal, définit maladroitement comme je viens de le faire... mais tu es parvenu à le faire, dans une certaine mesure, alors chapeau.
Little_Scarab - 09 Fevrier 2010: Merci a toi :)
dory - 16 Fevrier 2010: sans compter une belle direction artistique pour la pochette :p
Vrael - 04 Mars 2010: Sinon, en relisant ta chronique : tu dis que tu trouves le métal gothique trop "propre" dans sa prod, je pense que c'est parce que tu n'as pas eu la chance d'écouter les bons albums, parce que c'est relativement rare. Je te recommande personnellement Beyond the Veil ou Widow's Weeds de Tristania, Theatre of Tragedy du groupe du même nom, Higher Art of Rebellion d'Agathodaimon et At Sixies and Sevens de Sirenia, tous des petits classiques du genre. En espérant que tu changeras d'avis ; )
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ Vrael

03 Mars 2010

Certainement le meilleur album que Flowing Tears ait jamais sorti

Flowing Tears est un groupe qui n’a pas vraiment réussi à se démarquer des autres au fil de son assez longue carrière, mais ils nous ont préparés du pur album sur ce coup-là.
Il a fallu 4 ans aux Teutons pour sortir un nouvel album, et la patience valait le coup. Chaque morceau de Thy Kingdom Gone est différent du précédent, en termes de rythme comme de mélodie même si une certaine continuité unifie les 12 pistes.

Avant de commencer, j’aimerais faire une remarque quant au packaging de l’album : les fans d’Amorphis auront certainement noté la ressemblance entre le front cover de Thy Kingdom Gone et celui de Silent Waters : le gris est la couleur prédominante, ce qui donne une impression de vide, de sommeil voire de cendres, et la seule vraie couleur visible reste le rouge qui symbolise la souffrance et, bien sûr, le sang. Cette ressemblance n’est pas, je pense, due à une inspiration mais plutôt à une similarité de l’atmosphère : Thy Kingdom Gone est certainement l’album le plus triste et le plus beau que Flowing Tears ait jamais sorti – tout comme Silent Waters en ce qui concerne Amorphis.

Le thème prédominant de Thy Kingdom Gone est la guerre, symbolisée par les chansons aux teintes d’hymnes (« Pain Has Taken Over ») et dans la batterie qui, quelquefois, imite les battements de tambours d’armée. C’est le cas sur « Thy Kingdom Gone » et « Miss Fortune » par exemple. Et enfin, je n’oublie pas de citer « For My Enemies » et « The War We Left Behind », tout simplement parce que leur titre évoque également la bataille.
D’où le rouge pour seule couleur sur la pochette.

L’album commence sur « Orchidfire », un titre étonnamment énergique pour un groupe de Gothique Atmo : imaginez un chant toujours aussi envoûtant, avec la voix profonde de Helen Vogt mais sur un fond presque power metal… ça a un ton un peu « Love Metal » de HIM.
Mais « Pain Has Taken Over », nettement plus lent et donc plus lourd, est là pour nous rappeler que cet album ne sera pas euphorique. On s’enfonce d’ailleurs dans un rythme de plus en plus lent jusqu’à « Grey » qui accélère un peu.
Puis vient l’OVNI de l’album, « Miss Fortune ». Un début de chanson particulier, avec un tempo alternatif et un arrière-fond guerrier. Ensuite, un petit solo avant un couplet derrière la pédale wawa qui fait penser à l’opening de Kill Bill. Et c’est là que Flowing Tears nous sert une surprise : UNE VALSE. Si si. Une valse sur laquelle j’ai du verser cent larmes à force de l’avoir écoutée : une saveur très nostalgique, déchirée entre une joie ternie par une mélancolie infinie. A écouter pour comprendre.
Plus tard vient « Kismet » qui a retenu mon attention par son instrumentation. Le début de cette chanson est purement atmosphérique, comme le groupe a toujours eu l’habitude de jouer, et, au fur et à mesure le ton monte pour devenir une piste finalement mélodique. Je vais arrêter là le track-by-track, car les morceaux suivants se ressemblent vaguement – sauf « For My Enemies » : j’ai cru au départ à un futur massacre qui ferait descendre ma note, parce que la chanson commence d’une façon assez… ridicule… mais la suite est parfaitement gérée.


Vous l’aurez compris, Thy Kingdom Gone est certainement le meilleur album que Flowing Tears ait jamais sorti. Jamais le groupe n’a réussi à mêler autant de richesse musicale sans pour autant tourner à l’expérimental crispant (je fais référence à la déception qu’une bonne partie de « Jade » m’inspire… mais aussi à leur tout premier album, que je n’ai personnellement pas apprécié du tout).
Franchement, à tous les fans du style : ruez-vous sur cette galette et dites m’en des nouvelles, vous ne serez pas déçus.

3 Commentaires

1 J'aime

Partager
Gold0raK - 02 Fevrier 2011: je ne comprend pas vos réactions, ok le groupe ne peut pas plaire a tout le monde mais c'est un très bon groupe et qui comme beaucoup d'autre n'as pas eu le succès qu'il aurais pu/du avoir....si vous n'aimez pas ok mais soyez objectif
Vrael - 03 Fevrier 2011: Oui je suis d'accord, c'est effectivement un excellent groupe qui n'est pas assez connu, m'enfin à aucun moment j'ai dit que je n'aimais pas, je suis plutôt subjectif dans le sens du positif... nan ?
Atmosfear - 18 Mai 2016: Un bon album oui, c'est sûr, mais personnellement je préfère "Joy Parade" (d'une grande pureté/sérénité) ou "Jade", aussi parce que le groupe s'est pas mal répété après côté mélodies et structures de composition.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire