Thou Shall Choose

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
14/20
Nom du groupe Excruciating Pain
Nom de l'album Thou Shall Choose
Type Album
Date de parution 1992
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album16

Tracklist

1. Thou Shall Choose 05:02
2. Excruciating Agony 04:56
3. Ungodly Horror 05:22
4. Liquid Flesh 04:02
5. Disclosed Fear 03:40
6. The Abode of the Blessed 04:59
7. The Ritual 04:28
8. Nosferatu 02:17
Total playing time 34:46

Commentaire @ Fabien

23 Septembre 2014

Excruciating Pain se forme en 1988 autour de Ronnie Byrd, Sean Harman, Todd Lappin et Chris Knight, figurant parmi les pionniers du deathmetal dans la cité de Nashville. Le groupe enregistre deux demo-tapes, Blasted Lands et Cyborcore, et stabilise parallèlement son line-up sous forme de trio, avec Ronnie au growl et aux guitares, Sean à la batterie, épaulés par le bassiste Scott Murray fraichement recruté. Quatre ultimes morceaux attirent l’attention du label mexicain Avanzada Metalica (Morbid Saint, Mortuary), qui accepte le financement de l’enregistrement de l’album Thou Shall Choose, terminé dès les premiers jours de 1992 aux Aural Canvas Studios. Une licence nord-américaine est parallèlement accordée au label JL America, ainsi qu’une licence européenne attribuée l’année suivante à l’écurie française Black Dragon (sur le déclin et plus particulièrement spécialisée en heavy/powermetal durant les eighties), ce qui permet à l’époque une distribution honorable du CD, notamment sur notre territoire national.

Honnêtement enregistrées, les huit compositions de Thou Shall Choose n’ont toutefois rien d’exceptionnel. On se retrouve face un deathmetal US banal, aux riffs et leads basiques, sur des rythmes majoritairement en middle-tempo, rassemblant un peu toutes les influences des ténors de l’époque, à l’image des tee-shirts de Deicide et Napalm Death arborés par nos interprètes sur la traditionnelle session photographique. Difficile ainsi pour Excruciating Pain de s’imposer dans le paysage deathmetal saturé de ces années 92/93, avec des titres tout juste honnêtes, sans temps fort et génériques. Ayant au moins accompli sa mission première avec la parution du disque, à l’image de sa mention sans équivoque -This album is dedicated to all those motherfuckers who said we couldn’t do it. Even though it’s a small label, look at us and look at you-, notre trio disparaitra dès 94 après une ultime promo-tape de quatre morceaux.

Fabien.

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Excruciating Pain