The Wanderer of the Cold North

Liste des groupes Black Metal Nefarious Dusk The Wanderer of the Cold North
ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Nefarious Dusk
Nom de l'album The Wanderer of the Cold North
Type Album
Date de parution 01 Novembre 2019
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album0

Tracklist

1.
 Hodbarrow
 03:10
2.
 Millom Pt. 1
 06:10
3.
 Helvellyn Pt. 1
 06:16
4.
 Helvellyn Pt. 2
 05:39
5.
 Swinside Stone Circle
 06:16
6.
 Helvellyn Pt. 3
 06:44
7.
 Helvellyn Pt. 4
 06:01
8.
 Doll Tor
 07:40
9.
 Duddon Estuary
 05:33
10.
 Millom Pt. 2
 04:01

Durée totale : 57:30

Acheter cet album

Nefarious Dusk


Chronique @ Antonin_Martin

27 Novembre 2019

Un grand album de Black et un réel voyage dans les profondeurs de forêts enneigées...

Qu'il est bon d'entendre des groupes aussi bons que Darkthrone parmi tous ces groupes qui l'ont incessamment plagié, sans pour autant y ressentir l'influence. Bien sûr, ce n'en est pas la seule inspiration mais à proprement dit la principale, Nefarious Dusk ayant même fait en hommage un tribute à ce dernier; et on y ressent en effet ce côté froid, glacial, à la fois haineux et mélancolique dans un ton pour le moins forestier et hivernal. Ce projet qu'est Nefarious Dusk a vu le jour en 2011, dévoilant tout d'abord trois démos figurant sur la compilation du titre éponyme du groupe, par la suite le remarquable EP "Cold Shadows Over Transylvania" paru l'année dernière, et pour finir ce sublime full-length à la brise aussi fraîche et glaciale que l'hiver.

Un album riche, désespéré et furieux inspiré par les vocaux de Hrafn, pluri-instrumentiste du projet par son chant à glacer le sang empreint de haine, soufflant un vent glacial frigorifiant, mais aussi par des riffs mélancoliques et pénétrants qui s'imprègnent dans notre épiderme. Par comparaison avec le jet précédent, "The Wanderer of The Cold North" se veut plus désespéré, dans un ton rappelant comme dit plus haut les premiers Darkthrone, en un tantinet plus mélodique, moins raw, mais empreint de désolation, à la limite du Black dépressif. En somme, ce serait du Darkthrone en plus léger, doux, et agréable à l'oreille? Détrompez-vous, car la production est extrêmement loin d'être lisse, et l'ambiance est gelée et glaciale, comme celle de la nature lors d'une nuit d'hiver en solitaire dans les forêts de Transylvanie. Cet album regorge d'émotions fortes, et pour ma part, c'est un point important pour le Black, tout comme cette magie d'antan qui s'estompe au fil du temps...

A proprement dit, on a ici un "Darkthrone worship" qui s'inspire de son aîné mais sans plagier ni copier/coller les riffs de ce dernier à l'instar de beaucoup, plus par une ambiance et une atmosphère que l'on retrouvait sur les premiers classiques du groupe culte norvégien. Ici, on a une teinte plus mélancolique et morose avec moins de rage et un côté plus atmosphérique octroyé par les claviers selon des titres plus ou moins agressifs, avec toujours cette crasse dans le son et un chant furieux à la limite de la rupture. Nefarious Dusk propose donc quelque chose d'assez innovant car, à l'écoute de ce full-length, on n'aura pas l'impression d'écouter une pâle copie des Norvégiens même si on n'en niera toutefois pas l'influence. La donne se veut comme dit plus mélancolique et moins oppressante par l'apport de synthés et cet album est un réel voyage mystique dans les profondeurs de forêts enneigées.


Vous l'aurez compris, on a affaire à un très grand album de Black Metal frisant la perfection et à la hauteur des premiers chef d'oeuvres des Norvégiens, du moins par son ambiance, sa froideur, sa magie, sans non plus avoir affaire à un de ses énièmes ersatz. Porter au panthéon des albums lambda est un jeu très prisé tout comme descendre des disques gratuitement, mais laissez-vous tentez par l'expérience de cette épopée, celle du Nord gelé, désolé et de sa splendeur dont vous vous imprégnerez à l'écoute de cette petite merveille.

3 Commentaires

6 J'aime

Partager
kalysto - 27 Novembre 2019:

Merci pout ta chro qui donne envie de planger pour mieux s'y noyer dans cette ambiance glaciale.

s'ils approchent les maîtres sans les plagier c'est très intéréssant !

Antonin_Martin - 27 Novembre 2019:

De rien pour la chronique camarade et merci pour ton commentaire. Sinon non, on a pas affaire à du plagiat comme beaucoup d'autres groupes, on ressent la touche personnelle de Nefarious Dusk même si l'on ressent effectivement l'influence certaine de Darkthrone. Et cela, tant bien dans les riffs qui ne sont pas du simple copié/collé, un côté plus mélodieux et mélancolique avec toutefois cette brise glaciale que l'on retrouve sur les premiers disques cultissimes et incontournables des norvégiens. Pour ma part, j'aime autant écouter cet album que ceux des premiers albums Black de Darkthrone, ce groupe c'est vraiment du lourd. 

tormentor - 27 Novembre 2019:

Merci pour le papier poto ça donne envie de déguster. 

    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire