The Taste of Shadow

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe The Ekpyrosis
Nom de l'album The Taste of Shadow
Type Album
Date de parution 17 Novembre 2016
Style MusicalMetal Moderne
Membres possèdant cet album1

Tracklist

1. Show Is Over
2. Selfish Suicide
3. The Taste of Shadow
4. Stuck in Mind
5. Ekpytechts
6. Smile of Betrayal
7. Cult of Appearence
8. Lost in Translation
9. Flowing Sand (Acoustic Version)

Acheter cet album

The Ekpyrosis


Chronique @ Matai

05 Novembre 2016

Fougue, expérimentation, folie et décadence

Il n'est pas difficile de deviner vos pensées, "encore du modern metal", oui encore! Mais pas n'importe lequel. Ici, on va parler de modern metal qui sort de l'ordinaire, pas de celui qui mélange metalcore-death mélo avec des touches électroniques pour faire "tendance". On va aller au delà de ce cliché pour nous attacher à Ekpyrosis, groupe parisien formé en 2010 et auteur d'un premier EP très remarqué "Flowing Sand" sorti en 2013. Il n'est pas aisé de se faire un nom avec une première production mais Ekpyrosis a déjà fait fort avec son cinq-titres dévoilant un condensé de force, de finesse, de fougue et d'expérimentations. Cette année, la bande guidée par le batteur Aurélien de Red Mourning met les bouchées doubles avec son premier full length "The Taste of Shadow" enregistré au Dark Wizard Studio (Pittbulls In The Nursery, Unscarred).

Ici pas d'introduction pour nous mettre dans le bain, Ekpyrosis démarre sur les chapeaux de roue avec un "Show Is Over" qui nous en met plein la vue à coups de riffs puissants et de vocaux rageurs entre plans clairs et plans hurlés. Situé quelque part entre le death, le core et le je-ne-sais-quoi, cette piste fait la part belle aux ralentissements et aux accélérations inattendus, avec ce petit côté dément qui attire notre attention. "Selfish Suicide" renforce le tout avec des mélodies plus dark et plus distordues menées par une rythmique costaude et incisive, et une dualité vocale très intéressante.

Beaucoup de choses circulent sur cet album à l'image de l'éponyme rebondissant avec cette basse claquante et ces expérimentations rappelant les Dillinger Escape Plan. Notons aussi cette rythmique syncopée, mécanique, froide, apportant un petit côté torturé collant bien à l'atmosphère dégagée par l'artwork. Mélangé à la brutalité du death et aux breaks mélodiques, le résultat est saisissant et se confirme sur un "Stuck in Mind" maladif.

La violence, le groove et la technique sont à l'honneur avec le duo "Smile of Betrayal" et "Cult of Appearence". C'est explosif et lourd avec des vocaux plus dérangés que jamais. Et il n'y en a pas un pour rattraper l'autre, growls et chants clairs entrent en osmose et s'entraînent soutenus par ces syncopes et ces distorsions. Avec un tel mélange, rien ne nous prépare au calme et à la lumière, pourtant, la version acoustique de "Flowing Sand" tiré de leur premier EP est de cet acabit. Douce, chaleureuse et lumineuse. Rien à voir avec l'original.

Il n'y a pas de doute: on y goûte bien à la noirceur avec cet opus. Ekpyrosis nous délivre un mur sonore compact guidé par des instincts primaires. Fougue et expérimentations sont à l'honneur, avec un brin de folie et de décadence. Ce groupe français nous livre quelque chose de très bon, entre modern metal, death et prog, avec en plus de l'originalité. De quoi nous rappeler que le modern metal ne tourne pas toujours autant des même redondances.

0 Commentaire

6 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de The Ekpyrosis