The Seas of Draugen

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe WitchBones
Nom de l'album The Seas of Draugen
Type Album
Date de parution 06 Décembre 2019
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album0

Tracklist

1.
 The Nun Collector
Ecouter04:45
2.
 Whispering Martyr
Ecouter03:06
3.
 The Seas of Draugen
Ecouter03:57
4.
 Nebulous Ghost Ship
Ecouter04:38
5.
 The Ritual Continues (We Haunt Ourselves)
Ecouter02:58
6.
 At the Shores (Draugen's Revenge)
Ecouter03:43
7.
 The Candle Burns Alone (Dead Sailors)
Ecouter03:33

Durée totale : 26:40

Acheter cet album

WitchBones



Chronique @ Antonin_Martin

11 Fevrier 2020

Massif et abyssal, vous serez noyés dans les profondeurs des mers de Draugen...

Des artistes prolifiques ce n'est pas ce qui manque, mais ceux qui se renouvellent et proposent du neuf à l'instar de ceux qui pondent des ribambelles d'albums génériques il y en a beaucoup moins. Ce one man band mené par Vardlokker est un projet intéressant et fait preuve d'une grande créativité puisqu'il a sorti pas moins de 10 réalisations en seulement 2 ans, essentiellement des démos/EP, deux compilations et deux full-length à compter ce dernier jet "The Seas of Draugen distribué sous la bannière du label allemand Iron Bonehead Productions.

Dès la première écoute du groupe, j'ai apprécié : un chant pour le moins caverneux, primitif, malade, avec une production grasse et une atmosphère sombre, plombée et oppressante. Mais c'est surtout ce chaos à l'écoute de Witchbones qui m'a séduit avec des riffs lourds, massifs et destructeurs, un son sale et crasseux et des vocaux inhumains, extrêmement gutturaux, semblant émaner d'une grotte avec dans son antre une bête féroce et assoiffée de sang. Un chaos auditif qui me remémore un peu 13th Moon d'Espagne et Summon du Portugal par une atmosphère irrespirable, atroce et suffocante. En somme, assez difficile d'accès car ce brouhaha sonore pourrait en rebuter plus d'un (écoutez les morceaux figurant sur les compilations du groupe et vous ferez face à l'apothéose de la crasse et d'un vomi auditif sans concession). Vous l'aurez compris et du moins je l'espère, les amateurs de mélodicité et de symphonie pourraient prendre peur, Vardlokker nous pond du Black/Death Metal dégoulinant, nauséabond, répugnant et crasseux à souhait.

Vardlokker noie l'auditeur dans les mers de Draugen sur cet opus fort bien illustré par cette pochette, dans l'horreur totale, créant une tension extrême chez l'auditeur et en traumatisera certains. Massif et grondant comme l'orage, voilà une tempête qui vous embarquera dans les profondeurs d'eaux marécageuses qui vous submergeront dans un grondement de tonnerre. Dans l'ensemble très barbare, on retiendra tout de même de brefs passages ambiants aérant un tantinet les compos (je dis bien brefs), apportant donc un peu d'oxygène à cet album dans l'ensemble bestial et gras comme de la couenne de jambon. En tout cas, après cette écoute, vous pourrez enfin remonter en surface avant de boire la tasse après cette péripétie musclée dans les eaux troublées de Draugen....

Un album pas révolutionnaire pour un sou mais limpide et plaisant à écouter. L'offrande de Witchbones n'atteint pas même une demi-heure mais c'est une bonne chose en soi car s'il avait été trop long son écoute serait moins agréable voire moins indigeste tant la musique de Vardlokker est suffocante et oppressante. Sinon, un travail a été fourni pour le visuel, sublimé par un superbe artwork ,et cet album est prenant, avec une atmosphère prégnante, et siéra aux adeptes du genre. Fortement recommandable dans son genre! 15/20.

0 Commentaire

8 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire