The Sane Asylum

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
15/20
Nom du groupe Blind Illusion
Nom de l'album The Sane Asylum
Type Album
Date de parution 1988
Style MusicalThrash Technique
Membres possèdant cet album38

Tracklist

1. The Sane Asylum 01:39
2. Bloodshower 03:50
3. Vengence Is Mine 05:28
4. Death Noise 07:07
5. Kamakazi 05:04
6. Smash the Chrystal 03:28
7. Vicious Vision 06:14
8. Metamorphosis of a Monster 06:38
Total playing time 39:25

Commentaire @ LeMoustre

10 Mai 2016

One Of A Kind

Groupe atypique éphémère de la scène thrash américaine composé de quatre musiciens depuis pour certains bien connus, Blind Illusion a sorti un seul et unique album sous son line-up de référence (Lalonde/Biedermann/Claypool/Miner). Futur Primus et ex-Possessed, Lalonde rencontre Claypool lors de son passage chez Blind Illusion. Biedermann s'en ira rejoindre rapidement Heathen pour l'enregistrement de Victims Of Deception. Néanmoins, ce The Sane Asylum qui n'a constitué qu'un OVNI dans le paysage musical thrash, est un disque remarquable à bien des égards.

Doté d'une pochette faisant référence à Michel-Ange et à sa célèbre La Création d'Adam, habilement détournée, l'album ne ressemble à aucun autre, et s'il pourrait être facilement rattaché au mouvement techno-thrash par l'utilisation de la basse mise en avant (Claypool, futur Primus, s'en donne à cœur joie, comme une basse qui jouerait le rôle d'une guitare supplémentaire, donnant un cachet particulier à l'œuvre) ou de contretemps et autres bizarreries sonores, il comporte quelques moments de bravoure ("Blood Shower", "Kamazaki" et son superbe solo) où moments mélodiques (voix claires torturées, arpèges) côtoient plages instrumentales assez uniques, parfois proches du mouvement progressif. Dextérité et ambiance particulière survolent l'ensemble du disque, et la description en paraîtra du coup assez délicate, tant la musique de The Sane Asylum (et son intro-éponyme malsaine appropriée) est spécifique, au risque de rebuter (surtout les fans de Possessed, dont la déception fut palpable).

Sans abandonner l'agressivité propre au style thrash ("Smash The Crystal") le disque, soutenu par Under One Flag, se démarque carrément du mouvement thrash metal en apportant des dissonances uniques et surtout une instrumentalisation rare, tant dans les compositions que dans la mise en son (distorsion et accordage très 70's, son "chaud" quoique approximatif, et à l'opposé des standards du style), que l'on retrouvera, tiens, un peu dans les récents Tribulation, pour proposer un hasardeux parallèle actuel. A l'image de son titre, contradictoire et énigmatique, The Sane Asylum est un album à part, attachant, immersif et barré à la fois.

1 Commentaire

3 J'aime

Partager
AngerAsArt - 27 Août 2016: Bravo Jérôme de t'attaquer à cette album difficilement classable de la scène de SF

Aprés le départ de Larry Lalonde (Possessed) et de Les Claypool (Primus) le groupe malgré un album de grande qualité technique et peut-être trop avant gardiste tombera aux oubliettes.

Mais un deuxième album sortie en 2010 "Demon Master" est passez complétement inaperçu, dont on ne sait pas grand chose et introuvable, le peu que j'en ai vu c'est que ça a l'air pas mal barré dans le psychédélique.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire