The Rotten Ways of Human Misery

Liste des groupes Death Metal Blackthorn (MEX) The Rotten Ways of Human Misery
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
13/20
Nom du groupe Blackthorn (MEX)
Nom de l'album The Rotten Ways of Human Misery
Type Album
Date de parution 1992
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album9

Tracklist

Re-Issue in 2012 by Gates Of Hell Productions
1. Throes of Death 04:45
2. Gangrene 04:48
3. Embryonic Mutilation 05:02
4. Criminal Ecstasy 06:30
5. Human Abattior 04:39
6. Harrowing Beheading 03:57
7. Slow Extinction of Life 04:09
8. Traumatic Survival 04:52
9. Buried Alive (Underground Agony) 04:08
Total playing time 42:50

Acheter cet album

Blackthorn (MEX)


Commentaire @ wodulf

03 Fevrier 2013

Un death metal pris aux racines

Ce groupe mexicain formé en 1990 n'aura fait qu'un passage éclair dans la scène death metal. Après une démo en 1991 puis cet album en 1992, le groupe disparaîtra complètement de la circulation. Pas évident de trouver des infos sur ce groupe là, mais ce qui paraît certain, c'est qu'il a été plus ou moins patronné par Eric Meyer de Dark Angel. Celui-ci va d'ailleurs participé à l'album puisqu'il va jouer les solos de guitare sur trois morceaux ("Throes Of Death", "Criminal Ecstasy" et "Burried Alive"). D'ailleurs au niveau des invités, on va retrouver le chanteur du groupe de death metal mexicain Acrostic -qui sortira son unique album la même année- venir pousser la gueulante sur deux ou trois titres ainsi que le claviériste d'Innocent Saints pour quelques légères nappes de claviers ici ou là, notamment sur le début très lugubre de "Criminal Ecstasy".
Musicalement, Blackthorn c'est du death metal très fortement influencé par Death de la période Leprosy, mais aussi par Massacre et Obituary. On sent donc chez ce groupe une plus grande affinité avec ce qui se faisait en 1988 /1989 qu'en 1992. Blackthorn devait certainement passer soit pour un groupe à la traîne soit pour un des premiers groupes de revival. On sent d'ailleurs beaucoup d'attaches thrash metal dans la musique de ce groupe dont certains riffs, notamment sur "Gangrene", nous renvoient carrément au Sepultura de Beneath The Remains.
Le chant, on dirait vraiment celui de Chuck Schuldiner sur Leprosy qui est vraiment le disque qui semble avoir donné vie à Blackthorn. D'ailleurs, sur de nombreux passages, la ligne entre "influence forte" et "pompage" est un peu dépassé, notamment sur "Traumatic Survival" et "Burried Alive".
En tout cas, c'est vraiment très sympa à écouter. On ne s'ennuie pas une seule seconde à l'écoute de ce death metal pris aux racines et qui dégage beaucoup en ambiances. D'ailleurs les quelques brèves nappes de claviers en debuts de morceaux apportent un petit côté macabre bien succulent.
Ne passez donc pas à côté de ce petit plaisir qui a justement été réédité en décembre 2012 dans une version remasterisée mais qui garde l'artwork à l'identique.


0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire