The Reason

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
14/20
Nom du groupe Hoobastank
Nom de l'album The Reason
Type Album
Date de parution 09 Décembre 2003
Style MusicalMetal Alternatif
Membres possèdant cet album95

Tracklist

1. Same Direction
2. Out of Control
3. What Happened to Us ?
4. Escape
5. Just One
6. Lucky
7. From the Heart
8. The Reason
9. Let It Out
10. Unaffected
11. Never There
12. Disappear
Bonustracks
13. Never Saw It Coming
14. Open Your Eyes

Chronique @ Hacktivist

18 Mars 2013

L'Énergie domine à nouveau, mais pour combien de temps...

Agoura Hills, Californie : Lieu de naissance de deux grands du Néo-Metal

C'est en 1994 que se forme alors le jeune groupe Hoobastank d'abord composé de Douglas Robb (Chant) - Dan Estrin (Guitare) - Chris Hesse (Batterie) et Markku Lappalainen (Basse). A l'époque, le groupe produisait une musique aux allures funk/jazz/ska punk, très énergique (période allant de 1994 jusqu'à 2000). Puis évoluant à vive allure, la formation américaine décida de se séparer de ses deux saxophonistes pour plonger dans un Néo-Metal pur et dur, à l'image de ses cousins très proches Linkin Park (formés en 1996). Depuis, deux albums ont vu le jour et Hoobastank revient en 2003 avec un nouvel album, du nom de "The Reason".

A défaut de pratiquer un genre plutôt simpliste, le groupe mise tout sur son efficacité. En effet, rien de révolutionnaire dans les morceaux qui composent le disque, mais ils sont variés et s'enchaînent parfaitement. Hoobastank nous réserve également quelques bonnes surprises dont "Out of Control" ("Hors de Contrôle") qui sort du lot. On y découvre un Douglas Robb plus rageux et déterminé, où son chant clair se mêle à quelques plus amples poussées de voix. De cette même façon, le morceau pourrait être comparé à "Needles" de Adema offrant des sons, aux frontières du néo et de l'alternatif. Le groupe se distingue également de par son énergie sans failles, qui, au fil des années, perdra ses premiers acquis. Mais, sur cet opus, Hoobastank a encore beaucoup à offrir. C'est justement le cas sur "From the Heart" - qui constituera, une des plus belles chansons de l'album, de part les sentiments qu'elle nous évoque. D'ailleurs, la chanson pourrait être associée à "Far From Home" de Five Finger Death Punch.

En ballades, nous sommes servis. Il y en a pour tous les goûts : en passant de la traditionnelle "The Reason" - à la très touchante "Unaffected" pour n'en citer que quelques unes. Malgré tout, "Disappear" s'imposera, grâce à son atmosphère planante et à ses mélodies alternatives d'une très grande qualité. A l'image de la très controversée "The Reason" offrant des sons simplistes et pop/rock, certains seront plus septiques quant à sa réelle utilité au sein même de l'album. En effet, sous l'effet de la renommée mondiale qu'elle a pu acquérir, ces mêmes personnes préféreront dégrader la chanson à son aspect purement commercial. Si vous êtes dans cette optique là, inutile d'aller plus loin, vous trouverez cet album inaudible. Cependant, il est à noter que la chanson éponyme "The Reason" ne reflète en rien les autres compositions de l'album. Des invités seront même présents dans le clip "Same Direction". À savoir, Chester Bennington de Linkin Park, Joel Madden de Good Charlotte, et même le rappeur américain Kanye West. Malgré tout, les influences du groupe demeurent évidentes. Hoobastank joue la carte de l'alternatif des années 90' et rejoint, grâce à cet album, de nombreux groupes tels que Nickelback, Saliva et tout naturellement, son confrère Linkin Park, ayant déjà brillé avec son second opus "Meteora".

Ce deuxième opus, beaucoup moins underground que son précédent, se situe à une période charnière de l'alternatif où bien de formations sortiront leurs premiers succès. Les années 2000 seront riches en pépites et les techniques évolueront, passant souvent par un metal alternatif néo-metallisé, aux frontières du grunge et du rock alternatif des années 90'. Bien que plus accessible, "The Reason" s'inscrit parmi les plus grands albums de son genre. En dehors de son titre éponyme "The Reason" - Hoobastank reste assez méconnu du public mais aura marqué son époque avec ses quatre premiers albums, parfaitement cohérents et efficaces.

L'Énergie domine à nouveau, mais pour combien de temps...

7 Commentaires

1 J'aime

Partager

Hacktivist - 20 Mars 2013: Oui, l'album fini sur un bon morceau en effet.

Leur éponyme est en fait leur second opus, puisque le premier album était sorti en 1998 "They Sure Don't Make Basketball Shorts Like They Used To" et le groupe se nommait alors "Hoobustank". Mais, l'album n'était pas du tout dans le même style que celui-ci, c'était du funk/jazz/rock/ska punk/fusion. Néanmoins, c'est un des albums les plus originaux du groupe. Sinon, leur dernier album intéressant remonte à 2006. Quand au dernier album, ils tentent de retrouver l'énergie des premiers albums, d'où ma toute dernière phrase de la chronique.

Et comme tu dis, "The Reason" produit encore une sensation à l'écoute, ça fait toujours quelque chose d'entendre ce titre. De toute façon, sans ce morceau, Hoobastank ne serait pas aussi "connu" qu'aujourd'hui.
Redgrave - 21 Mars 2013: "They Sure Don't Make Basketball Shorts Like They Used To" est vraiment intéressant mine de rien. je sais pas si t'as déjà écouté leur premier EP, "Muffin" je crois.
C'est comme leur premier album masi en plus expérimental et planant, avec même du Hip-Hop sur la fin, il est assez bizarre on va dire. Mais sympa !
Hacktivist - 21 Mars 2013: Oui, il comporte également de très bons titres, et j'ai pu écouté la discographie entière du groupe.
Game_system - 08 Novembre 2016: J'y ai jeté une oreille, certaines chansons m'ont paru vraiment intéressantes, notamment Just One, Lucky ou l’indétrônable The Reason. Mais le tout me semble trop accessible, trop générique pour vraiment faire la différence. Je ne pense pas aller plus loin que ça avec ce groupe.

Quant à leur premier vrai album, il est bon, mais c'est fou comme c'est limite du plagiat envers Incubus, plus d'une fois j'ai eu l'illusion d'écouter SCIENCE avec la voix de Boitano !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire