The Old Ways

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Irae (POR)
Nom de l'album The Old Ways
Type EP
Date de parution 25 Décembre 2019
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album0

Tracklist

Side A - Side Anti-Modern Black Metal - (EP sorti sous forme d'un vinyle 33 Tours à deux faces)
1.
 Initiation
 
2.
 Above the Stars of God
 
3.
 Adoração ao Fogo
 


Side B - Side Anti-Bizarra Locomotiva
1.
 Martyr
 
2.
 Night at the Graveyard
 
3.
 Open Tombs
 

Acheter cet album

Irae (POR)


Chronique @ Icare

09 Janvier 2020

The Old Ways risque de convaincre les amateurs d’un black à l’ancienne authentique, raw et grésillant.

A l’instar de ses compatriotes de Mons Veneris ou Vetala, Irae fait partie des groupes qui composent le Black Circle portugais. Actif depuis 2002, fort de cinq albums longue durée et d’innombrables splits, l’entité incarnée par Vulturius s’évertue à dégueuler un black metal sale, froid, cru et grésillant, à rebours de la modernité et des effets de mode.
Pas de révolution musicale sur ce nouvel EP, donc, dont le patronyme The Old Ways trahit bien la volonté de s’inscrire dans la tradition de ce black metal d’époque haineux, dépouillé et glacial. Rien de bien surprenant pour qui connaît déjà le groupe, certes, mais un art noir toujours aussi inspiré et habité, évidemment exécuté avec le cœur et les tripes. Durant quinze petites minutes, Irae crache un torrent de fureur, de noirceur et de nostalgie : après l’Initiation d’introduction aux accents dissonants et shamaniques, le court Above the Stars of God nous transperce comme une flèche, avec ce chant grinçant et hystérique, ce riffing conquérant et ce martelage de fûts rapide, sourd et approximatif qui renforce le côté chaotique de l’ensemble. S’enchaîne directement l’excellent Adoração ao Fogo, avec ces guitares à la fois entraînantes, épiques et guerrières gorgées de noblesse, de fierté et de mélancolie. Ces coups de tambour qui marquent le rythme accentuent le côté païen de l’ensemble, tandis que le break central, mid tempo aéré par des mélodies harmonieuses, démontre que le Portugais sait composer avec finesse et proposer des émotions plus nuancées.

Effectivement, old school ne veut pas forcément dire linéaire, et après ce déluge de blasts, on passe à la face B du vinyle où Martyr impose un rythme nauséeux et plombé au riffing traînant qui sent bon le cimetière et la putréfaction. Night at the Graveyard accélère le tempo mais exhale toujours cette ambiance nauséabonde, avec cette basse grondante et ces grognements plus graves qui viennent doubler le chant black. Les ténèbres sont totales, opaques, et nous enveloppent lentement en même temps que les vapeurs humides aux doux relents de cadavre nous pénètrent d’un délicieux sentiment d’angoisse. Irae nous possède et ne nous lâchera qu’à la toute dernière seconde d’un Open Tombs explosif et furibard au chant à la limite de la rupture.
En un quart d’heure à peine, tout est dit, sans détour ni fioriture. Entre une face A plus épique et païenne et une deuxième largement plus orientée true black à la Darkrthrone ou Carpathian Forest, The Old Ways risque de convaincre les amateurs d’un black à l’ancienne authentique, raw et grésillant à l’âme noire et intemporelle. Oui, nous sommes bien en plein hiver et, il n’a décidément jamais fait aussi froid au Portugal…

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire