The Maggot

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
19/20
Nom du groupe The Melvins
Nom de l'album The Maggot
Type Album
Date de parution 1999
Style MusicalSludge Metal
Membres possèdant cet album11

Tracklist

1. Amazon
2. We All Love JUDY
3. Manky
4. The Green Manalishi
5. The Horn Bearer
6. Judy
7. See How Pretty, See How Smart

Commentaire @ raistlin

29 Juin 2016

L'apocalypse selon The Melvins c'est beau, tellement beau !!!

Pour celles et ceux qui ne les connaissent pas, The Melvins est un groupe difficilement classable car mélangeant avec talent, et ce, depuis plus de 30 ans pratiquement tous les styles de metal et bien d'autres musiques. En plus d'avoir un talent fou, le groupe fait preuve d'une inspiration incroyablement féconde, sortant en général plus d'un album par année. En effet, en 33 ans de carrière, ils doivent bien avoir une soixantaine d'albums à leur actif, en comptant les diverses collaborations, au demeurant, rarement décevants bien que pas toujours faciles d'accès à la première écoute.

En cette année 1999, le groupe est, à mon avis, au sommet de son art, ne sortant pas moins de trois albums magnifiques et totalement différents les uns des autres en dix mois à peine: The Maggot; The Bootlicker et The Crybaby.

On va s'intéresser ici à la première partie de la trilogie, à savoir: The Maggot. Bien que je n'ai pas encore écouté la totalité de leur imposante discographie, il se pourrait bien que l'on détienne là leur album le plus sombre, violent et torturé.

The Maggot, donc, vous fait voyager dans des ambiances variées, allant du punk au hardcore, en passant par l'indus ou encore le metal minimaliste apocalyptico-psychédélique. Au sein de cet opus, les morceaux s'enchaînent avec une cohérence folle.

Côté production, le son est gras, sale et poisseux, comme si l'album avait été enregistré en live, dans une cave, tout en témoignant d'un super mixage qui laisse entendre bien distinctement chaque instrument.

D'un point de vue technique, les riffs sont originaux, ravageurs et entêtants; la basse ronflante vous entre dans la tête pour tout emporter sur son passage; la batterie est simplement fabuleuse (Ah, ce Dale Crover, quel artiste!); le chant du maître King Buzzo est incisif, rageur, torturé, malsain, désabusé. De temps en temps, une réverb sur la voix vous emmène en apesanteur sur une musique oppressante à souhait.

Fermez les yeux et laissez-vous entraîner dans l'apocalypse selon The Melvins. Mythique, mystique, tribal, magique, un chef-d'oeuvre, tout simplement.

Quelques mois plus tard, ils surprendront tout le monde en sortant The Bootlicker, leur album le plus calme et lumineux. Mais ceci est une autre histoire...


0 Commentaire

0 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire