The Last Defence

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
12/20
Nom du groupe Keitzer
Nom de l'album The Last Defence
Type Album
Date de parution 18 Juillet 2014
Style MusicalDeath Grind
Membres possèdant cet album2

Tracklist

1. Bellum Indicere 01:35
2. Exist to Destroy 01:00
3. This Is the Only Solution 02:46
4. Forever War 03:16
5. Marching Forward to Victory 03:35
6. The Last Defence 03:09
7. Next Offensive 02:45
8. We Are the Serpents of Doom 02:11
9. Fleshcrawl 04:19
10. Todgeweiht 01:09
11. Glorious Dead 03:20
12. Ausgelöscht 01:45
13. Crusade 03:38
14. ...Before Annihilation 01:57
Total playing time 36:25

Chronique @ dakefhi

16 Novembre 2014

Beaucoup trop inégal pour un groupe de plus de dix ans d'existence !

Quinze ans d'existence pour Keitzer aujourd'hui couronnés par un « The Last Defence » qui sort chez FDA Rekolz, label s'affichant parmi les figures solides du death metal teuton. Quatrième ou cinquième album selon les sources, deuxième sorti chez FDA, enfin a priori, car il est difficile d'avoir une information exacte quant à qui a sorti quoi pour ce groupe : en faisant des recherches on trouvera en effet que « Descend Into Heresy » est sorti sur Fda ou sur Yellow Dog...S'il y a des fans dans l’assistance qui pourraient mettre un terme à ce doute existentiel, ils y sont conviés !
Quoi qu'il en soit, « The Last Defence » se situe dans la continuité des précédents efforts du groupe sans faire franchement évoluer son art.

On a pour ainsi dire un disque créativement scindé en deux parties. Dans la première, il y a d'abord l'ouverture, « Exit to Destroy » brutale, hystérique, cousine des méfaits les plus enragés de Krisiun, « This is the Only Solution » dont le riff central (53ème seconde) déroute par les accords sur lesquels il retombe, puis « Forever War » qui malgré son intro acoustique flamenco, nous gratifie d'un riff rock'n'roll surprenant qui aurait sa place sur du Motorhead...on retrouve alors beaucoup d'audace dans cette vitalité rageuse, parfois épique. « The Last Defence », quant à lui, clôture la série avec lourdeur et efficacité par son death metal énergique.

Hélas à partir de la septième piste, le disque ne trouve plus de quoi se donner du souffle et fait part d'un flagrant manque d'imagination avec des morceaux assez pauvres contenant des phases trop similaires entre elles (« We are the Serpent of Doom », « Crusade »). Pourtant, la dynamique thrashy de « Ausgelocht », « Todgeweiht » flirtant avec le death technique, ou le motif plus communicatif et guerrier de « Fleshcrawl » ne sont pas tout à fait pour nous déplaire.

Assénant quelques uppercuts mais ne sachant pas faire perdurer le « truc » sur la longueur, Keitzer livre un opus inégal. Bien que cela ne puisse jamais être une qualité, cela pourrait être accueilli avec indulgence. Pour un quintet qui n'est plus tout jeune néanmoins, on se dit qu'il y a quelque chose qui bloque. Entre un « ...to Destroy the Planet Earth » nettement grindcore et ce "Last Defence", il y a eu de l'évolution, mais vraiment, Keitzer donne le sentiment d'avancer à pas de mouche.

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire