The Jaguar Priest

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Universal Mind Project
Nom de l'album The Jaguar Priest
Type Album
Date de parution 29 Avril 2016
Style MusicalPower Progressif
Membres possèdant cet album6

Tracklist

1. Anthem for Freedom 04:13
2. Truth 04:47
3. The Bargian of Lost Souls 04:29
4. Dreamstate 05:40
5. Awakened by the Light (Universal Mind) 07:59
6. A World That Burns 04:39
7. Seven 04:23
8. The Jaguar Priest 08:55
9. The Force of Our Creation 08:35
10. Xibalba 04:53
Total playing time 58:33

Chronique @ frozenheart

09 Mai 2016

Un premier album très prometteur.

Formé en 2012 par le guitariste chanteur Michael Alexander, le groupe Universal Mind Project, appelé aussi UMP (non, ça n'est pas une plaisanterie), arrive enfin avec le très prometteur "The Jaguar Priest" signé chez Inner Wound Recording et distribué par Seasons of Myst pour la France.
C'est donc au bout de 4 ans d'un travail acharné que l'album voit le jour et nous propose un Metal Progressif, inventif et moderne, à la structure à la fois très Heavy et mélodique.

Le line-up sera composé de Michael Alexander à la guitare et au chant (growl), d'Elina Laivera (ex-Seduce The Heaven) au chant, d'Henrik Bath (Darkwater, Shadrane, Wacken Eyes) au chant clair et du batteur Alex Landenburg (Luca Turilli's Rhapsody, Mekong Delta, ex-Annihilator, At Vance).
Pour ce premier album, le guitariste chanteur aura même l'idée d'inviter des musiciens additionnels de talent sur les 10 pistes de l'opus. À savoir: l'Américain Mike Lepond (Symphony X) à la basse, des guitaristes, Theodore Ziras et Johan Renholz tous deux se partageant les solos de guitare et pour finir l'Italien Emanuele Casali (DGM Astra) aux claviers sur la totalité de l'album.

L'album débute sur les chapeaux de roue, avec l'enlevé et très mélodique "Antem for Freedom" où le duo Leivera/Bath se donnera la réplique tout le long. Ils seront rejoints en milieu de parcours par Mark Jansen, qui nous gratifiera de growls caverneux, apportant puissance et agressivité au morceau! Tout comme sur l'écrasant "Dreamstate" avec sa rythmique Heavy ou l'énergique "Truth" aux riffs de guitares mordants sur lequel Nils K Rue, le chanteur du groupe Progressif Pagan's Mind, viendra nous gratifier de superbes vocalises, dignes d'un Geoff Tate (Queensrÿche) au meilleur de sa forme, tout comme sur le très beau "Bargain of Lost Souls".

Bien entendu, le groupe nous démontrera son savoir-faire sur des pièces progressives dignes d'intérêt, dont "Awakened by the Light (Universal Mind )", mid tempo mélodieux où le chant de Diego Valdez, associé à celui d'Elina fera des merveilles. Le bougre arrivera même à nous éblouir dans son style de prédilection, le Power Metal, sur le percutant "Seven".
N'oublions pas l'éponyme, "The Jaguard Priest". Ce titre digne d'un Ayreon, voire Pagan's Mind, débute sur des voix venues de l'espace, pour enfin partir sur un mid tempo de 9:15 minutes, très prog, dont une batterie en polyrythmie, que n'aurait pas renié Dream Theater. Charlie Dominici (ex-Dream Theater) vient d'ailleurs y placer un chant mélodieux à la maîtrise évidente, rappelant s'il le faut quel chanteur sous-estimé il est!

Nous continuons avec le point d'orgue de l'opus, à savoir "The Force of Our Creation" qui se distinguera par un rythme enlevé avec au chant le duo Laivera/Bath, suivi de nombreux breaks, dont un solo lumineux et technique signé Johan Reinholz (Andromeda). Pour finir, le très percutant "Xibalba" est un morceau de Metal Progressif certes assez prévisible et convenu, mais tout à fait à sa place pour conclure l'album.

N'omettons pas de mentionner la ballade de service, en piano/voix, "A World that Burn", très belle au demeurant, où le chant envoûtant et langoureux d'Elina nous transportera et apportera un peu de douceur dans ce monde de brutes.

J'ouvrirais une petite parenthèse sur la pochette et son artwork, qui sera une fois encore l'œuvre de Jan Yrlund (Apocalyptica, Korpiklanni, Leah et Signum Regis). Bien sûr, l'artiste nous gratifiera encore d'une pochette aux couleurs prédominantes bleues qui sera tout à fait dans le thème de l'album, à savoir: des pyramides, un temple et un guerrier aztèque avec un jaguar au centre, sur un fond très space et orné du logo UMP en lettres dorées du plus bel effet!

Avec The Jaguard Priest comme premier album (sans oublier cette liste d'invités aussi prestigieux que talentueux), le groupe Universal Mind Project arrive à s'imposer parmi les meilleures formations Power et Metal Progressif du moment, avec des morceaux travaillés et soignés. La seule petite ombre au tableau se trouvera dans les sons de claviers que je trouve un peu datés, voire assez kitsch.

Alors, souhaitons au groupe un avenir très prometteur, avec d'autres albums aussi bien exécutés que ce The Jaguar Priest .

3 Commentaires

6 J'aime

Partager
frozenheart - 09 Mai 2016: Merci, Mais une fois l'enthousiasme retomber, on s'aperçoit que le groupe ne révolutionne pas le genre, même si l'album recèle de bonne idée dont d'excellente compositions. Il lui Reste à confirmer son statut de jeune groupe prometteur, par un second album .
TheTenth - 08 Août 2016: acheté un peu au pif, mais très satisfait, la composition et les voix bien que différentes selon le morceau sont bien intégrées à l'ensemble
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Universal Mind Project